Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Prévention du harcèlement scolaire : quelles actions ?

Moqueries, intimidation, brimades, racket, humiliations, insultes… Les formes de harcèlement scolaire sont aussi diverses que variées. Les trois caractéristiques communes de ces agissements sont la répétition, les violences verbales ou physiques et l’isolement de la victime harcelée. Quels moyens mettre en œuvre dans le cadre de la prévention contre le harcèlement scolaire ? Découvrez les solutions contre ce fléau national qui concerne autant les écoles primaires que les lycées.

Prévention harcèlement scolaire

Sensibiliser les élèves au harcèlement scolaire


La nouvelle loi contre le harcèlement scolaire (loi n° 2022-299 du 2 mars 2022) pousse les établissements d’enseignement scolaire et supérieur publics et privés à adopter des mesures pour prévenir le harcèlement scolaire, détecter les situations de domination et traiter tout fait de harcèlement.


La sensibilisation des écoliers et étudiants se déploie sur différents niveaux complémentaires, dès l’école primaire :

  • Inclure la question du harcèlement et des cyberviolences scolaires dans le règlement intérieur

  • Intégrer cette thématique dans le parcours académique et le socle commun des connaissances

  • Organiser des campagnes de sensibilisation contre le harcèlement de manière régulière et sur le long terme, dès le plus jeune âge

  • Donner un moyen aux élèves d’alerter sur les problèmes de harcèlement.

D’ailleurs, la journée nationale de lutte contre le harcèlement est organisée chaque année le 18 novembre. C’est l’occasion de sensibiliser la communauté éducative aux phénomènes de harcèlement dans le milieu scolaire pour permettre aux élèves d’avoir une scolarité épanouie.

À savoir

Le programme national de lutte contre le harcèlement à l’école PHARE est généralisé à tous les établissements scolaires depuis la rentrée 2021. Il s’appuie sur plusieurs principes comme la mesure du climat scolaire, l’implication des équipes pédagogiques, les actions de sensibilisation et la collaboration avec les associations partenaires dans la prévention et la lutte contre le harcèlement.

Convaincre les élèves victimes de harcèlement d’en parler


La prévention du harcèlement à l’école passe aussi par le fait de libérer la parole. Briser la loi du silence et le tabou s’avère très difficile pour la plupart des élèves harcelés et des victimes de bizutage. Il est donc important de créer un climat scolaire où ils se sentent en confiance pour signaler toute situation de harcèlement et dénoncer les agresseurs, qu’ils soient mineurs ou majeurs.


Au niveau des établissements scolaires, l’idéal est de sensibiliser tout le personnel de l’établissement et de former des personnes-ressources pour la prise en charge des cas de harcèlement. Ces personnes doivent savoir accueillir les témoignages des élèves victimes, de leurs parents, mais aussi des témoins et des auteurs de harcèlement.


L’engagement des enfants et adolescents constitue aussi l’une des solutions contre le harcèlement. Plus précisément, le ministère de l’Éducation nationale a mis en place un dispositif d’ambassadeurs dans les collèges et les lycées français. Ces volontaires sont formés au repérage des situations de harcèlement. Ils peuvent ainsi agir en sentinelles et en lanceurs d’alertes et éviter de laisser la victime de brimades ou de violences isolée. Les ambassadeurs sont également mobilisés pour sensibiliser leurs camarades. Le site Non au harcèlement offre des informations et des outils pédagogiques (affiches, fiches-conseils…) pour lutter contre toutes les formes de harcèlement et contre les violences à l’école.

À savoir

Depuis mars 2022, le harcèlement scolaire constitue un délit inscrit au Code pénal. Les harceleurs risquent une peine d’emprisonnement et plusieurs dizaines de milliers d’euros d’amende en fonction du préjudice causé. Les victimes disposent de 6 ans après les faits pour dénoncer le harcèlement et porter plainte contre les violences physiques, morales ou psychologiques subies en milieu scolaire.

Coopérer avec les élèves du CVC ou CVL


Pour mettre un stop au harcèlement scolaire, le chef d’établissement doit collaborer avec les élèves élus au conseil de la vie collégienne (CVC) et au conseil de la vie lycéenne (CVL). Ces instances citoyennes favorisent l’implication des élèves dans la vie de leur établissement scolaire. Elles organisent également des échanges destinés à améliorer le fonctionnement de l’établissement et les conditions de vie scolaire des collégiens et lycéens.

Diffuser les numéros de prévention en cas de harcèlement scolaire


La victime de harcèlement à l’école, les parents d’élèves ou le personnel éducatif peuvent obtenir des conseils en appelant un numéro vert :

  • Le « 3020 » pour contacter le service « Non au harcèlement » en milieu scolaire : ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 20 h et le samedi de 9 h à 18 h (sauf les jours fériés) ;

  • Le « 3018 » pour le cyberharcèlement et les violences faites sur Internet : gratuit, anonyme, confidentiel et ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 19 h.

Avec le soutien du gouvernement, l’association e-Enfance, qui gère le numéro national d’assistance 3018, a lancé l’application « 3018 ». Gratuite et confidentielle, cette application permet d’agir ensemble contre le harcèlement scolaire en parlant à un professionnel via le tchat et en stockant des preuves (captures d’écran, photos, liens url, etc.) de manière sécurisée. De plus, les services du 3018 disposent de procédures de signalement accélérées et prioritaires pour faire supprimer les comptes ou les contenus en quelques heures sur les réseaux sociaux. Il est le partenaire du ministère de l’Éducation nationale, de la plateforme PHAROS et du 119 Enfance en danger.

Assuré Groupama

Pour accompagner votre famille au quotidien, Groupama renforce l’assistance scolaire proposée dans l’assurance Garantie des accidents de la vie. Grâce au nouveau service d’assistance « harcèlement scolaire », les enfants victimes de harcèlement sont pris en charge et ont droit à 3 consultations par an, en face à face, avec un psychologue. Le harcèlement scolaire doit être reconnu par un médecin avec certificat médical pour une absence scolaire de plus de 10 jours.

Simulez votre tarif GAV gratuitement en 3 minutes

Découvrez notre offre Garantie Accidents de la Vie (GAV)

  • Cerise GAV rebond

    Prévoyance

    Garantie des accidents de la vie

    Pour pouvoir être indemnisé des préjudices subis et bien accompagné à la suite d'un grave accident ayant entraîné une invalidité permanente ou un décès.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos sur l'assurance scolaire

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Pour toute souscription simultanée d'une assurance Conduire formule Confort ou Mobilité et d'un crédit auto chez Orange Bank de 7 000€ minimum. Le crédit doit être toujours en cours au moment du sinistre. Offre soumise à conditions. Voir modalités d'application auprès d'un conseiller de votre caisse régionale.
(2) 150 euros de réduction sur la cotisation de la première année d’assurance pour toute nouvelle souscription d’un contrat Groupama Santé Active ou Groupama Santé Active Senior entre le 29 août et le 13 novembre 2022 sous condition d’un montant minimum de prime annuelle variable selon les Caisses Régionales - Voir conditions en agence.


Contenu publié le 30/08/2022