Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Comment fonctionne l’assurance maintien de salaire ?

Un arrêt de travail consécutif à une maladie ou un accident impacte vos revenus, que vous soyez indépendant, salarié ou fonctionnaire ? Votre régime obligatoire vous donne droit à des indemnités journalières. Vous pouvez, en supplément, souscrire une assurance maintien de salaire pour limiter ou éviter une perte de revenus.

taux-endettement

À qui s’adresse l’assurance maintien de salaire ?


Cette assurance professionnelle s’adresse aux travailleurs qui ne bénéficient pas de la mutuelle d’entreprise obligatoire. L’intérêt de souscrire une assurance maintien de salaire dépend des indemnités que vous percevez en cas d’arrêt de travail, et donc de votre statut.


Indépendant, freelance : un complément de revenu à prévoir


Un arrêt de travail peut peser lourdement sur le revenu d’un travailleur non salarié (artisan, commerçant, professionnel libéral) même s’il est éligible aux indemnités journalières versées par l’Assurance maladie. Pour en bénéficier, une affiliation à un régime d’Assurance maladie d’au moins un an est exigée et il existe un délai de carence de trois jours.

Pour les indépendants, le calcul des indemnités journalières (IJ) se base sur la formule suivante :

Montant de l’IJ = 1/730 x (revenu moyen des trois années précédentes)

  • Les commerçants, artisans, micro-entrepreneurs, conjoints collaborateurs, chefs d’entreprise et professionnels libéraux non réglementés reçoivent ces indemnités journalières pendant 360 jours au maximum, sur une période glissante de 3 années. Elles peuvent concerner une ou plusieurs maladies hors affections de longue durée. Le montant de ces indemnités ne doit pas dépasser le Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS(1)) en vigueur lors de l’arrêt de travail.

  • Les professionnels libéraux exerçant une activité réglementée sont éligibles depuis juillet 2021 à des indemnités journalières versées par la Sécurité sociale, et ce pendant 90 jours maximum. Leur montant ne doit pas dépasser 3 fois le montant du plafond annuel de la Sécurité sociale.

    Pour protéger votre niveau de vie, vous pouvez opter pour une assurance pour perte de revenus en cas d’arrêt de travail. Grâce au dispositif Madelin, l’indépendant peut déduire ses cotisations de son bénéfice imposable.


Assuré Groupama

Avec l’assurance prévoyance destinée aux TNS (Travailleur Non Salarié), Groupama prend également en charge la chirurgie ambulatoire.

Salarié : des indemnités journalières en cas d’arrêt de travail


Vos indemnités journalières en cas d’arrêt de travail correspondent à 50 % de votre salaire journalier de base, plafonné à 1,8 fois le montant du SMIC en vigueur le mois avant l’arrêt de travail, soit 2885,62 € en 2022(2) .


Vous avez généralement un délai de carence maladie de 3 jours. Vous avez droit à un maximum de 12 mois d’IJ par période de 3 ans consécutifs. Les conditions d’attribution de cette aide varient en fonction de la durée de l’arrêt de travail, à savoir jusqu’à six mois ou plus de six mois.


L’assurance maintien de salaire est-elle intéressante pour les fonctionnaires ?


Tout fonctionnaire en arrêt de travail (CMO pour congé maladie ordinaire) perçoit, après un délai de carence d’un jour, l’intégralité de son traitement indiciaire pendant trois mois. Le traitement est réduit de moitié les neuf mois suivants. Le versement pendant l’arrêt de travail des indemnités, suppléments et primes, qui constituent le traitement du fonctionnaire, diffère dans les 3 fonctions publiques. L’assurance maintien de salaire pour les fonctionnaires se révèle utile en cas d’arrêt de travail long.


L’assurance maintien de salaire est-elle intéressante pour les fonctionnaires ?


Tout fonctionnaire en arrêt de travail (CMO pour congé maladie ordinaire) perçoit, après un délai de carence d’un jour, l’intégralité de son traitement indiciaire pendant trois mois. Le traitement est réduit de moitié les neuf mois suivants. Le versement pendant l’arrêt de travail des indemnités, suppléments et primes, qui constituent le traitement du fonctionnaire, diffère dans les 3 fonctions publiques. L’assurance maintien de salaire pour les fonctionnaires se révèle utile en cas d’arrêt de travail long.


Sécurité sociale, mutuelle : que font-elles en cas de perte de salaire ?


Comme nous l’avons vu précédemment, la Sécurité sociale gère les indemnités journalières en cas de perte de revenu pour les salariés et les travailleurs indépendants sur une durée limitée.

