Santé des salariés : quand la responsabilité de l’employeur est engagée

En tant qu’employeur, vous avez l’obligation d’assurer la sécurité de vos salariés. Avec la Covid-19, les risques se sont accrus, vos obligations aussi. Tour d’horizon des bonnes pratiques à déployer.

Santé responsabilité employeur-salariés

Obligation de l’employeur : garantir la sécurité des salariés

Le code du travail (articles L. 4121-1 et suivants) est très clair sur les règles qui s’imposent. L’employeur doit prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des salariés.

 

La prévention est le maître mot : vous devez éviter les risques, les évaluer quand ils ne sont pas évitables, les combattre à la source, adapter le travail (faire évoluer les méthodes de travail, les équipements...), mettre en place des mesures de protection collectives et donner les bonnes instructions à vos équipes. Sans oublier de vous assurer du respect des règles de sécurité.



A savoir

L’employeur doit être en état de veille permanent et savoir s’adapter. Il doit réagir à tout nouveau risque et faire évoluer dispositifs, mesures, équipements en fonction des circonstances. Tel est notamment le cas avec la pandémie de la Covid-19.

Votre boîte à outils pour prévenir et gérer les risques

Le DUER

Le Document Unique d’Evaluation des Risques (DUER) est essentiel à la sécurité de votre entreprise. Dans ce contexte, vous devez le mettre à jour afin de tenir compte des risques supplémentaires liés notamment au coronavirus en intégrant les risques psychosociaux des travailleurs.

A savoir

Le DUER répertorie toutes les mesures déployées dans l’entreprise pour faire face aux nouveaux risques tels que ceux consécutifs à la pandémie : nouvelles organisations, process de travail sécurisés...

Informer et former

Vous avez l’obligation d’informer vos salariés des risques encourus et des dispositifs mis en œuvre pour les éviter. Affichez consignes de sécurité et fiches de postes concernés aux endroits stratégiques et lieux de passage. Chaque salarié doit pouvoir en prendre connaissance. En fonction de votre secteur d’activité, mettez en place réunions et campagnes de sensibilisation, d’information sur la sécurité...


A savoir :

De nombreux outils de prévention ont été conçus par Santé Publique France. Un bon moyen pour informer vos salariés à moindre coût. A consulter ici.



Au-delà de l’information sur les mesures de prévention, vous devez former vos salariés aux règles de sécurité, aux précautions à prendre pour leur propre sécurité et celle des autres dans l’entreprise : gestes barrières, distanciation physique, masques, nettoyage du poste de travail…

Adapter l’organisation et contrôler la mise en œuvre des mesures de sécurité


Organiser les espaces de travail, les équipements (matériel personnel identifié pour les outils de chantier...) en fonction des risques de contamination est un moyen de diminuer les risques. Encore faut-il s’assurer que chacun suive et respecte les consignes qui le concernent.

Dans le cadre de la gestion de la crise pandémique de Covid-19, le ministère du Travail a publié à destination des employeurs, une plaquette d’information sur les mesures à prendre pour protéger la santé de leurs salariés.

A savoir

Pour se prémunir face au risque de l’épidémie de Covid-19, l’Etat demande aux entreprises de constituer des stocks de masques pouvant couvrir dix semaines de crise.

Mise en cause de la responsabilité de l’employeur

Poursuites sur le plan pénal

Contrevenir aux règles de santé et de sécurité prévues par le Code du travail est une infraction sanctionnée sur le plan pénal.

En cas de contamination d’un salarié dans le cadre de l’entreprise pendant ou après le confinement, la jurisprudence a confirmé que la responsabilité pénale de l’employeur peut être recherchée pour homicide, blessures involontaires, ou mise en danger délibérée de la vie d’autrui. Le législateur a précisé(0) que pour l’application de l’article L. 121-3 du Code pénal relatif aux délits non intentionnels, il est tenu compte « des compétences, du pouvoir et des moyens dont disposait l'auteur des faits dans la situation de crise ayant justifié l'état d'urgence sanitaire, ainsi que de la nature de ses missions ou de ses fonctions, notamment en tant qu'autorité locale ou employeur. ».

En résumé, ce nouveau texte n’atténue ni n’exonère la responsabilité de l’employeur mais prévoit que le juge devra tenir compte des circonstances particulières de la pandémie.

Mise en cause de la responsabilité civile

Un salarié peut mettre en cause la responsabilité civile de l'employeur au titre de la faute inexcusable en cas d'accident de travail ou de maladie professionnelle lorsque celui-ci avait ou aurait dû avoir conscience du danger auquel était exposé le salarié et qu'il n'a pas pris les mesures nécessaires pour l'en protéger.
Tel pourrait être le cas notamment en cas de contamination par le virus Covid-19 sur le lieu de travail.

 

Les conséquences financières de la mise en cause de votre responsabilité civile au titre de la faute inexcusable, notamment en cas de manquement à votre obligation de sécurité, peuvent être dommageables pour la poursuite de votre activité. Prenez les devants. N'hésitez pas à échanger avec votre conseiller et faites le point sur vos contrats.

Nos conseillers à l'écoute pour vous aider

  • Responsabilité Personnelle du Dirigeant - rebond

    Professionnels

    Assurance de la responsabilité personnelle du dirigeant

    Exercer une activité de gestion ou de direction peut engager votre responsabilité personnelle. Groupama vous accompagne afin d’envisager sereinement votre fonction.

    Découvrir notre offre
  • MRP-rebond

    Pros & TPE

    Assurance multirisque professionnelle

    Si vous êtes un artisan ou une TPE, profitez d’un contrat adapté pour couvrir vos responsabilités, vos locaux et votre outil de travail.

    Découvrir notre offre

Tous nos conseils pour les professionnels et entreprises

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat.


Contenu mis à jour le 13/01/2021