Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Chirurgie esthétique ratée : quels recours ?

L’essor de la chirurgie esthétique peut s’accompagner aussi… d’opérations de chirurgie esthétique ratées. Une liposuccion qui laisse des traces, un nez grossier après une rhinoplastie peuvent avoir de lourdes conséquences psychologiques. Quels sont vos droits et recours en cas de chirurgie esthétique ratée ? Et quelles précautions prendre en amont pour limiter les risques ?

chirurgie ratée

Chirurgie esthétique ratée : que faire ?


Vous n’êtes pas satisfait du résultat de votre opération et souhaitez obtenir réparation ? Avant toute chose, il convient de bien s’entendre sur ce que l’on entend par « raté » et de comprendre la responsabilité du chirurgien pour savoir si une prise en charge est possible.

Quelle est la part de responsabilité du chirurgien ?


Un chirurgien esthétique est un professionnel de santé ayant l’obligation de tout mettre en œuvre pour parvenir au résultat souhaité et qu’il vous a laissé espérer avant l'opération. Il est à noter que le chirurgien n’a pas d’obligation de résultat en tant que tel. Il a en revanche l’obligation de moyen, c’est-à-dire de ne pas faire d’erreur du début aux soins postopératoires. Si le succès n’est pas au rendez-vous, et que l'opération de chirurgie esthétique est ratée, il n’en est pas, pour autant, reconnu obligatoirement responsable. Encore faut-il qu’une faute de sa part puisse être établie et un lien entre cette faute et le préjudice que vous estimez avoir subi”.


Quelle est la prise en charge de l’assurance maladie ?


Vous devez faire face à des complications suite à une intervention de chirurgie esthétique que vous estimez ratée ? La Sécurité sociale ne prend pas en charge les conséquences financières, pas plus qu’elle n’est intervenue pour financer l’intervention initiale.

A savoir

L’Assurance maladie prend en charge la chirurgie réparatrice ayant un fondement thérapeutique, comme le fait de remodeler une cloison nasale, de recoller les oreilles, de réaliser une reconstruction mammaire suite à un cancer du sein.

Quelles solutions à une opération de chirurgie esthétique ratée ?

  • Face à un résultat insatisfaisant la première réaction est de faire appel au praticien. Il peut proposer de corriger les imperfections via une nouvelle intervention (voir plus loin dans S’informer et prendre le temps de la réflexion). Cette action corrective peut être facturée de manière plus légère…

  • Si le patient refuse une nouvelle intervention par manque de confiance, il est possible de demander un dédommagement… Et d’utiliser ce montant pour envisager une correction auprès d’un autre praticien.

L'accord amiable pour une chirurgie esthétique ratée


S’il y a eu une faute prouvée (ayant provoqué par exemple un nerf coupé), la responsabilité du chirurgien peut être mise en cause. L’objectif est souvent d’obtenir un accord amiable avec le professionnel et son assureur de responsabilité civile car l’action en justice est longue. Votre assureur peut vous épauler dans cette action si vous avez souscrit un contrat de protection juridique ou une garantie des accidents de la vie (GAV)  qui inclut une garantie protection juridique.


Sachez que concernant les rhinoplasties, il arrive régulièrement qu’une retouche après une première opération ait lieu. Il est possible que le chirurgien explique avoir fait une faute technique si l’opération de chirurgie esthétique est visiblement ratée. Si c’est le cas, c’est son assurance qui prendra le relais notamment concernant des réparations au titre du préjudice subi.

Assuré Groupama

Avec la garantie des Accidents de la vie, vous pouvez être indemnisé sous certaines condition, en cas d’erreur médicale. Une compensation indemnitaire peut vous être versée(1).

Le recours à la justice


La poursuite en justice est le dernier recours si l’on ne parvient pas à un accord amiable avec le chirurgien à la suite d’une opération ratée. L’assistance d’un avocat est alors indispensable pour prouver la faute du chirurgien ou le manquement à ses obligations. Vous pouvez aussi demander une expertise afin de déterminer si le chirurgien a commis ou non une faute. Votre assurance de protection juridique peut, là aussi, vous conseiller et vous accompagner dans votre action. 

