.

Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, Groupama Assurances Mutuelles recueille des informations pour en mesurer l’audience, améliorer votre expérience et vous présenter des offres personnalisées. Avec votre accord, nous les utiliserons à des fins de suivi statistique intersites, de recoupement avec nos bases de données internes, de publicité ciblée, de campagnes Marketing et permettre le partage de contenu vers les réseaux sociaux.

Vous pouvez changer d’avis à tout moment en cliquant sur "Gérer mes cookies" en bas de chaque page.

Quel est le remboursement de la chirurgie par l’Assurance maladie et la mutuelle ?

Contenu mis à jour le 12/10/2023 - Partager l'article
twitter-pictofacebook-picto

Vous avez une intervention chirurgicale programmée ? Vous allez vous faire poser un implant dentaire ? Vous envisagez de recourir à la chirurgie bariatrique, oculaire ou réparatrice ? Le coût de votre opération pourra être pris en charge par l’Assurance maladie obligatoire et/ou par votre mutuelle santé(1). Informez-vous sur les modalités de remboursement de la chirurgie et découvrez quels types d’actes sont couverts.

Remboursement chirurgie

Quel est le remboursement de la Sécurité sociale pour la chirurgie avec hospitalisation (en ambulatoire ou non) ?


Le remboursement de la chirurgie « traditionnelle » (hors chirurgie esthétique) est prévu par le régime d’assurance maladie obligatoire. La prise en charge par la Sécurité sociale intervient en premier lieu, avant le remboursement par la mutuelle santé.

Le niveau de remboursement de la chirurgie par la Sécurité sociale


Les frais de salle d’opération et les honoraires du chirurgien sont inclus dans les frais d’hospitalisation. Ceux-ci sont remboursés par le régime obligatoire à 80 % du tarif conventionnel (hors régime local d’Alsace-Moselle). Le tarif conventionnel est très variable, et dépend des actes pratiqués.


Le ticket modérateur, c’est-à-dire les 20 % du tarif de convention non remboursés par l’Assurance maladie, restera à votre charge après le remboursement de la Sécurité sociale.

À savoir

Le ticket modérateur est nul (à 0 %) pour les patients soumis au régime local d’Alsace-Moselle. En effet, pour ces personnes, le tarif de convention est couvert à 100 % par la Sécurité sociale.

Les exceptions : cas de prise en charge à 100 % par l’Assurance maladie


Dans certaines situations, le taux de prise en charge des frais de chirurgie et d’hospitalisation par le régime d’Assurance maladie obligatoire peut atteindre 100 % du tarif de convention. Cela est par exemple le cas si :

  • Vous vous faites opérer dans le cadre d’une affection de longue durée (ALD) ;

  • La chirurgie concerne un nourrisson né il y a 30 jours ou moins ;

  • La chirurgie est consécutive à un accident du travail ;

  • La chirurgie est consécutive à un acte de terrorisme ;

  • Vous dépendez du régime local d’Alsace-Moselle.


À savoir

Lorsque le taux de remboursement du régime obligatoire d’Assurance maladie est de 100 %, il n’y a pas de ticket modérateur à régler. Des dépassements d’honoraires peuvent toutefois être facturés.

Les frais annexes à prévoir


Dans le cadre de votre opération et de l’hospitalisation qui en découle, les dépenses suivantes resteront à votre charge après le remboursement par l’Assurance maladie, en plus du ticket modérateur :

  • Les éventuels dépassements d’honoraires du chirurgien (et des autres praticiens vous ayant pris en charge) ;

  • Le forfait journalier hospitalier dans le cas d’une hospitalisation avec hébergement et service de restauration à l’hôpital ;

  • Les éventuels suppléments pour confort personnel (frais de chambre particulière, de lit accompagnant, de TV et internet, etc.).

La participation forfaitaire de 24 €


Si votre hospitalisation implique un acte thérapeutique ou diagnostique dont le tarif est égal ou supérieur à 120 €, le ticket modérateur ne s’applique pas, et est remplacé par une participation forfaitaire de 24 €. Cette participation n’est pas remboursée par l’Assurance maladie. L’ablation d’un nodule de la thyroïde et l’ablation de l’appendice par cœlioscopie sont parmi les actes concernés.


Pour certains actes spécifiques dont le tarif est égal ou supérieur à 120 €, comme les radios ou les IRM, vous pouvez être exonéré de participation forfaitaire. Certains patients, dont les bénéficiaires de l’assurance maternité, en sont exonérés pour l’ensemble des actes dont le coût est égal ou supérieur à 120 €.


Les dépassements d’honoraires, le forfait hospitalier et les frais de confort restent facturés même si vous êtes exonéré de la participation de 24 € (hors cas d’exonération pour le forfait hospitalier).

À savoir

Vous n’avez pas à régler la participation forfaitaire de 24 € si vous bénéficiez du régime d’Alsace-Moselle ou de la Complémentaire santé solidaire (CSS, ex-CMU-C).

