Accident avec un sanglier, chevreuil ou tout animal sauvage : comment réagir ?

Accident avec un sanglier, votre indemnisation
 

Croiser un animal sauvage sur la route est fréquent et agréable. Mais avoir un accident avec un sanglier, un chevreuil… est violent. Une collision avec un animal sauvage impacte lourdement votre véhicule et parfois, les personnes embarquées. Comment réagir et être indemnisé ? Suivez le guide pour faire jouer l’assurance.


Accident avec un animal sauvage : les bons réflexes

1 - Prévenir immédiatement la gendarmerie ou la police nationale, par téléphone ou en vous rendant sur place. Ensuite, faire un constat et conserver le double de votre déclaration remis par les forces de l’ordre.
2 - Déclarer l’accident à votre assureur dans un délai de 5 jours ouvrés, en envoyant :
  • votre déclaration d’accident;
  • le double de la déclaration d’accident faite aux autorités;
  • l’explication des événements avec la date, l’heure, le lieu, les circonstances...
3 - Réunir le maximum de preuves de cet accident pour le passage de l’expert : poils de l’animal, témoignages de personnes présentes, photos…
 
A savoir :
s’il est normal d’adresser le constat à l’assureur pour être indemnisé, les assurés « au tiers » ne sont pas indemnisés.

Dommages corporels après une collision

Conducteur blessé : avez-vous la bonne assurance ?

Vous avez souscrit la garantie du conducteur, appelée Accident corporel du conducteur ? Pas d’inquiétude, vote assureur prend en charge vos dommages corporels. Si votre indemnisation n’est pas totale vous ferez jouer le Fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO) dans un délai maximal de 3 ans après l’accident.
 
Assuré Groupama :
appelée garantie corporelle du conducteur chez Groupama, cette garantie est incluse dans toutes les formules du contrat Conduire. Il en est de même si vous avez souscrit un contrat individuelle accident à titre séparé.
 
Vous n’avez pas cette garantie : faites appel au FGAO pour être indemnisé.

Passagers blessés : quelle indemnisation ?

Votre assurance auto, au tiers ou tous risques, comprend toujours la garantie responsabilité civile (RC), seule assurance obligatoire en automobile. Et cette garantie indemnise les dommages que vous causez aux autres, passagers et autres tiers sur la route. Vos passagers blessés seront indemnisés selon les termes de votre contrat.

Une indemnisation pour les dommages matériels ?

L’accident avec un sanglier, au printemps souvent une horde comprenant la mère et ses petits est souvent dramatique… pour la voiture. En dehors de l’impact proprement dit, il n’est pas rare de finir en contrebas de la route ou contre un arbre. Vous bénéficiez d’une indemnisation selon votre niveau d’assurance.
  • Votre véhicule est assuré au tiers : il n’y a pas de tiers contre lequel vous retourner puisque l’animal n’appartient à personne . En conséquence, vous supporterez seul les frais de réparation.
  • Vous êtes assuré tous risques : vous êtes tranquille. Votre contrat d’assurance auto comporte la garantie dommages tous accidents qui intervient quelles que soient les circonstances. Les dommages matériels consécutifs à votre accident avec un chevreuil sont assurés.
 
A savoir :
bonne nouvelle, votre assureur n’applique pas de malus si la collision avec un animal sauvage présente un caractère de force majeure !
 
Si vous avez constaté l’absence de panneaux signalant la présence d’animaux sauvages, si le gibier était poursuivi par des chasseurs… il est alors possible de faire une recherche de responsable de l’accident avec cet animal sauvage. Et d’être indemnisé puisque vous pourrez désigner un responsable.
 

Mis à jour le 18 mai 2018