Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Qu’est-ce qu’un aidant familial ou naturel ?

Vous assistez l’un de vos parents âgés ou votre conjoint handicapé pour ses soins, l’organisation de sa vie quotidienne ou encore les tâches domestiques. À partir de quel moment êtes-vous considéré comme un aidant familial ? Y a-t-il des démarches à réaliser pour faire reconnaître votre statut ? À quelles aides et à quelle rémunération pouvez-vous prétendre ?

Aidant familial ou naturel

Qu’est-ce qu’un proche aidant, un aidant familial ou un aidant naturel ?


Les proches aidants, les aidants familiaux et les aidants naturels sont des individus qui viennent en aide à une personne dépendante de leur entourage dans l’accomplissement des actes de la vie quotidienne. Le terme de proche aidant est large et regroupe les notions d’aidant familial et d’aidant naturel.


L’aide, apportée à titre non professionnel, peut concerner ponctuellement certaines tâches ou intervenir de façon journalière. La personne aidée peut être une personne âgée en perte d’autonomie, atteinte ou non d’une pathologie invalidante (comme Alzheimer ou Parkinson). Il peut aussi s’agir d’une personne handicapée ou d’un proche malade de tout âge.

Les actes d’aide peuvent prendre différentes formes : soins d’hygiène et de confort, soutien psychologique, réalisation de démarches administratives, sorties pour maintenir la vie sociale, participation au ménage et aux courses, etc. L’aide peut intervenir au domicile de la personne aidée ou chez le proche aidant, si la personne aidée réside avec lui.

À savoir

L’aide aux personnes dépendantes, handicapées ou âgées apportée par un proche aidant peut être complétée par l’intervention de professionnels de l’aide à domicile. Souscrire un contrat dépendance Groupama pourra aider à financer entre autre la venue d’aides ménagères/auxiliaires de vie ou encore le portage de repas à domicile(1).

Qui peut être aidant familial ou aidant naturel, et comment le devenir ?


Qui peut être aidant familial ou aidant naturel ? Le proche aidant est une personne clé pour la personne malade, âgée ou en situation de handicap. Il peut être issu de la famille de la personne aidée, de son voisinage, de son cercle d’amis, etc.

Quelle est la différence entre aidant familial et aidant naturel ?


La dénomination d’aidant familial ou d’aidant naturel dépend du lien de l’aidant avec l’individu aidé, et du fait que la personne dépendante l’ait désigné en tant qu’aidant.


Vous êtes aidant familial si vous prenez soin de votre conjoint, concubin, partenaire de PACS, ascendant, descendant ou encore collatéral (frère, oncle, cousin, etc.) touché par le handicap ou la vieillesse. Cette définition est reprise dans le Code de l’action sociale et des familles, et dans la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement (décembre 2015).


Le rôle d’aidant naturel, évoqué dans le Code de la santé publique, n’impose pas de lien de parenté entre l’aidant et la personne aidée. Vous êtes aidant naturel si vous vous occupez d’une personne handicapée qui vous a expressément désigné pour réaliser des gestes relatifs à des soins médicaux, afin de favoriser le maintien de son autonomie.

Comment faire pour être reconnu aidant familial ?


Vous vous demandez comment devenir aidant familial de manière officielle ? Vous remplissez le rôle d’aidant dès que vous participez au maintien à domicile et/ou au maintien de l’autonomie de l’un de vos proches âgés, malades ou handicapés. Vous n’avez pas à effectuer de démarches particulières pour être reconnu proche aidant. Il vous faudra simplement fournir les justificatifs requis si vous effectuez des demandes d’aides financières ou encore de congés spécifiques.

Quelles sont les aides prévues pour soutenir les aidants familiaux ?


Être aidant familial peut demander beaucoup de temps et un fort investissement personnel. Des dispositifs d’aide existent pour vous permettre de concilier votre rôle de proche aidant et votre vie professionnelle, ou de prendre du recul si la situation devient trop difficile.

Comment demander un congé de proche aidant ?


Le congé de proche aidant, ex-congé de soutien familial, vous permet de cesser temporairement votre activité professionnelle pour vous occuper d’une personne présentant une perte d’autonomie importante. Il peut s’agir d’un membre de votre famille ou d’une personne avec qui vous entretenez des liens dits « stables et étroits ». Pour bénéficier de ce dispositif, vous devez informer votre employeur de votre intention de prendre un congé, en accompagnant votre demande d’une déclaration sur l’honneur de l’aide apportée à un proche (entre autres justificatifs).


Votre congé sera d’une durée maximale de 3 mois, renouvelable dans la limite d’un an sur l’ensemble de votre carrière (sauf dispositions conventionnelles plus avantageuses). Pendant votre congé de proche aidant, vous ne serez pas rémunéré par votre employeur, mais vous pourrez percevoir l’allocation journalière du proche aidant (AJPA). La demande de cette allocation pour aidant familial sera à effectuer auprès de la CAF.

