Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Crise sanitaire : adaptez vos contrats d’assurance à l’évolution de votre activité

Les effets de la crise sanitaire sont tels que rares sont les professionnels et TPE dont l’activité n’a pas été impactée. Pour y faire face, certains ont poussé les murs de leur établissement ou de leur commerce physiquement (travaux d’extension, aménagement d’une terrasse…) ou virtuellement (vente par Internet, mise en place du click and collect(1)...). D’autres ont eu recours à la location ou à l’emprunt de matériel professionnel. D’autres encore ont dû diversifier leur activité ou se réinventer (exercice d’une activité secondaire, développement d’un service à domicile, livraisons…). Professionnels et dirigeants de TPE, vous êtes nombreux à avoir dû vous adapter pour ne pas mettre votre trésorerie en péril, rebondir et assurer la pérennité de votre entreprise. Tour d’horizon des évolutions qui peuvent vous concerner et nécessiter une mise à jour de vos contrats d’assurance pour continuer d’être correctement couvert.

Évolution activité

Protégez vos locaux, terrasses et nouveaux équipements


Contraints de se conformer aux nouvelles mesures sanitaires à la réouverture de leur établissement (jauges à l’intérieur, interdiction de consommer debout…), les professionnels du tourisme et de la restauration se sont adaptés, lorsque leur situation le permettait, pour pouvoir continuer d’accueillir leur clientèle dans les règles.


Gérants de café, d’hôtels et de restaurants, vous avez peut-être réalisé des travaux d’extension au sein de votre établissement, aménagé une terrasse ou investi dans de nouvelles installations ou équipements extérieurs (barnum, éclairage, mobilier, etc.) ? Au-delà du cadre légal à respecter pour les Établissements Recevant du Public (ERP) (obligations en termes de sécurité, d’accessibilité, etc.), ces aménagements, doivent également être déclarés à votre assureur. Une mise à jour de votre contrat d’assurance multirisque professionnelle peut être en effet nécessaire du fait d’une évolution des risques ou des capitaux à assurer.

N’oubliez pas d’assurer le matériel professionnel loué ou emprunté


Que vous soyez professionnel du tourisme, restaurateur, commerçant, indépendant ou dirigeant d’une TPE, il n’y a pas de petites économies. Surtout par temps de crise. Vous avez peut-être, pour réduire vos charges et préserver votre trésorerie, eu recours à la location ou à l’emprunt de matériel professionnel dans le cadre de votre activité.


Hésitant à acheter une machine onéreuse par crainte de ne pouvoir l’amortir, vous avez sollicité une entreprise voisine pour qu’elle vous la prête épisodiquement ? Un autre professionnel vous a loué un équipement dont vous aviez besoin pour relancer votre activité ? Vérifiez que le matériel loué ou emprunté dont vous avez la garde est assuré de façon adéquate.

Sécurisez votre activité sur le web


La crise de la Covid-19 a aussi bouleversé le commerce de proximité. Conséquence des confinements successifs, la demande des consommateurs s'est reportée sur la vente en ligne, qui enregistre aujourd’hui un taux de croissance record. Le chiffre d’affaires annuel du e-commerce en 2021, produits et services confondus, approche les 130 milliards d’euros, en hausse de 15% par rapport à l’année 2020(2).


En tant qu’artisans-commerçants, afin de faire face au recul de votre activité, vous n’avez eu d’autre choix que de vous adapter à l’évolution de ces comportements d’achat : en commercialisant vos produits ou services en ligne, en consolidant votre présence sur la toile (site web, réseaux sociaux, marketplaces, etc.), en adoptant des processus de paiement en ligne, en proposant de nouvelles options de livraison rapides et flexibles (à domicile, en points de retrait, drive, click and collect, etc.), en renforçant votre logistique (emballages, transport, etc.) et en internationalisant vos ventes. Aujourd’hui, cette tendance à connecter plus étroitement votre présence physique et votre présence en ligne par la mise en place de nouveaux process et outils semble irréversible.


Ces changements doivent être indiqués à votre assureur et certaines garanties intégrées à vos contrats existants pour bénéficier d’une couverture optimale. La conformité de votre site web à la réglementation, la protection des données personnelles que vous traitez requièrent en particulier toute votre attention.

Protégez la diversification de votre activité


Au-delà des nouveaux défis représentés par le e-commerce, le contexte actuel vous a peut-être également encouragé à diversifier votre activité ou à la développer hors les murs pour délivrer de nouveaux services aux consommateurs, et ainsi assurer la pérennité de votre entreprise.

Vous avez diversifié votre activité et/ou votre offre


Artisans-commerçants, le boom des ventes en ligne et de la livraison hors domicile vous a convaincu de proposer votre magasin ou local en tant que point de relais pour vous apporter un complément de chiffre d’affaires ? Proposer ce type de service s’apparente à l’exercice d’une activité secondaire, qui doit être déclarée à votre assureur.


