Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Quelles aides pour les aidants familiaux ?

L’un de vos proches souffre de la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson ou ne peut plus, du fait de son grand-âge, vivre seul ? Prendre soin et accompagner au quotidien un proche dépendant peut prendre beaucoup de temps et d’énergie, voire conduire l’aidant à l’épuisement. Alors comment se faire aider ? Quelles solutions pratiques ont été mises en place pour aider les aidants familiaux ?

Aidant familial

Quels sont les besoins d’un aidant ?


Avant de s’intéresser aux besoins des aidants, une question se pose : qui sont les personnes aidantes et qu’est-ce que le rôle d’aidant ? Un bref portrait peut ainsi s’avérer utile, car le statut de proche aidant reste assez méconnu en France.

Concrètement, les personnes aidantes :

  • Apportent leur aide de façon régulière à un proche malade, à des personnes en situation de handicap, des personnes dépendantes ou des personnes âgées en perte d’autonomie ;

  • Il peut s’agir d’apporter une aide très concrète, comme faire les courses ou le ménage, mais il s’agit aussi souvent pour l’aidant d’apporter un soutien moral ;

  • Soutiennent la personne handicapée ou malade directement à son domicile dans la plupart des cas ;

  • Peuvent aussi apporter leur soutien directement à leur domicile en logeant la personne aidée, ou dans une institution ;

  • Maintiennent une activité professionnelle et sont des personnes actives, salariées ou indépendantes.

Plusieurs besoins ont été reconnus par les institutions pour les personnes aidantes :

  • Le besoin de relai et soutien à domicile ;

  • Le besoin de relai et soutien à l’extérieur du domicile ;

  • Le besoin de relai et soutien la nuit ;

  • Le besoin d’informations et ressources ;

  • Le besoin de partage et d’échange.

Les aidantes et les aidants apportent leur aide de manière non professionnelle. Ces personnes ont donc un grand besoin d’informations sur les bons gestes, mais aussi sur l’aide aux aidants familiaux, parfois insuffisantes, mais existantes, comme d’éventuelles aides financières, sur les congés proche aidant ou sur les démarches pour obtenir le congé proche aidant. Indispensables, ces aides permettent de concilier vie privée et vie professionnelle de l’aidant tout en permettant le maintien à domicile de la personne en situation de dépendance.

À savoir

En France, 11 millions de personnes sont « aidantes » d’un proche(1). Les aidants sont des membres de la famille dans plus de 80 % des cas et plus de la moitié des aidants sont des femmes(2).

Assuré Groupama

Depuis votre espace client, accédez à l’espace « Mon Kiosque Santé » qui regroupe un grand nombre d'applications à télécharger gratuitement. Elles sont de véritables alliés de votre santé qui peuvent améliorer votre quotidien : Foodvisor pour vous aider à manger plus équilibré, MonSherpa pour un soutien psychologique, Petit Bambou pour vous initier à la méditation, Relax Melodies pour vous aider à vous endormir et améliorer la qualité de votre sommeil…

Pourquoi se faire accompagner en tant qu’aidant familial ?


Pour la personne malade ou handicapée dont vous vous occupez, vous jouez un rôle fondamental. En tant qu’aidant familial, ce soutien régulier peut lui permettre de rester chez elle, dans son cadre de vie habituel, plus longtemps.

Pour vous, cet accompagnement est important, mais c’est aussi une charge au quotidien, avec des contraintes souvent fortes, par rapport à votre vie personnelle, votre vie sociale et familiale ainsi que votre vie professionnelle.


Cette responsabilité peut entraîner un sentiment d’isolement et de besoin de relais :

  • Sur la durée, cet accompagnement finit par vous épuiser ; vous avez besoin d’avoir un peu de répit, de vous reposer et de souffler.

  • À certains moments, assumer ce rôle vous pose de vrais problèmes, par exemple si vous devez être hospitalisé ou lorsque vous partez en vacances.

D’où l’utilité de disposer de solutions de relais et de soutien pour vous offrir de vrais jours de répits.

Quelles sont les solutions pour se faire accompagner en tant qu’aidant familial ?


Bien que le système d’aide aux aidants familiaux puisse encore être amélioré, de plus en plus d’initiatives sont mises en place par l’État ou des associations, notamment depuis le lancement de la stratégie nationale dédiée en 2019. Il est ainsi possible de bénéficier de plusieurs dispositifs, dont le congé proche-aidant.

