Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

La sécurité incendie dans les ERP : définition et obligations

Court-circuit, surcharge au niveau des appareils électriques, travaux par points chauds… Les risques d’incendie sont nombreux dans les établissements recevant du public, aussi appelés ERP. La réglementation impose à ces structures l’application de procédures spécifiques en matière de lutte contre les incendies. Obligations réglementaires, formation du personnel, contrôles des équipements et normes de sécurité : découvrez les modalités concernant la sécurité incendie dans les ERP.

Sécurité incendie

Qu’est-ce que la sécurité incendie pour un ERP ?


Les ERP doivent, en fonction de leur capacité d’accueil et de la nature de leur exploitation, respecter un certain nombre de règles pour permettre à toutes et tous d’évacuer les lieux ou de se mettre à l’abri en cas d’incendie. Les ERP doivent aussi être conçus de manière à permettre l’intervention des secours et limiter la propagation de l’incendie.

À savoir

Il ne faut pas confondre les locaux professionnels avec des ERP. Afin de préserver vos biens et d’assurer la sécurité des personnes, le bâtiment qui accueille votre entreprise doit répondre à certaines normes exigibles en matière de protection incendie. En parallèle, des assurances spécifiques pour la protection des biens et votre responsabilité professionnelle permettent une couverture contre les risques.

ERP : quelles sont les obligations en matière de sécurité incendie ?


En matière de sécurité incendie, les ERP doivent respecter diverses mesures de sécurité et de prévention, proportionnées à l’activité et au public accueilli dans l’établissement.

La conception du bâtiment


La construction d’un ERP est soumise à des obligations de sécurité pour lutter contre les incendies et les mouvements de panique. Ces mesures ont pour but d’assurer la sécurité des personnes, de favoriser l’alerte et l’intervention des secours et de limiter les pertes matérielles.

  • Le bâtiment doit permettre une évacuation rapide des personnes en cas de départ de feu, ou leur mise à l’abri, si celle-ci est nécessaire ;

  • La configuration des lieux doit faciliter l’intervention des secours ;

  • Des matériaux et des éléments adaptés doivent être utilisés pour limiter la propagation de l’incendie.

La sécurité incendie et les alarmes


En matière de sécurité incendie ERP, ces recommandations sont essentielles :

  • L’ERP doit être équipé de systèmes d’alarme pour informer les personnes de l’existence d’un danger potentiel ;

  • Le bâtiment doit disposer d’un service de sécurité composé d'agents formés et entraînés à la manœuvre des moyens de secours contre l'incendie et l'évacuation du public. L’effectif des agents de secours doit être adapté à l’envergure du bâtiment.

Les consignes de sécurité


À chaque niveau de l’établissement, des consignes précises et destinées aux personnels de l’établissement sont affichées sur des panneaux fixes et inaltérables. Les consignes, qui doivent constamment être mises à jour, concernent :

  • La manière d’alerter les sapeurs-pompiers ;

  • Les dispositions nécessaires pour garantir la sécurité du public comme du personnel ;

  • Les dispositions nécessaires pour permettre l’évacuation des personnes en situation de handicap ou leur évacuation différée si celle-ci est rendue nécessaire ;

  • La mise en œuvre des moyens de secours de l’établissement ;

  • L’accueil et le guidage des sapeurs-pompiers.

Il revient à l’exploitant de l’ERP d’élaborer ces procédures et consignes d’évacuation. Ces dernières doivent par ailleurs être reprises dans le registre de sécurité.

Les dispositifs d’alarme et d’avertissement


Le règlement de sécurité précise le type de dispositif d’alarme à installer en fonction de la catégorie et du type de l’ERP. Ils comprennent les déclencheurs manuels qui seront disposés à proximité des escaliers et des sorties. L’alarme générale en cas d’incendie doit être facilement reconnaissable et ne pas être confondue avec un autre signal sonore.

L’intervention des pompiers


Un plan inaltérable doit être apposé à chaque entrée de l’établissement.


Les dégagements, locaux techniques, commandes de sécurité, espaces sécurisés et moyens d’extinction et d’alarme doivent y être précisés.

Formation et prévention du personnel sur la sécurité incendie dans les ERP


La formation du personnel est obligatoire afin d’optimiser la lutte contre l’incendie. Les séances doivent être spécifiquement adaptées à l’établissement. Leurs objectifs sont multiples :

  • Faire connaître les consignes de sécurité aux employés ;

  • Former les intervenants aux principes de l’évacuation : conduite à tenir en cas d’incendie, cheminement vers les issues de secours… ;

  • Apprendre aux employés à manipuler les extincteurs et les moyens de protection complémentaires éventuels, comme les R.I.A (Robinet Incendie Armé).

Contrôle des ERP


Afin d’assurer la sécurité au travail, la réalisation de contrôles périodiques est essentielle. Ces derniers doivent être menés par un organisme spécifique. Dans ce cadre, la commission consultative départementale de sécurité et d’accessibilité (CCDSA) effectue des vérifications à la construction, à l’ouverture et durant l’exploitation de l’ERP, tous les 3 ou 5 ans.


Ces contrôles ont pour but de :

  • Vérifier la conformité aux règles de sécurité, comme le bon fonctionnement des appareils de secours contre l’incendie et des appareils d’éclairage de sécurité ;

  • S’assurer de la bonne application des dispositions permettant l’évacuation des personnes en situation de handicap ;

  • Vérifier que les installations et les équipements de sécurité ont bien été contrôlés par des organismes et des personnes agrées (comme les installations électriques, les protections incendie ou encore les équipements sous pression) ;

  • Proposer des améliorations des modifications à apporter dans le cadre de la réglementation en vigueur ;

  • Proposer des mesures d’adaptation si nécessaire.

Le contrôle et la vérification des équipements de sécurité incendie


Il est essentiel de vérifier que les équipements de sécurité incendie soient conformes aux normes les plus récentes et qu’ils soient en état de fonctionner. Les résultats des essais doivent être compilés dans des rapports de sécurité, qui seront utiles lors de la visite de la commission de sécurité.


Il est essentiel de tester, entre autres :

  • Les alarmes incendie. Le signal sonore doit toujours être fonctionnel, il doit couvrir l’ensemble de l’établissement pour le temps de l’évacuation ;

  • Les systèmes de désenfumage ;

  • Les ventilateurs ;

  • Les volets exutoires et ouvrants ;

  • Les extincteurs mobiles et les moyens de protection complémentaires (état apparent, accessibilité, adaptation appropriée aux risques qu’ils doivent combattre, etc.).

Les vérifications demandées font appel à des connaissances techniques et spécifiques et doivent être faites régulièrement. C’est pourquoi il est essentiel de faire appel à des professionnels agréés pour ce type de vérification.

Assuré Groupama

L’assurance multirisque professionnelle comprend des garanties spécifiques permettant de vous couvrir en cas de sinistre survenant dans le cadre de votre activité. Contactez votre conseiller pour discuter d’une formule adaptée à vos besoins.

Votre tarif assurance entreprise gratuit

Un conseiller me rappelle
  • MRP-rebond

    Pros & TPE

    Assurance multirisque professionnelle

    Si vous êtes un artisan ou une TPE, profitez d’un contrat adapté pour couvrir vos responsabilités, vos locaux et votre outil de travail.

    Découvrir notre offre

Tous nos conseils pour les professionnels et entreprises

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.


Contenu publié le 12/10/2022