Exonération du forfait hospitalier


Le forfait journalier hospitalier est une somme (20 €/jour) facturée pour tout séjour à l’hôpital ou en clinique supérieur à 24 heures. Elle n’est donc pas à régler si votre opération chirurgicale se déroule en ambulatoire (hospitalisation de jour). Vous pouvez en être exonéré dans certaines situations, notamment si vous êtes dans vos quatre derniers mois de grossesse et que votre hospitalisation est liée à une césarienne, ou si vous dépendez du régime local d’Alsace-Moselle.

Les frais supplémentaires avant et après une opération chirurgicale


Une intervention chirurgicale est accompagnée d’un suivi pré et postopératoire, qui fait généralement l’objet de remboursements par l’Assurance maladie obligatoire.


Ainsi, la consultation avec l’anesthésiste préalable à votre opération sera remboursée à 70 % au régime général ou 90 % au régime local d’Alsace-Moselle. Pour vos séances de rééducation postopératoires, si vous en avez besoin, vous profiterez d’une couverture de 60 % au régime général ou 90 % au régime local. Les éventuels dépassements d’honoraires pour ces frais de santé demeureront à votre charge.

Quel est le remboursement de la mutuelle pour la chirurgie avec hospitalisation ?


Le remboursement de la chirurgie avec hospitalisation, pour les montants non pris en charge par la Sécurité sociale, peut être assuré par les complémentaires santé(1). En souscrivant une mutuelle, vous serez remboursé du ticket modérateur et du forfait hospitalier. Suivant votre niveau de couverture, les dépassements d’honoraires du chirurgien, les frais de chambre particulière et les autres frais de confort (lit pour un accompagnant, connexion internet, etc.) pourront être pris en charge.


La part remboursée par la mutuelle pour les honoraires de soins et frais de séjour est exprimée en pourcentage de la base de remboursement de l’Assurance maladie. Plus le niveau de garantie est élevé, plus la prise en charge est conséquente. Selon le contrat, la couverture des soins et frais de séjour peut aller jusqu’à 500 %. Les frais de confort, quant à eux, sont généralement remboursés sur la base d’un forfait journalier.


Notez que si les dépassements d’honoraires sont rares dans les hôpitaux publics, ils sont fréquents dans les cliniques privées, où les chirurgiens pratiquent très souvent des honoraires libres. Les frais médicaux peuvent être particulièrement élevés si vous choisissez de vous faire opérer dans un établissement non conventionné.

À savoir

Au moment de transmettre votre carte Vitale à l’établissement de soins, n’oubliez pas de présenter aussi l’attestation de tiers payant de votre complémentaire santé(2). Cela vous permettra de ne pas avoir à faire l’avance des frais qui seront remboursés.

Chirurgie réparatrice, esthétique, oculaire : quels sont les remboursements selon les actes ?


La chirurgie esthétique, réparatrice ou oculaire fait habituellement l’objet d’une hospitalisation, en ambulatoire ou non. Elle peut être remboursée dans certaines situations.

Le remboursement de la chirurgie esthétique


La chirurgie à visée uniquement esthétique, ou chirurgie plastique n’est globalement pas remboursée. Certains actes assimilés à la chirurgie esthétique peuvent toutefois être pris en charge par l’Assurance maladie et la mutuelle, sous conditions.

Geste chirurgical
Remboursement
Si remboursement, conditions de prise en charge

Lifting du visage (remise en tension de la peau afin d’effacer les rides)

Non

/

Liposuccion des cuisses (aspiration d’un excès de graisse sous la peau)

Non

/

Rhinoplastie esthétique (remodelage esthétique du nez)

Non

/

Augmentation mammaire

Non

/

Réduction mammaire

Oui

L’hypertrophie mammaire doit être caractérisée, il doit être prévu de retirer au moins 300 g par sein opéré.

Otoplastie (correction des oreilles décollées)

Oui

Le décollement des oreilles doit entraîner une gêne sociale importante.

Le remboursement de la chirurgie réparatrice


La chirurgie réparatrice a pour but de redonner une apparence normale au corps abîmé par un traumatisme ou par une malformation congénitale, dans un cadre thérapeutique. Une prise en charge par le régime obligatoire et la mutuelle est possible, mais strictement encadrée.

Geste chirurgical
Exemples de situations pouvant permettre un remboursement

Rhinoplastie réparatrice (chirurgie réparatrice du nez)

Morphologie du nez entraînant des problèmes respiratoires, structure du nez détruite suite à un accident, etc.

Reconstruction mammaire (reconstruction des seins)

Reconstruction du sein après une mastectomie partielle ou totale liée à un cancer, etc.

Reconstruction de la peau

Pour les grands brûlés, pour la reprise d’une cicatrice douloureuse ou entraînant une gêne sociale importante, etc.

Abdominoplastie (reconstruction du ventre)

Retrait d’un tablier abdominal recouvrant entièrement le pubis suite à une grossesse, une perte de poids importante, etc.

Le remboursement de la chirurgie oculaire


La chirurgie oculaire regroupe diverses opérations des yeux.

