Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Relogement du locataire après un sinistre : dans quels cas ?

Un important dégât des eaux s’est déclaré dans votre logement, les plafonds s’effondrent, les murs suintent et les installations électriques doivent être vérifiées. Votre habitation est-elle devenue soudain inhabitable ? Dans ce cas, qui va s’occuper de votre relogement ? Groupama répond à vos questions concernant les droits du locataire en cas de sinistre.

Relogement locataire en cas de sinistre

Logement partiellement habitable


Les dommages causés en cas d’incendie ou à la suite d’une catastrophe naturelle peuvent être plus ou moins importants. Parfois, il est encore possible d’habiter certaines pièces d’un logement malgré les dommages électriques ou les dégâts des eaux survenus. Dans ce cas, le locataire peut continuer à occuper le logement. En effet, s’il s’agit d’une résidence principale, la résiliation du bail et le déménagement impliquent de nombreuses contraintes.


En fonction de l’état du logement, les locataires sont en droit de demander une réduction de loyer, par exemple pour la durée des réparations jusqu’à la remise en état de l’ensemble de l’habitation. Le propriétaire peut accepter ou refuser, mais dans tous les cas, il n’a aucune obligation de verser un dédommagement.


À défaut d’accord sur le loyer, ou selon la situation qui lui convient le mieux, le locataire peut aussi choisir de résilier son bail. Dans ce cas, le bailleur doit rembourser le loyer payé d’avance. Toutefois, il n’est pas obligé de reloger le locataire, qui doit compter sur son assurance habitation pour l’aider.

Logement non habitable


Après certaines catastrophes naturelles, les dommages matériels subis peuvent rendre un logement complètement inhabitable. Par exemple, un dégât des eaux peut provoquer des détériorations importantes, une inondation ou encore une humidité affectant la salubrité des pièces.


Le contrat de location doit alors être résilié. Ainsi, dans le cas d’un logement inhabitable suite à un sinistre, le loyer n’a plus lieu d’être versé. L’occupant doit rechercher un nouveau logement. Le propriétaire peut, de bonne grâce, l’aider à trouver une maison ou un appartement dont le nombre de pièces et les commodités sont similaires au précédent logement. En revanche, il n’a aucune obligation de relogement du locataire en cas de dégât des eaux ou de tout autre sinistre.

Qui paie les frais de relogement du locataire après un sinistre ?


Pour savoir qui doit reloger le locataire en cas de sinistre, il faut consulter le contrat d’assurance habitation de ce dernier. Si en tant que locataire, vous avez souscrit une assurance multirisque habitation, la garantie de relogement y est déjà certainement incluse. Vous pouvez donc vous tourner vers votre assureur pour la prise en charge des frais de votre logement provisoire, ainsi que l’entreposage de vos biens mobiliers. Il vous renseignera également sur le délai de remboursement de l’assurance après sinistre.


Si votre contrat d’assurance habitation se réduit à la garantie obligatoire des risques locatifs (pour couvrir les dommages d’incendie, de dégâts des eaux ou d’explosion dont vous pourriez être responsable). vous pourriez devoir prendre en charge vous-même tous vos frais de relogement. Pour éviter ce genre de situation, pensez à vérifier que ce ne soit pas une garantie optionnelle non souscrite.


Pour bénéficier d’une indemnisation, vous devez déclarer le sinistre auprès de votre assureur en respectant les délais de déclaration légaux. N’hésitez pas à vous appuyer sur un modèle de déclaration de sinistre pour faire votre demande. Les incendies et dégâts des eaux doivent être déclarés dans les 5 jours qui suivent l’incident. Pour les dégâts causés par un état de catastrophe naturelle, vous avez 10 jours après la publication d’un décret déclarant l’état de catastrophe naturelle publié au Journal officiel pour effectuer votre déclaration. Selon le cas, il incombe au locataire ou au propriétaire de déclarer le sinistre.

La compagnie d’assurance du propriétaire peut-elle prendre en charge le relogement du locataire ?


Le bailleur ne prend pas en charge le relogement de son locataire, même s’il dispose d’une assurance propriétaire non occupant. En effet, ce type d’assurance logement protège les biens immobiliers, mais pas les locataires. De même, un bailleur peut souscrire une assurance contre les risques locatifs afin de se protéger des loyers impayés. En d’autres termes, les assurances habitation des propriétaires ne couvrent en aucun cas les frais de relogement du locataire. Si celui-ci ne dispose pas d’une assurance à cet effet, il doit assumer lui-même tous les frais. Toutefois, si le sinistre a été causé par la vétusté des installations ou un défaut de construction, un expert doit trancher pour savoir si l’assurance du propriétaire peut être mise en jeu.

Assuré Groupama

Le relogement représente une garantie essentielle, qui est incluse dans toutes nos formules d’assurance habitation. Ce relogement est pris en charge jusqu’à 2 ans si votre bien est devenu inhabitable(1).

Votre tarif habitation gratuitement en 3 minutes

Tarif habitation

Découvrez notre offre d'assurance habitation

  • Cerise avant dégât des eaux rebond

    Habitation

    Assurance habitation

    Les solutions pour couvrir vos biens que vous soyez locataire, colocataire, propriétaire occupant ou non occupant ou bien bailleur, en copropriété ou en maison.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos sur la déclaration de sinistre

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Frais de relogement définis au contrat dans la limite de 2 ans à compter du jour du sinistre et pour la durée nécessaire, à dire d'expert, à la remise en état des locaux.
(2) Pour toute souscription simultanée d'une assurance Conduire formule Confort ou Mobilité et d'un crédit auto chez Orange Bank de 7 000€ minimum. Le crédit doit être toujours en cours au moment du sinistre. Offre soumise à conditions. Voir modalités d'application auprès d'un conseiller de votre caisse régionale.


Contenu publié le 11/10/2022