Comment choisir sa complémentaire santé individuelle

 
complémentaire santé individuelle Groupama Travailleur indépendant, exploitant agricole, fonctionnaire, étudiant ou retraité ? C'est à chacun de choisir sa complémentaire santé, communément appelée mutuelle santé. Comment faire le point sur ses besoins et le niveau de prise en charge souhaité ...
 

Définir précisément qui est concerné par le contrat de complémentaire santé

Le choix du niveau des garanties dépend des personnes à assurer : vous-même, votre conjoint, vos enfants à charge…
 

Faire le point sur ses véritables besoins avant de souscrire une mutuelle d’assurance santé

Prenez en compte la fréquence de vos consultations chez  vos médecins spécialistes, vos besoins en lunettes, en  traitements dentaires…
En fonction de l'âge des personnes à assurer, certaines garanties santé deviennent inutiles : prime naissance pour les seniors par exemple ; d’autres, au contraire, sont recommandées : orthodontie pour les familles avec  des adolescents par exemple.
Une fois vos besoins identifiés, privilégiez une complémentaire santé modulable :
cela vous permet d’éviter de souscrire des garanties qui ne vous sont pas utiles.
 

Choisir le niveau de prise en charge santé

Les garanties individuelles sont souvent exprimées en pourcentage de la base de remboursement retenue par l’Assurance maladie.
Une garantie à hauteur de 150 % signifie que votre remboursement total pourra atteindre 50 % de plus que la base de remboursement de l’Assurance maladie.
Dans le cas où vous avez des dépassements d’honoraires de manière relativement fréquente, demandez à votre assureur un exemple concret de prise en charge de ce dépassement : vous pourrez ainsi choisir en toute connaissance de cause, notamment, si vous souhaitez limiter votre « reste à charge ».
 

Regarder avec soin les  prestations non prises en charge par l'Assurance maladie

Votre complémentaire santé peut également prendre en charge des prestations qui ne font l’objet d’aucuns remboursements par l’Assurance maladie : médecine douce, implant dentaire, chirurgie de la myopie, lentilles, chambre particulière en cas d'hospitalisation…
 

Se renseigner sur l’existence de réseaux de professionnels de  santé

Si votre complémentaire santé dispose de réseaux de professionnels de santé, votre “reste à charge” sur les équipements coûteux, optique, dentaire et audition, pourra être plus faible.
 

Ne pas oublier enfin, les services qui facilitent la vie

Suivi de vos remboursements en ligne, géolocalisation des professionnels de santé... faites le tour des services en ligne proposés : quelques clics et vous trouvez la solution …
 
A savoir si vous êtes salarié du secteur privé
Vous êtes salarié et vous ne disposez pas encore d'une couverture d’assurance complémentaire santé collective par l’intermédiaire de votre employeur ?
Celle-ci est obligatoire à compter du 1er janvier 2016. Votre employeur doit alors vous faire bénéficier de cette couverture à hauteur  d'un" panier de soins minimum", et il doit, par ailleurs, prendre en charge la cotisation de ce contrat à hauteur de 50 % minimum ; le solde à votre charge figure en retenue sur votre bulletin de salaire.
N’oubliez pas : la partie prise en charge par votre employeur est désormais imposable ; elle est donc ajoutée ensuite à votre salaire imposable.

 

Publié le 15 Septembre 2015