Buralistes, vous avez entrepris de diversifier votre offre pour pallier la baisse régulière des ventes de tabac ? Gestion de comptes bancaires et de colis postaux, revente de produits postaux, rayon alimentaire, encaissements d’amendes et de factures (de crèche, de cantine ou d’hôpital) pour le compte des impôts, installation de distributeurs de billets… L’évolution de votre activité n’est pas sans conséquences en termes de couverture d’assurance et peut nécessiter des modifications substantielles de vos garanties.

Vous avez développé votre activité chez vos clients


Autre conséquence de la pandémie, l’essor des services à domicile : coiffure, soins, préparation de repas… En témoigne le secteur de la coiffure à domicile qui affiche, avec 25 490 entreprises comptabilisées en 2020 (27% du secteur de la coiffure), une progression de +8,6% par rapport à 2019(3).


Favorisés par les confinements successifs et la démocratisation du télétravail, ce type de prestations à domicile est aujourd’hui toujours plébiscité par les Français pour des raisons de sécurité sanitaire, de praticité et de confort (gain de temps, limitation des déplacements, rester au calme chez soi…). Une tendance amplifiée par les plateformes spécialisées, qui mettent en relation professionnels indépendants et particuliers.


Coiffeur, esthéticienne, barbier, opticien ou encore chef cuisinier, vous avez su tirer parti de ces bouleversements pour développer votre activité au domicile de vos clients ? Vous avez choisi de troquer votre salon, boutique ou restaurant contre le « fait sur place », moins coûteux en termes de charges fixes ? Assurez-vous que votre contrat d’assurance multirisque comprend bien toutes les garanties indispensables à l’exercice de votre activité hors de vos murs, mais pensez également à mettre à jour votre contrat d’assurance automobile, notamment concernant l’usage du véhicule à des fins privées et professionnelles.

Vous avez embauché de nouveaux collaborateurs


Si vous avez recruté de nouveaux collaborateurs pour assurer les livraisons à domicile, pour gérer votre activité web et votre logistique, devenues chronophages avec l’envolée de vos ventes en ligne, ou assurer de nouvelles activités à forte technicité, vous devez en informer votre assureur pour mettre à jour les contrats souscrits par votre entreprise.

À savoir

Une garantie « solution RH » peut être intéressante pour prévenir l’absence d’un homme-clé, hospitalisé par exemple après avoir été contaminé par la Covid-19. Les frais engagés (heures supplémentaires, frais de sous-traitance, rétrocession d'honoraires, frais supplémentaires nécessités par l’emploi d’un remplaçant qualifié) pour compenser l’interruption de l’activité de ce salarié, peuvent vous être remboursés.

Pourquoi mettre à jour vos contrats d’assurance ?


Quels que soient les changements d’activité opérés depuis la crise sanitaire, ces événements influent sur votre couverture d’assurance. Toute évolution dans votre façon de travailler peut en effet entraîner :

  • une modification ou une aggravation du risque (de dommages aux biens, de responsabilité civile, de dommages corporels, de vulnérabilité au risque cyber…), qui nécessite d’être étudiée par votre assureur ;

  • ou un défaut de couverture en assurance, qu’il est nécessaire de corriger.

Selon les informations que vous lui transmettrez, votre assureur évaluera la nécessité, ou non, de :

  • modifier les capitaux à assurer ;

  • modifier vos garanties ;

  • ajouter de nouvelles garanties ou clauses spécifiques ;

  • et éventuellement de changer votre contrat.


À savoir

Dans tous les cas, mieux vaut protéger tous les pans de votre activité. Il n’est jamais trop tard pour actualiser vos contrats et adapter votre niveau de couverture à votre nouvelle situation. Un défaut de mise à jour de vos contrats peut vite engendrer un risque financier qui pourrait menacer la pérennité de votre entreprise… Contactez votre conseiller Groupama pour faire le point et connaître les démarches à effectuer.

Nos conseillers à l'écoute pour vous aider

  • MRP-rebond

    Pros & TPE

    Assurance multirisque professionnelle

    Si vous êtes un artisan ou une TPE, profitez d’un contrat adapté pour couvrir vos responsabilités, vos locaux et votre outil de travail.

    Découvrir notre offre
  • Immersive CHR-rebond

    Pros & TPE

    Cafés, hôtels, restaurants

    Vous tenez un café, vous êtes restaurateur ou hôtelier ? Groupama vous aide à anticiper et à faire face aux imprévus en vous proposant des garanties conçues spécifiquement pour votre activité.

    Découvrir nos offres

Tous nos conseils pour les professionnels et entreprises

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Retrait en magasin.
(2) Selon la FEVAD, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance.
(3) Selon l’UNEC, l’Union Nationale des Entreprises de Coiffure.


Contenu publié le 24/02/2022