De leur côté, les mutuelles classiques, individuelles ou collectives, sont des complémentaires santé et n’ont pas de rôle à jouer en cas de diminution de revenu. Elles peuvent parfois proposer des contrats de prévoyance destinés à maintenir votre niveau de vie.


Quelles indemnités journalières en cas d’accident du travail ?


Pour un salarié, le calcul des indemnités journalières s’avère différent à la suite d’un accident du travail. Vous touchez des IJ pendant toute la période d’inactivité, y compris les dimanches et jours fériés. Leur montant plafonné se base sur le salaire touché le mois précédant l’accident et la durée de l’arrêt de travail. Il faut noter que ce montant augmente à partir du 29e jour d’arrêt.

Pour les travailleurs indépendants, l’accident du travail n’est pas reconnu. La prise en charge des soins et l’arrêt d’activité induit sont traités de la même manière qu’un arrêt maladie classique.


L’assurance maintien de salaire est-elle obligatoire pour les employeurs ?


En règle générale, souscrire une assurance prévoyance maintien de salaire reste une option pour un employeur. Mais il existe des situations où l’entreprise doit signer un contrat de prévoyance maintien de salaire pour ses employés. Cette obligation est signifiée dans :

  • une convention collective ;

  • un accord de branche.


À savoir

Si vous êtes en arrêt de travail, votre employeur doit vous verser une aide complémentaire aux indemnités journalières de l’Assurance maladie. Vous devez avoir une ancienneté d’au moins un an. Ce dispositif ne s’applique ni aux travailleurs saisonniers ou à domicile ni aux intermittents ou salariés temporaires. Un délai de carence de sept jours existe. Combinées aux IJ de la sécurité sociale, ces aides peuvent atteindre 90 % de votre salaire brut.

Quelles sont les garanties d’une assurance maintien de salaire ?


Le contrat d’assurance inclut la garantie maintien de salaire et récapitule toutes les caractéristiques de la couverture choisie. Il stipule la durée de versement et le montant des indemnités ainsi que le moment où vous commencerez à les recevoir.

Il peut aussi prévoir une rente d’invalidité au cas où vous ne pouvez plus exercer votre métier à la suite d’un accident grave. Des options supplémentaires en cas d’hospitalisation ou destinées à vous assister dans vos activités quotidiennes peuvent figurer dans le contrat.


Combien coûte une assurance maintien de salaire ?


Le coût d’une assurance maintien de salaire varie d’une compagnie à l’autre. Les options que vous choisissez impactent aussi vos cotisations mensuelles. Le montant des indemnités et la durée de versement font partie de ces facteurs. Plus ces deux aspects sont élevés et plus vos mensualités le seront aussi.

Ajouter des éléments supplémentaires, tels qu’une aide pour la garde d’enfants ou une rente invalidité, vont aussi faire augmenter le coût de votre contrat de prévoyance.

À savoir

Votre âge, votre état de santé, votre activité professionnelle et le secteur d’activité où vous évoluez peuvent aussi avoir une influence sur le coût de cette assurance.

Votre tarif assurance professionnelle gratuitement

Demander mon tarif
  • Cerise GAV rebond

    Prévoyance

    Garantie des accidents de la vie

    Pour pouvoir être indemnisé des préjudices subis et bien accompagné à la suite d'un grave accident ayant entraîné une invalidité permanente ou un décès.

    Découvrir l'offre
  • Prévoyance dirigeant non salarié-rebond

    Pros & TPE

    Assurance prévoyance des TNS

    Travailleur non-salarié et indépendant, protégez-vous ainsi que votre famille en cas de perte de revenus liée à un arrêt de travail, une invalidité ou un décès !

    Découvrir notre offre

Toutes nos infos et conseils prévoyance

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Au 1er janvier 2022, le PASS s’élève à 41 136 € brut.
(2) Site : Ameli.fr, consulté en février 2022
(3) Pour toute souscription simultanée d'une assurance Conduire formule Confort ou Mobilité et d'un crédit auto chez Orange Bank de 7 000€ minimum. Le crédit doit être toujours en cours au moment du sinistre. Offre soumise à conditions. Voir modalités d'application auprès d'un conseiller de votre caisse régionale.
(4) 150 euros de réduction sur la cotisation de la première année d’assurance pour toute nouvelle souscription d’un contrat Groupama Santé Active ou Groupama Santé Active Senior entre le 29 août et le 13 novembre 2022 sous condition d’un montant minimum de prime annuelle variable selon les Caisses Régionales - Voir conditions en agence.


Contenu mis à jour le 02/06/2022