Vous pourrez éventuellement bénéficier d’une aide financière pour payer les honoraires de votre avocat en fonction des conditions de votre assurance. Attention, le délai de prescription pour le recours en justice est de 10 ans. Pensez aussi à demander votre dossier médical. 

Les précautions à prendre avant de choisir un chirurgien esthétique


Mieux vaut prévenir que guérir. Avant de vous lancer dans une opération de chirurgie esthétique, prenez le temps de vous poser les bonnes questions et de trouver le bon praticien.


Faire appel à un professionnel reconnu


Il existe à peu près 1 000 chirurgiens qualifiés en France pour intervenir sur toute partie du corps, en pratiquant un acte de chirurgie esthétique. Si plus de 3 000 médecins réalisent des actes de chirurgie esthétique, il est conseillé de s’adresser à un professionnel reconnu par le Conseil national de l’Ordre des médecins. Vous pouvez également contacter l’ordre des médecins de votre département pour avoir une liste de noms.

A savoir

Recommandations de votre médecin ou d’un patient déjà opéré, bouche à oreille, renseignez-vous au maximum pour vous faire une première opinion.

S’informer et prendre le temps de la réflexion


Contactez le professionnel recommandé pour un premier rendez-vous. Cette rencontre permet :

  • de vérifier si le feeling passe entre vous : vous devez avoir totalement confiance en votre chirurgien,

  • de vous assurer que le chirurgien prendra en compte votre état de santé global, votre passé médical. Son rôle est simple : vous conseiller, vous orienter sur vos demandes et refuser une intervention si elle lui paraît risquée.

Le chirurgien doit expliquer les résultats attendus de l’intervention, les risques « classiques » et ceux plus exceptionnels, les complications possibles. Il informe également sur les suites opératoires, la durée des bénéfices escomptés, les retouches ou reprises à réaliser si le résultat ne convient pas.


Devis et consentement mutuel


Une chirurgie esthétique implique des coûts nombreux : consultation, anesthésie, médicaments, honoraires du chirurgien. Un devis détaillé doit être délivré avant toute intervention.
Le praticien remet également une déclaration de consentement mutuel que les deux parties doivent signer. Le patient ne peut, ainsi, pas reprocher un défaut d’information même si la chirurgie esthétique est ratée.

Le patient dispose ensuite d’un délai de réflexion de 15 jours entre la remise de ce devis et l’opération.

A savoir

En cas d’opération de chirurgie esthétique ratée vous pourrez toujours mettre en cause sa responsabilité si vous pouvez prouver une faute… ce qui n’est jamais facile.

Assuré Groupama

La complémentaire santé Groupama Santé active intervient en complément des remboursements de l’Assurance maladie pour les actes de chirurgie réparatrice à but thérapeutique(1).

Simulez votre tarif GAV gratuitement en 3 minutes

  • Cerise GAV rebond

    Prévoyance

    Garantie des accidents de la vie

    Pour pouvoir être indemnisé des préjudices subis et bien accompagné à la suite d'un grave accident ayant entraîné une invalidité permanente ou un décès.

    Découvrir l'offre
  • Cerise téléconsultation rebond

    Santé

    Mutuelle santé

    Pour de solides remboursements de vos frais de santé, même de certaines dépenses de soins non prises en charge par la sécurité sociale (médecine douce, implants dentaires…).

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils santé

Mentions légales et informatives

(1) Pour les conditions et limites des garanties, voir le contrat ou votre conseiller.
(2) Pour toute souscription simultanée d'une assurance Conduire formule Confort ou Mobilité et d'un crédit auto chez Orange Bank de 7 000€ minimum. Le crédit doit être toujours en cours au moment du sinistre. Offre soumise à conditions. Voir modalités d'application auprès d'un conseiller de votre caisse régionale.
(3) 150 euros de réduction sur la cotisation de la première année d’assurance pour toute nouvelle souscription d’un contrat Groupama Santé Active ou Groupama Santé Active Senior entre le 29 août et le 13 novembre 2022 sous condition d’un montant minimum de prime annuelle variable selon les Caisses Régionales - Voir conditions en agence.


Contenu mis à jour le 22/02/2022