Dégât des eaux : que faire ?

Dégât des eaux : que faire ?
 

Fuite d’eau au plafond, rupture de canalisation… Un dégât des eaux impose de réagir rapidement pour en limiter les conséquences. Après le constat de dégât des eaux, vient la déclaration à son assureur dans les délais pour être indemnisé au mieux… et le plus rapidement possible.


Premiers réflexes en cas de dégât des eaux

Les mesures d’urgence

Que faire en cas de dégât des eaux ? Premier objectif : faire arrêter le plus vite possible l’écoulement pour limiter les dégâts en essayant de découvrir l’origine de la fuite.
Vos premiers réflexes : fermer les robinets d’arrivée d’eau, couper l’électricité en cas d’inondation généralisée, prévenir le gardien d’immeuble ou les pompiers si le logement est vide et inaccessible. Essayez de mettre en sécurité (c’est-à-dire hors de portée de l’eau) les meubles, l’électroménager. Déplacez appareils électroniques, vêtements... Prenez des photos de la fuite, des dégâts, ne jetez rien avant le passage de l’expert ou l’accord de l’assureur. Gardez les factures d’intervention du plombier ou du dépanneur si vous n’avez pas fait appel aux artisans experts de votre assureur.

Fuite au plafond : comment réagir ?

Votre plafond ruisselle, il doit y avoir une fuite d’eau du locataire du dessus. Allez sonner chez votre voisin et essayer de voir ensemble d’où peut venir cette fuite. Une nouvelle douche, les joints d’une chasse d’eau qui lâchent sont monnaie courante. Arrêtez immédiatement l’arrivée d’eau, prévenez votre assureur.
En attendant l’arrivée d’un plombier prenez, si possible, des mesures préventives, comme colmater la fuite ou arrêter un appareil défaillant. Attention, pour qu’une intervention ait lieu au domicile de votre voisin, il faut qu’il accepte que l’on s’introduise à son domicile. Si tel n’est pas le cas, seuls les pompiers peuvent pénétrer chez lui pour couper l’arrivée d’eau si l’inondation est importante.

Réaliser votre déclaration de dégât des eaux

Combien de temps pour faire un constat ?

Victime d’un sinistre, vous devez prévenir votre assureur dans les 5 jours ouvrés qui suivent votre connaissance du sinistre. Faites votre déclaration par téléphone, en agence ou en le déclarant en ligne sur le site Internet. Si ce n’est pas possible, n’hésitez pas à adresser une lettre recommandée avec AR. Elle sera le témoin de votre action.
Joignez à votre déclaration le constat amiable dégât des eaux. Un expert peut passer pour rechercher l’origine du dégât des eaux, définir les responsabilités et estimer le coût des réparations. Sans oublier l’évaluation des biens inutilisables et que vous allez remplacer.

Comment remplir le constat amiable de dégât des eaux ?

Il vous permet d’indiquer : le lieu du sinistre, ses circonstances, ses causes, les dommages subis, les personnes concernées et les coordonnées de leurs assurances habitation. Vous devez mentionner vos éventuels voisins s’ils sont partie prenante du sinistre : à l’origine ou alors victimes. Ils doivent eux aussi remplir ce document et le signer. Et si personne n’est en cause, vous devez quand même établir un constat.
Tout comme un constat amiable pour un sinistre automobile, ce document permet à l’assureur de définir les responsabilités en cause. Les feuillets sont ensuite envoyés à votre assurance, à celle(s) de la ou des partie(s) adverse(s), au propriétaire du logement (si vous êtes locataire) ou au syndic de l’immeuble (pour un propriétaire).
 
A savoir :
en cas de fuite dans les parties communes, le syndic de copropriété devra également signer ce constat amiable.

Se faire indemniser

Avant l’indemnisation, l’assureur peut demander le passage d’un expert si le montant estimé des dégâts est trop important. Il vous prévient si tel est le cas. N’oubliez pas de préparer votre dossier avec :
  • les objets endommagés lors du sinistre,
  • les factures, photos et bons de garantie de ce qui a été détruit (et que vous avez conservé),
  • les devis de remise en état de votre logement.
 
Votre assureur vous adresse une lettre avec l’indemnité proposée dans le cadre de votre assurance dégât des eaux, comprise dans votre contrat multirisque habitation. Vous pouvez :
  • accepter la somme proposée : votre règlement se fera selon les termes de votre contrat (en général dans le délai d’1 mois),
  • refuser ce montant et engager un recours auprès de l’assureur.

Remettre en état le logement

Vous avez accepté le montant de l’indemnisation de votre assureur, il reste à faire les travaux.
Vous pouvez :
  • obtenir un remboursement des travaux réalisés après envoi des factures à l’assureur dans la limite du montant accepté,
  • ne pas avancer les fonds : l’assureur envoie les artisans qui réalisent les travaux,
  • faire vous-mêmes les réparations. L’assureur évalue le prix des matériaux, le temps passé et vous envoie la somme prévue.
 
Assuré Groupama :
vous avez besoin de réaliser des travaux ? Les experts de l’assurance habitation Groupama recherchent pour vous des professionnels qualifiés qui évaluent, organisent et réalisent vos réparations. Et Groupama règle en direct leurs interventions.

Mis à jour le 7 juin 2018