Que faut-il savoir sur le droit au répit ?


Le droit au répit, ou aide au répit, peut s’adresser à vous si vous prenez soin d’une personne bénéficiaire de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). Ce dispositif permet de financer des solutions afin que vous puissiez vous reposer en cas d’épuisement face à la dépendance de votre proche, comme un hébergement temporaire en établissement spécialisé.

Quels sont les impacts sur la retraite lorsqu’on est aidant ?


En cas d’interruption de votre activité professionnelle pour vous occuper d’un proche en perte d’autonomie, des compensations sont prévues pour votre retraite. Vous pourrez, par exemple et sous conditions, cumuler des droits à la retraite sans verser de cotisations ou prendre votre retraite à taux plein dès 65 ans même s’il vous manque des trimestres.

À savoir

Vous trouverez de l’aide pour vos démarches en tant qu’aidant familial auprès de la MDPH, du CCAS de votre commune ou encore d’organismes comme l’Association française des aidants et France Alzheimer (pour les personnes aidant un proche atteint de troubles cognitifs).

Peut-on obtenir un dédommagement ou une rémunération en tant qu’aidant familial ?


Dans certains cas, il est possible de percevoir un dédommagement ou une rémunération en tant qu’aidant familial, malgré la nature non professionnelle de l’aide apportée.

Comment se déroule le dédommagement d’un proche aidant ?


S’il rencontre de graves difficultés pour réaliser ses activités du quotidien, votre proche aidé peut bénéficier de la prestation de compensation du handicap (PCH). Cette aide versée par le conseil départemental permet de financer certaines dépenses liées au maintien de l’autonomie. Elle est notamment prévue pour vous dédommager en tant qu’aidant familial, sur la base d’un montant fixé à l’heure.

Quel est le salaire d’un aidant familial et comment peut-il être versé ?


Vous pouvez toucher une rémunération pour votre rôle d’aidant familial auprès d’un proche âgé si celui-ci vous emploie en tant qu’aide à domicile. Votre proche doit alors déclarer votre embauche à l’Urssaf et respecter les obligations dictées par le Code du travail (signature d’un contrat, émission de bulletins de paie, règlement des cotisations sociales, etc.). Pour plus de simplicité, la personne aidée peut choisir de recourir au Chèque emploi service universel (CESU) pour vous rémunérer.


Vous ne pourrez toutefois pas devenir salarié de la personne aidée si celle-ci perçoit l’APA et que vous êtes son conjoint, concubin ou partenaire de PACS. Vous toucherez alors le dédommagement prévu par la PCH si votre proche en est bénéficiaire.

Assuré Groupama

Avec l’assurance dépendance de Groupama, votre proche âgé profite d’un soutien financier et logistique en cas de perte d’autonomie, même partielle (à partir du niveau GIR 3 de la grille AGGIR). Vous êtes également guidé par nos conseillers dans les diverses formalités à réaliser en tant qu’aidant familial.

Simulez votre tarif santé gratuitement en 3 minutes

Découvrez notre offre mutuelle santé

  • Cerise téléconsultation rebond

    Santé

    Mutuelle santé

    Pour de solides remboursements de vos frais de santé, même de certaines dépenses de soins non prises en charge par la sécurité sociale (médecine douce, implants dentaires…).

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils santé

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Le coût de ces services n’est pas pris en charge au titre de la garantie.
(2) Du 28 avril au 17 juillet 2022, 50 euros offerts sur la cotisation de la première année d’assurance pour la souscription d’un contrat Groupama Habitation sous réserve d’un montant minimum de souscription de 150 euros TTC ainsi que les frais d’installation de 150 euros offerts à la souscription d’un pack ou d’une formule libre Groupama Box Habitat. Voir conditions en agence, selon les caisses régionales participantes. Chaque contrat peut être souscrit séparément.
(3) Taux de 0,90 % dès 5 000 € empruntés. Prêt remboursable sur 12 mois. Prêt personnel pour financer vos projets. Dans le cadre du prêt personnel Désirio, pour tout projet de 5 000 € empruntés sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0,90% (taux débiteur annuel fixe de 0,90%), hors assurances facultatives, vous remboursez 12 mensualités de 418,70 €. Montant total dû : 5 024,40 € (dont 24,40 € d'intérêts et sans frais de dossier). Le montant total dû au titre de l'assurance facultative (pour un client de moins de 65 ans) sur la durée totale du prêt est de 42 €, soit un coût mensuel de 3,50 € s'ajoutant à l'échéance de remboursement et un TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance) de 1,57%. Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours. Conditions en vigueur au 2 mai 2022 susceptibles de modification.


Contenu publié le 01/06/2022