Geste chirurgical
Remboursement par l’Assurance maladie
Remboursement par la mutuelle

Chirurgie réfractive - au laser (correction de la myopie et des autres troubles de la vision, permettant de ne plus porter de lunettes ou de lentilles de contact)

Non

Possible sur une base forfaitaire, selon le niveau de garantie.

Chirurgie de la cataracte

Oui

Oui, selon les modalités classiques de remboursement de la chirurgie.

Quel remboursement pour de la chirurgie bariatrique, liée à l’obésité ?


La chirurgie bariatrique, visant à traiter l’obésité, nécessite également une hospitalisation. Elle peut être prise en charge par l’Assurance maladie et la mutuelle. Le remboursement est conditionné à l’obtention de l’accord préalable de votre CPAM ou caisse de MSA.


La chirurgie bariatrique est réservée aux personnes :

  • Souffrant d’une obésité sévère (indice de masse corporelle > 40 kg/m², ou > 35 kg/m² avec une complication associée) ;

  • Âgées de 18 à 60 ans ;

  • Ayant tenté sans succès de perdre du poids grâce à une prise en charge médicale spécialisée.

Plusieurs techniques chirurgicales peuvent être mises en œuvre, comme la sleeve gastrectomie, la pose d’un anneau gastrique et le bypass gastrique.

Quel remboursement pour la petite chirurgie, avec ou sans hospitalisation ?


Les actes de petite chirurgie sont pratiqués sous anesthésie locale, voire sans anesthésie. Il s’agit, par exemple, de la suture d’une plaie, de l’incision d’un abcès ou de l’ablation d’un kyste superficiel. Ces actes peuvent être réalisés dans le cadre d’une hospitalisation en ambulatoire, ou à l’occasion d’une simple consultation avec un spécialiste non-chirurgien ou un médecin généraliste.


Ils sont remboursés par l’Assurance maladie et par la mutuelle(1), selon les modalités citées pour haut quand ils sont effectués en ambulatoire, et habituellement à hauteur de 70 % pour le régime général ou 90 % pour le régime local lorsqu’ils se déroulent en cabinet.


Pour profiter d’un remboursement maximal de la part de votre CPAM ou de votre caisse de MSA pour l’intervention d’un médecin spécialiste hors hospitalisation, vous devez toutefois vous assurer de respecter le parcours de soins coordonnés. Dans ce cadre, vous devez déclarer un médecin traitant et le consulter avant de vous rendre chez un médecin spécialiste (hors spécialistes en accès direct).

Quel est le remboursement de la chirurgie de soins dentaires sans hospitalisation ?


Les soins dentaires chirurgicaux sont la plupart du temps réalisés hors hospitalisation. Certains sont remboursés par l’Assurance maladie à hauteur de 70 % du tarif conventionnel pour le régime général ou 90 % pour le régime d’Alsace-Moselle. Par exemple : l’extraction chirurgicale d’une dent de sagesse sous anesthésie locale. Votre complémentaire santé pourra couvrir le reste à charge(1).


Sauf cas exceptionnel (agénésie dentaire multiple), l’opération de pose d’un implant dentaire n’est pas remboursée par le régime obligatoire. Celle-ci pourra être couverte par votre mutuelle, sous la forme d’un montant forfaitaire(1).

Assuré Groupama

Avec la mutuelle santé de Groupama, vous pouvez bénéficier de la prise en charge de vos soins en chirurgie, quel que soit votre type de chirurgie (avec hospitalisation ou non). Vos frais d’hospitalisation, dont les frais de séjour, le forfait journalier et les frais de chambre particulière, peuvent également être remboursés(1). En outre, si vous êtes immobilisé suite à votre intervention chirurgicale, vous pouvez profiter de prestations d’assistance, dont des services d’aide-ménagère et de garde à domicile(1).

Simulez votre tarif mutuelle santé gratuitement en 3 minutes

100€ offerts(3)

Picto Auteurs

Les experts Santé Groupama

Cet article a été mis à jour par l'équipe de rédaction et vérifié par nos experts mutuelle santé.

Découvrez notre offre mutuelle santé

  • Cerise téléconsultation rebond

    Santé

    Mutuelle santé

    Pour de solides remboursements de vos frais de santé, même de certaines dépenses de soins non prises en charge par la sécurité sociale (médecine douce, implants dentaires…).

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos sur le remboursement d’une hospitalisation

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Suivant le contrat et dans la limite des garanties souscrites.
(2) Pour les établissements acceptant l’attestation de tiers payant.
(3) Réduction tarifaire proposée sous réserve de la souscription, en 2024, de deux nouveaux contrats : 100€ offerts sur la cotisation de la première année d'un contrat Groupama Santé Active ou Groupama Santé Active Sénior sous réserve d'un minimum de cotisation annuelle de 200€. Au minimum deux contrats différents souscrits pour bénéficier de l'offre.  Pour les clients Groupama, la réduction sur la cotisation pourra être appliquée dès la souscription d'un seul contrat. Chaque contrat peut être souscrit séparément. Voir conditions en agences.
bot placeholder

Aide et contact

Je réponds à vos questions