Congé proche aidant


Le congé de proche aidant : il succède au congé de soutien familial et il peut vous être octroyé si vous assistez une personne de votre famille, mais aussi un ami. Il vous permet de prendre un congé sans solde ou de mettre en place un temps partiel sur une durée limitée.

Répit de vacances


Cette nouvelle mesure permet aux aidants de « prendre un temps de repos en finançant l’accueil de la personne aidée dans une structure adaptée à ses besoins ». Par exemple : une aide pouvant aller jusqu’à 500 € par an et par personne par aidée, permet de payer un hébergement temporaire ou un renforcement de l’aide à domicile.

Guides et prévention


Le ministère des Solidarités et de la Santé a publié une série de fiches-repères réunissant de nombreuses informations essentielles dans tous les moments de vie des proches aidants. Elles sont au nombre de 17 et détaillent les aides pour aidants disponibles, les démarches pour les obtenir, tout en offrant de diverses autres informations utiles.


La Compagnie des aidants offre également de multiples informations et un réseau d’entraide pour les aidants. La compagnie propose par ailleurs une formation en ligne entièrement gratuite.


D’autres aides sont aussi disponibles, comme la prise en charge en cas d’hospitalisation de l’aidant : elle est octroyée dès lors que votre présence est indispensable au chevet du proche dépendant. Cette aide peut aller jusqu’à 992 € au-delà des plafonds de l’APA.

Les solutions mises en place par certains assureurs


Vous pouvez généralement bénéficier d’une aide aux aidants familiaux de la part de votre assureur lorsque vous aidez un de vos proches qui devient dépendant, dès que vous êtes vous-même assuré, tant que vous êtes en bonne santé. Les services d’accompagnement, généralement proposés concernent :

  • Un soutien dans les démarches administratives et une aide à la recherche d’établissements spécialisés ;

  • La recherche d’un ergothérapeute spécialisé pour donner les bons conseils dans les aménagements du domicile de la personne dépendante ;

  • Des conseils et informations sur la dépendance, mais aussi sur les formations aux gestes et postures nécessaires pour s’occuper d’un proche dépendant ;

  • La recherche de groupes de parole ;

  • Un soutien psychologique.


À savoir

Pour plus d’information, contactez le CLIC, Centre local d’information et de coordination de votre département. Trouvez le centre proche de chez vous.

Assuré Groupama

Avec l’assurance dépendance Groupama, vous bénéficiez de tous les services de conseils et d’orientation cités ci-dessus. Dès votre souscription, vous pouvez y recourir si vous avez dans votre famille un parent dépendant que vous aidez. Vous pouvez aussi y prétendre si vous aidez un membre de votre famille âgé de 75 ans ou plus, et cela, même s’il n’est pas reconnu dépendant.

Nos conseillers à l'écoute pour vous aider

  • Cerise infirmiere domicile rebond

    Prévoyance

    Assurance dépendance

    En cas de perte d’autonomie, vous ou la personne que vous aidez, bénéficiez d’un soutien financier et de prestations d’assistance pour faciliter au maximum le maintien à domicile.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils prévoyance

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Source : Sondage Ipsos réalisé sur l’année 2020.
(2) Source : Compagnie Française des Aidants et sondage Ipsos réalisé sur l’année 2020.
(3) Du 28 avril au 17 juillet 2022, 50 euros offerts sur la cotisation de la première année d’assurance pour la souscription d’un contrat Groupama Habitation sous réserve d’un montant minimum de souscription de 150 euros TTC ainsi que les frais d’installation de 150 euros offerts à la souscription d’un pack ou d’une formule libre Groupama Box Habitat. Voir conditions en agence, selon les caisses régionales participantes. Chaque contrat peut être souscrit séparément.
(4) Taux de 0,90 % dès 5 000 € empruntés. Prêt remboursable sur 12 mois. Prêt personnel pour financer vos projets. Dans le cadre du prêt personnel Désirio, pour tout projet de 5 000 € empruntés sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0,90% (taux débiteur annuel fixe de 0,90%), hors assurances facultatives, vous remboursez 12 mensualités de 418,70 €. Montant total dû : 5 024,40 € (dont 24,40 € d'intérêts et sans frais de dossier). Le montant total dû au titre de l'assurance facultative (pour un client de moins de 65 ans) sur la durée totale du prêt est de 42 €, soit un coût mensuel de 3,50 € s'ajoutant à l'échéance de remboursement et un TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance) de 1,57%. Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours. Conditions en vigueur au 2 mai 2022 susceptibles de modification.


Contenu mis à jour le 27/04/2022