.

Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, Groupama Assurances Mutuelles recueille des informations pour en mesurer l’audience, améliorer votre expérience et vous présenter des offres personnalisées. Avec votre accord, nous les utiliserons à des fins de suivi statistique intersites, de recoupement avec nos bases de données internes, de publicité ciblée, de campagnes Marketing et permettre le partage de contenu vers les réseaux sociaux.

Vous pouvez changer d’avis à tout moment en cliquant sur "Gérer mes cookies" en bas de chaque page.

Quelles aides pour l’amélioration de l’habitat des personnes âgées ?

Contenu mis à jour le 19/09/2023 - Partager l'article
twitter-pictofacebook-picto

Une personne âgée de votre entourage souhaite vieillir à domicile, mais vous avez décelé des signes de perte d’autonomie ? S’il permet de maintenir une certaine indépendance et de conserver les habitudes de vie, le maintien à domicile ne s’improvise pas. Il est important d’adapter le logement, et la réalisation de travaux peut être nécessaire.

bannière immersive travaux maintien à domicile

Combien coûtent les travaux de maintien à domicile des personnes âgées ?


L’amélioration de l’habitat des personnes âgées, pour garantir aux seniors un logement sûr et adapté, peut se révéler assez coûteuse. Le prix dépendra des aménagements réalisés. Il faudra compter, par exemple :

  • De 750 à 6 000 € pour une douche facile d’accès ;

  • De 2 000 à 6 500 € pour une baignoire à porte ;

  • De 3 000 à 9 000 € pour un monte-escalier ;

  • Environ 1 500 € pour la création d’un chemin lumineux.


À savoir

Pour plus de sérénité, prévoyez de mettre en place un dispositif de téléassistance. Votre proche pourra compter sur une aide au quotidien et vous serez immédiatement alerté en cas d’incident suspect grâce au détecteur automatique de chutes.

Quelles sont les aides à l’amélioration de l’habitat des personnes âgées ?


Différentes aides pour les travaux de maintien à domicile permettent d’alléger la facture au moment de réaliser des améliorations dans l’habitat des personnes âgées.

L’aide de l’Anah


L’aide « Habiter facile » de l’Anah finance les travaux d’adaptation du logement, qui simplifient la vie au quotidien et permettent de rester à domicile le plus longtemps possible. Cette aide est réservée aux personnes qui occupent un logement dont elles sont propriétaires. Elle représente :

  • 50 % du montant HT des travaux pour les ménages aux ressources très modestes (dans la limite de 10 000 €) ;

  • 35 % du montant HT pour les ménages aux ressources modestes (dans la limite de 7 000 €).

Les aides départementales


Des aides à l’amélioration de l’habitat des personnes âgées sont attribuées par le département. La demande se fait généralement auprès du centre communal d’action sociale ou CCAS.

L’Apa


L’allocation personnalisée d’autonomie (Apa), révisée par la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement, peut aider à payer les travaux de maintien à domicile. Il n’y a pas de conditions de ressources pour en bénéficier, mais le montant attribué dépend du niveau de revenus.

L’aide de la MDPH


Certains travaux d’aménagement du domicile peuvent être pris en charge dans le cadre de la prestation de compensation du handicap (PCH). Cette aide est attribuée par la Maison départementale pour les personnes handicapées (MDPH).

Les aides de la Caisse de retraite


D’autres aides pour les travaux de maintien à domicile sont proposées par l’Assurance retraite.

Le kit prévention


Celui-ci comprend un ensemble d’aides techniques utiles pour améliorer le confort de vie (barre d’appui, parcours lumineux, etc.).

Le dispositif « Aide habitat »


Il est conçu pour vous soutenir financièrement si vous faites appel à un professionnel de l’habitat dans vos travaux d’aménagement, par exemple pour transformer la salle de bain et les toilettes.

Le dispositif « Bien chez soi »


Pour vous aider à trouver les équipements adaptés pour faciliter le quotidien d’une personne âgée dépendante, l’Assurance retraite a mis en place le site « Bien chez soi ».

Les autres subventions des caisses d’assurance retraite


D’autres subventions peuvent être prévues par la caisse de retraite de base ou par la caisse complémentaire. Renseignez-vous auprès de l’organisme concerné pour en vérifier l’existence.

L’aide d’Action Logement


Action Logement offrait une aide à l’adaptation du logement au vieillissement. Celle-ci n’est toutefois plus disponible.

À savoir

Certaines des aides précitées sont cumulables, d’autres non. Par exemple, l’Apa ne peut pas être cumulée avec les aides des caisses de retraite ou la prestation de compensation du handicap (PCH).

Existe-t-il des aides fiscales pour les travaux de maintien à domicile des personnes dépendantes ?


Des aides fiscales existent, permettant de réduire le coût de l’amélioration de l’habitat des personnes âgées.

Le crédit d’impôt


Un crédit d’impôt peut être octroyé pour certaines dépenses réalisées afin d’installer des équipements pour les personnes âgées : revêtement de sol antidérapant, siège de douche mural, etc.

La TVA réduite à 5,5 %


En fonction du type de travaux effectué, il est possible de bénéficier de la TVA réduite à 5,5 %. Ce taux est notamment applicable sur l’achat d’un ascenseur ou d’un élévateur spécialement conçu pour une personne en perte de mobilité.

Travaux de maintien à domicile et amélioration de l’habitat : comment aménager les pièces du logement ?


Le maintien à domicile passe par l’adaptation de l’ensemble des pièces de vie. Voici des exemples d’aménagements à mettre en place.

