Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Gestes et postures au travail : les bonnes pratiques

Vous travaillez majoritairement en position assise, au bureau ou en caisse ? Vous occupez un poste pour lequel vous devez continuellement rester debout ? Votre activité implique des manutentions manuelles, dont le port de charges lourdes ? Pour prévenir l’apparition de douleurs et de troubles musculaires, il est important d’adopter les bons gestes et les bonnes postures au travail. Découvrez les recommandations à suivre et informez-vous sur les risques physiques en cas de mauvaise position. Renseignez-vous aussi sur les obligations de l’employeur en matière de sécurité et de santé au travail.

Posture travail

Quels gestes et postures adopter quand on est assis au travail ?


La posture assise au travail concerne typiquement les emplois administratifs. Elle se retrouve également dans d’autres domaines : travail en caisse, en laboratoire, dans un centre d’appel, dans les transports, etc.


Adopter une bonne posture au bureau, notamment lors du travail sur écran, vous permettra d’éviter l’apparition de tensions musculaires. Quelques conseils sont à suivre.


Réglez la hauteur de votre siège de façon à pouvoir poser vos coudes à angle droit sur le bureau et vos pieds à plat sur le sol. Vos jambes doivent former un angle droit avec vos cuisses. Si votre chaise est trop haute par rapport au sol, utilisez un repose-pieds.


Asseyez-vous droit à votre poste de travail, avec la tête, les épaules et les hanches alignées, et le bas du dos bien calé. Vos pieds restent en avant et vos jambes sont décroisées.


Positionnez votre écran d’ordinateur à la hauteur de vos yeux. Vous devez pouvoir regarder l’écran sans avoir à vous incliner.


Pour les emplois imposant une station assise statique et prolongée, d’autres recommandations s’ajoutent en matière de gestes et postures au travail. Si vous le pouvez, levez-vous au moins une fois par heure et marchez avant d’aller vous rasseoir. Dès que vous en avez la possibilité, faites quelques exercices et étirements musculaires, même assis : allongez votre dos, tournez la tête, bougez vos doigts, tendez vos jambes, etc.

À savoir

La mutuelle santé se trouve parmi les acteurs impliqués dans la promotion de la santé en entreprise. Votre assureur pourra vous proposer diverses actions de sensibilisation et de soutien axées sur des thèmes comme l’ergonomie au travail, mais aussi la gestion des risques psychologiques.

Quelle est la bonne posture au travail quand on doit rester debout ?


Vous pouvez être amené à travailler debout toute la journée en tant qu’enseignant, employé de commerce, agent d’accueil, membre du personnel médical ou encore travailleur agricole.


Afin de préserver votre musculature et vos articulations, votre posture au travail devrait respecter ces points :

  • Gardez au maximum le dos droit et la tête relevée, de manière à ce que votre colonne vertébrale, votre bassin et vos pieds soient sur une même ligne verticale ;

  • Évitez de vous incliner vers l’avant ou vers le côté. Répartissez uniformément votre poids sur vos pieds en maintenant les jambes légèrement écartées.

Dès que possible, faites quelques pas ainsi que des étirements des bras, du dos ou de la nuque. Fléchissez régulièrement les genoux et prenez des appuis pour limiter les contraintes physiques apportées par votre posture (sur un marchepied, avec vos coudes ou avant-bras sur un plan de travail, etc.).

Comment adapter la position de travail au port de charge ?


Votre activité professionnelle vous impose de porter des charges lourdes ? Pour protéger votre dos, il est essentiel que vous respectiez les gestes et postures de manutention manuelle, définis dans les principes généraux de sécurité au travail.


Lorsque vous devez soulever un carton, un objet ou du matériel lourd, adoptez la position de travail et les réflexes suivants :

  • Approchez-vous le plus possible de la charge à soulever ;

  • Mettez-vous en position accroupie face à la charge ;

  • Placez vos pieds à plat, de part et d’autre de la charge ;

  • Soulevez la charge en l’entourant de vos bras et en la plaçant près de votre corps, en gardant votre dos bien droit et en tirant votre force des muscles de vos jambes.

Pourquoi est-il important d’avoir les bons gestes et la bonne posture au travail ?


Avoir les bons gestes et la bonne position au travail est important pour votre santé. À la longue, une mauvaise posture au bureau ou des gestes répétitifs ou inappropriés lors de la manipulation de charges peuvent conduire au développement de troubles musculosquelettiques (TMS). Ceux-ci se manifestent par des douleurs et des gênes dans les mouvements, qui peuvent s’accentuer jusqu’à entraîner une incapacité au travail et une invalidité dans la vie courante.


Associés aux risques psychosociaux en entreprise, les troubles musculo-squelettiques sont une cause majeure de maladie professionnelle et d’accident du travail. Ils peuvent se déclarer au niveau des membres supérieurs, du dos ou encore des membres inférieurs. La hernie discale, les tendinites, les lombalgies et le syndrome du canal carpien sont parmi les pathologies relevant des TMS.

