Comment choisir sa complémentaire santé ou mutuelle individuelle

Comment choisir sa complémentaire santé ou mutuelle individuelle

 


Travailleur indépendant, exploitant agricole, fonctionnaire, étudiant ou retraité ? C'est à chacun de choisir sa complémentaire santé ou mutuelle santé individuelle. En 6 questions, faites le point sur vos besoins et le niveau de prise en charge souhaité.


1 - Comment choisir les garanties de sa complémentaire santé ?

Prenez en compte la fréquence de vos consultations chez vos médecins spécialistes, vos besoins en lunettes, en traitements dentaires…

Selon l’âge, les garanties évoluent. Par exemple, vous allez partir à la retraite et vous cherchez une complémentaire santé : certaines garanties santé deviennent inutiles comme la prime naissance, l’orthodontie.

Une fois vos besoins identifiés, privilégiez une complémentaire santé modulable : cela vous permet d’éviter de souscrire des garanties qui ne vous sont pas utiles.

2 – Quel niveau de prise en charge choisir pour votre mutuelle ou complémentaire santé ?

Les garanties individuelles sont souvent exprimées en pourcentage de la base de remboursement retenue par l’Assurance maladie.

Une garantie à hauteur de 150 % signifie que votre remboursement total pourra atteindre 50 % de plus que la base de remboursement de l’Assurance maladie.

Dans le cas où vous avez des dépassements d’honoraires de manière relativement fréquente, demandez à votre assureur un exemple concret de prise en charge de ce dépassement. Vous pourrez ainsi choisir en toute connaissance de cause, notamment, si vous souhaitez limiter votre « reste à charge ».

3 – Quelles sont les prestations non prises en charge par l'Assurance maladie ?

Votre complémentaire santé peut également prendre en charge des prestations qui ne font l’objet d’aucun remboursement par l’Assurance maladie : médecine douce, implant dentaire, chirurgie de la myopie, lentilles, chambre particulière en cas d'hospitalisation…

 

A savoir : le simulateur de remboursements Groupama vous aide à calculer ce qui reste à votre charge après remboursement de l’assurance maladie, selon la formule Groupama santé active que vous avez choisie.

4 – Avec votre mutuelle ou complémentaire santé, avez-vous accès à des réseaux de professionnels de santé ?

Les réseaux de professionnels de santé proposent des prestations santé à coûts maîtrisés par rapport à ceux du marché. Ils vous aident à diminuer votre “reste à charge” sur les équipements coûteux, optique, dentaire et audition, dès lors que vous êtes hors panier 100 % santé.

5 – Quels sont les services proposés par votre mutuelle ou complémentaire santé ?

Grâce à votre contrat Groupama Santé Active, vous pouvez bénéficier de services d’assistance :

- RelaiMoi

En cas de soucis de santé, les membres de votre famille peuvent bénéficier de vos garanties d’assistances s’ils en ont besoin, même s’ils ne sont pas assurés Groupama. Les garanties concernées : aide-ménagère, téléassistance, garde à domicile / portage de repas et livraison de médicaments.

- La Téléconsultation 

En tant qu’assuré Groupama vous bénéficiez de 6  téléconsultations par bénéficiaire majeur et par an inclus dans votre contrat Groupama Santé Active. Il suffit juste de vous rendre sur votre espace client groupama.fr et de cliquer sur le lien qui vous renvoie directement sur la plateforme de téléconsultation.  

- l’appli Groupama et Moi

De nombreuses fonctionnalités vous sont accessibles sur votre mobile dont, notamment, le téléchargement de votre attestation de Tiers-payant, l'envoi de votre devis ou facture en photo, le suivi de vos remboursements en ligne...

 

6 - Salarié du secteur privé, est-ce que j’ai droit à une complémentaire santé dans l’entreprise ?

En entreprise, la couverture d’assurance complémentaire santé collective est désormais obligatoire. Votre employeur doit vous faire bénéficier de cette couverture à hauteur d'un "panier de soins minimum". Par ailleurs, il doit prendre en charge la cotisation de ce contrat à hauteur de 50 % minimum. Le solde à votre charge figure en retenue sur votre bulletin de salaire.

 

A savoir la partie prise en charge par votre employeur est désormais imposable et s'ajoute à votre déclaration de revenus.

 

Mis à jour le 2 janvier 2020