Le salon


De nombreux outils et objets permettent de favoriser le maintien à domicile et d’assurer plus longtemps l’autonomie des personnes âgées. Dans le salon, l’aménagement du domicile doit permettre de se déplacer facilement. Pour cela, il peut être nécessaire de :

  • Supprimer des cloisons pour gagner en espace de circulation ;

  • Repenser le système d’éclairage en choisissant avec soin l’emplacement et l’intensité des points lumineux, pour apporter plus de confort et permettre des mouvements en toute sécurité ;

  • Poser des volets roulants électriques qui éviteront des efforts malvenus ;

  • Etc.

La salle de bain


L’adaptation du logement passe aussi par la salle de bain :

  • Optez pour une douche de plain-pied ou une baignoire à porte dans laquelle il est facile de pénétrer, sans avoir à lever les jambes ;

  • Installez des accessoires d’appui et une rampe de soutien dans la douche, qui permettent de se retenir en cas de perte d’équilibre ;

  • Posez un revêtement antidérapant au sol pour éviter les chutes ;

  • Equipez la porte d’une serrure pouvant s’ouvrir de l’extérieur pour qu’une intervention rapide soit possible en cas d’incident ;

  • Etc.

Les toilettes


Les W.C. font partie des premiers espaces à repenser pour permettre le maintien à domicile des personnes âgées, en particulier pour les personnes handicapées. Ergonomie et commodité y sont les maîtres-mots :

  • Installez une cuvette plus haute et des barres de maintien pour qu’il soit facile de s’asseoir et de se relever des toilettes ;

  • Veillez à ce que les éléments sanitaires comme le lavabo soient aisément accessibles ;

  • Tout comme pour la salle de bain, installez une serrure pouvant s’ouvrir de l’extérieur ;

  • Etc.

Les couloirs et les escaliers


Adapter et sécuriser les escaliers est essentiel pour le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie :

  • Vérifiez que l’escalier est suffisamment éclairé pour que chaque marche puisse être bien visualisée ;

  • Placez des bandes antidérapantes et des contremarches pour éviter les chutes ;

  • Posez une rampe ou une main courante assez haute pour assurer un bon confort ;

  • Si l’aménagement ne peut être repensé de plain-pied au rez-de-chaussée, il pourra être préférable d’équiper le logement d’un monte-escalier électrique.

Pour assurer des déplacements en toute sûreté dans les couloirs :

  • Formez des zones de circulation bien dégagées en adaptant si nécessaire la taille des couloirs et le placement des meubles ;

  • Posez un sol antidérapant, des barres d’appui et des mains courantes pour prévenir les chutes ;

  • Installez des éclairages LED associés à des détecteurs de présence pour sécuriser les déplacements de nuit en créant un chemin lumineux.

Concernant les escaliers extérieurs et l’accès au logement :

  • Assurez-vous que les escaliers extérieurs sont équipés d’une main courante et pourvus d’un revêtement antidérapant ;

  • Dégagez les zones de circulation extérieure et installez un cheminement lumineux ainsi qu’un éclairage équipé d’un détecteur de présence.


À savoir

Les personnes âgées sont sujettes aux sollicitations intempestives des colporteurs. Pour renforcer la sécurité du logement, faites installer un système comme une téléalarme, et remplacez l’interphone par un visiophone.

La chambre


Le lieu de coucher se doit d’être à la fois confortable, fonctionnel et sécurisé :

  • Surélevez le lit et installez des barres d’appui au niveau du chevet ;

  • Préférez des descentes de lit antidérapantes ou fixées au sol pour éviter les chutes ;

  • Créez un chemin lumineux entre le lit et la porte pour faciliter les sorties nocturnes aux toilettes ;

  • Si nécessaire, investissez dans un lit médicalisé.

Posés sur roulettes, les lits médicalisés sont des équipements légers que vous pouvez installer et désinstaller facilement dans la chambre de votre proche, et tout particulièrement en cas d’hospitalisation à domicile.

À quel moment commencer les travaux d’adaptation du logement ?


Pouvoir rester chez soi et vivre à domicile le plus longtemps possible ne s’improvise pas. Autant prendre les devants et commencer les travaux, même très tôt. Vous serez heureux, le moment venu, d’avoir anticipé certains aménagements et d’avoir pu étaler les frais associés.


Si vous êtes aidant et prenez soin d’un proche âgé, présentez ces changements comme autant d’occasions stimulantes. En effet, adapter son logement pour le rendre plus ergonomique présente aussi une part de plaisir. Choisir le nouveau carrelage de la salle de bain, élargir les espaces et en profiter pour revoir la déco, tester des innovations domotiques sont autant de situations qui peuvent relancer une dynamique auprès de retraités en manque de projets !

Assuré Groupama

L’assurance dépendance Groupama fournit une aide aux personnes âgées avec le versement d’un capital pour l’adaptation du logement en cas de dépendance partielle ou totale. Vous bénéficiez également de l’intervention d’un ergothérapeute qui va déterminer les travaux et le matériel nécessaires pour adapter le logement au maintien à domicile.

Obtenez gratuitement votre tarif téléassistance

Découvrez notre offre de téléassistance

  • Cerise mere agee rebond

    Prévoyance

    Téléassistance des seniors

    3 dispositifs au choix pour assurer la sécurité des personnes âgées à leur domicile comme à l’extérieur.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils prévoyance

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

bot placeholder

Aide et contact

Je réponds à vos questions