Quelles sont les obligations de l’employeur en matière de position au travail ?


L’employeur a des obligations en matière de santé et de sécurité vis-à-vis des salariés, comme le dicte le Code du travail.


Il doit notamment garantir un environnement de travail permettant de diminuer les risques affectant la santé et la sécurité physique des salariés. Ainsi, il doit faire le nécessaire pour favoriser les bons gestes et les bonnes positions dans l’entreprise. L’amélioration des conditions de travail passe, par exemple, par l’équipement des bureaux en matériel et chaises ergonomiques, ou l’organisation du travail avec davantage de temps de pause.


L’employeur est également tenu de mettre en place des actions de prévention des risques professionnels, y compris ceux liés à de mauvais gestes et de mauvaises postures au travail. Dans ce cadre, il peut organiser divers événements :

  • Formation gestes et postures de travail ;

  • Démonstration d’exercices pratiques visant à réduire les risques d’atteintes musculaires ;

  • Explications concernant la physiologie, l’anatomie et le fonctionnement du corps humain ;

  • Réunion d’information traitant des maladies professionnelles et des accidents liés au travail, etc.


À savoir

Afin de mettre en œuvre la bonne démarche de prévention des risques liés à l’activité professionnelle, l’employeur peut s’appuyer sur des protocoles d’évaluation des risques, impliquant notamment la réalisation de mesures biomécaniques.

Comment prévenir les risques liés aux gestes et postures au travail ?


Se tenir droit au bureau, et plus généralement adopter une bonne position de travail au bureau ou dans l’entreprise est primordial pour prévenir les TMS, tout comme prendre des pauses pour changer de position et faire des étirements dès que possible. Vous pouvez également tirer parti des bienfaits du sport. Pratiquer régulièrement une activité physique aura pour effet d’entretenir vos muscles et de rendre votre corps plus résistant aux troubles musculosquelettiques.


Les bonnes habitudes en matière de gestes et de postures sont aussi à prendre lors des périodes de travail à domicile. Avec la généralisation du télétravail, il devient particulièrement important d’aménager correctement votre bureau à la maison pour prévenir la survenue de tensions et de troubles. Composez un espace ergonomique vous permettant de travailler sans avoir constamment à vous pencher ou vous retourner, et utilisez une chaise réglable en hauteur avec un support au niveau des lombaires.


Si, malgré vos précautions, un mal de dos, des troubles musculaires ou des douleurs ligamentaires ou articulaires apparaissent, il convient de les prendre en charge pour éviter qu’ils perdurent et s’aggravent. Au besoin, votre médecin vous prescrira un arrêt maladie et un traitement médicamenteux. Le suivi par un masseur, un kinésithérapeute ou un ostéopathe pourra être utile pour faire disparaître vos douleurs.

Assuré Groupama

Groupama se mobilise pour ses assurés en matière de prévention et de santé. Avec votre contrat de mutuelle, vous bénéficiez d’un accès à « Mon Kiosque Santé » via votre espace client. Connectez-vous à votre espace client et téléchargez gratuitement des applications dédiées à votre bien-être, dont Doado, votre alliée pour corriger vos postures et protéger votre dos.

Simulez votre tarif santé gratuitement en 3 minutes

Découvrez notre offre mutuelle santé

  • Cerise téléconsultation rebond

    Santé

    Mutuelle santé

    Pour de solides remboursements de vos frais de santé, même de certaines dépenses de soins non prises en charge par la sécurité sociale (médecine douce, implants dentaires…).

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils santé

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Du 28 avril au 17 juillet 2022, 50 euros offerts sur la cotisation de la première année d’assurance pour la souscription d’un contrat Groupama Habitation sous réserve d’un montant minimum de souscription de 150 euros TTC ainsi que les frais d’installation de 150 euros offerts à la souscription d’un pack ou d’une formule libre Groupama Box Habitat. Voir conditions en agence, selon les caisses régionales participantes. Chaque contrat peut être souscrit séparément.
(2) Taux de 0,90 % dès 5 000 € empruntés. Prêt remboursable sur 12 mois. Prêt personnel pour financer vos projets. Dans le cadre du prêt personnel Désirio, pour tout projet de 5 000 € empruntés sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0,90% (taux débiteur annuel fixe de 0,90%), hors assurances facultatives, vous remboursez 12 mensualités de 418,70 €. Montant total dû : 5 024,40 € (dont 24,40 € d'intérêts et sans frais de dossier). Le montant total dû au titre de l'assurance facultative (pour un client de moins de 65 ans) sur la durée totale du prêt est de 42 €, soit un coût mensuel de 3,50 € s'ajoutant à l'échéance de remboursement et un TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance) de 1,57%. Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours. Conditions en vigueur au 2 mai 2022 susceptibles de modification.


Contenu publié le 02/06/2022