.

Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, Groupama Assurances Mutuelles recueille des informations pour en mesurer l’audience, améliorer votre expérience et vous présenter des offres personnalisées. Avec votre accord, nous les utiliserons à des fins de suivi statistique intersites, de recoupement avec nos bases de données internes, de publicité ciblée, de campagnes Marketing et permettre le partage de contenu vers les réseaux sociaux.

Vous pouvez changer d’avis à tout moment en cliquant sur "Gérer mes cookies" en bas de chaque page.

Que faire en cas de problème d’audition ?

Contenu mis à jour le 02/01/2024 - Partager l'article
twitter-pictofacebook-picto

Touchant potentiellement les enfants et les adultes, les problèmes d’audition peuvent avoir des répercussions plus ou moins importantes dans le quotidien des personnes atteintes. Découvrez ce qu’il faut savoir sur la déficience auditive, ses causes et ses conséquences, et informez-vous sur la prise en charge des troubles auditifs.

Problème d'audition

Comment reconnaître les problèmes d’audition ?


Degré de perte auditive, type de trouble, symptômes : apprenez à identifier un problème d’audition.

Les différents degrés de perte auditive


La surdité est évaluée en décibels de perte auditive, et peut être classée en différents degrés :

  • Perte d’audition légère : liée à une baisse de 20 à 40 dB des facultés auditives. La personne atteinte peut faire répéter son interlocuteur sur les sons aigus ;

  • Perte auditive moyenne : correspond à une diminution d’audition de 40 à 70 dB. La personne présente une difficulté à entendre son interlocuteur à moins que celui-ci n’élève la voix ;

  • Perte auditive sévère : correspond à une perte de 70 à 90 dB. La gêne au quotidien est importante. Une parole n’est comprise qu’à voix élevée, émise à proximité de l’oreille ;

  • Perte auditive profonde : concerne les pertes de 90 à 120 dB. La personne concernée n’entend plus du tout la parole de son interlocuteur. Seuls les sons très forts sont perçus ;

  • Surdité totale : correspond à plus de 120 dB de perte auditive. Il n’y a aucune perception des sons.

Les différents troubles de l’audition


En matière de baisse de l’audition, on distingue :

  • La surdité de transmission : la déficience apparaît au niveau de l’oreille externe ou de l’oreille moyenne. Le son est bloqué ou sensiblement réduit au niveau de ces parties, avant même d’arriver à l’oreille interne ;

  • La surdité de perception : les informations ne peuvent être interprétées par le cerveau. Parfois, la transformation des signaux sonores en influx nerveux par la cochlée est impossible. Il arrive également que les informations codifiées ne puissent pas être acheminées via le nerf auditif.

Il peut arriver que ces deux types de surdité soient combinés. Les problèmes auditifs peuvent aussi se manifester sous d’autres formes, comme les acouphènes et l’hyperacousie.

  • L’hyperacousie : elle se traduit par une hypersensibilité de l’ouïe et par une intolérance inhabituelle à certains sons, comme les sonneries de téléphone ou le bruit d’une porte qui se ferme. Ces symptômes peuvent s’accompagner de migraines ou de nausées ;

  • Les acouphènes : ils se manifestent par la présence de sons perçus dans une ou deux oreilles, non liés à des phénomènes extérieurs, ressentis de manière temporaire ou permanente.

Les signes de perte d’audition chez les enfants


Les symptômes pouvant évoquer un problème d’audition chez les enfants sont les suivants :

  • Bébé qui ne babille pas ou émet des sons peu mélodieux ;

  • Enfant qui ne réagit pas lorsqu’on l’appelle ou qu’un bruit se produit près de lui ;

  • Enfant qui parle peu ou mal et communique préférentiellement avec des gestes ;

  • Présence de troubles du comportement comme l’agitation, l’isolement, l’agressivité, etc.

Les signes de surdité chez l’adulte


Les signes pouvant alerter sur un problème auditif chez les adultes sont les suivants :

  • Difficultés à suivre une conversation ;

  • Difficultés à entendre au téléphone ;

  • Tendance à tendre l’oreille vers une personne qui parle ;

  • Changements d’humeur, irritabilité, isolement ;

  • Absence de réaction face à des bruits du quotidien (sonnette de la porte d’entrée, chat qui miaule, etc.), etc.


À savoir

Vous avez parfois des difficultés à entendre et vous souhaitez effectuer un bilan pour rechercher la nature de vos problèmes d’audition ? Le conseiller de votre mutuelle santé pourra vous informer des prises en charge proposées par votre assurance.

Quand consulter en cas de baisse de l’audition ?


Comment savoir quand consulter face à un problème d’audition ?

Souffrez-vous de problèmes d’audition ?


Faites le test en vous posant les bonnes questions. Par exemple :

  • Faites-vous régulièrement répéter vos interlocuteurs ?

  • Remarquez-vous des appels manqués, alors que vous n’avez pas entendu la sonnerie du téléphone ?

  • Votre entourage se plaint-il du son trop fort de votre télévision ou de votre radio ?

  • Vos interlocuteurs vous font-ils remarquer l’incohérence de vos réponses lorsqu’ils vous posent des questions ?

  • Vous arrive-t-il d’être surpris par l’arrivée d’une personne ou d’un véhicule dans votre dos, que vous n’avez pas entendu approcher ?

  • Avez-vous tendance à vous sentir mal à l’aise en société, lorsque vous essayez de suivre des conversations ?

Quand consulter le médecin traitant ?


En cas de gêne auditive ou d’apparition de symptômes de perte d’audition, il convient de vous adresser en premier lieu à votre médecin traitant. Les situations suivantes sont des exemples qui devraient vous amener à le consulter :

  • Apparition d’acouphènes ;

  • Impression d’une baisse graduelle de l’audition ;

  • Gêne auditive suite à la prise d’un médicament ;

  • Troubles de l’audition en lien avec l’activité professionnelle ;

  • Baisse de l’audition accompagnée d’une fièvre, d’écoulement ou de douleurs au niveau des oreilles ;

  • Problème d’audition apparaissant rapidement sans cause apparente ;

  • Hypersensibilité de l’ouïe ou gêne liée au port d’un appareil auditif chez un enfant ou un adulte appareillé ; etc.


À savoir

En vous tournant vers votre médecin traitant en premier, vous respectez le parcours de soins coordonnés. Cela vous permet de bénéficier d’un meilleur remboursement de vos soins d’audiologie par l’Assurance maladie.

Quand consulter un ORL ?


Vous prendrez rendez-vous chez un ORL (oto-rhino-laryngologiste) sur recommandation de votre médecin traitant. Ce dernier vous orientera vers un médecin spécialiste des troubles auditifs s’il estime que votre état nécessite une prise en charge spécialisée, des analyses complémentaires ou encore un diagnostic plus poussé.

Quand faut-il aller aux urgences ?


Il convient de vous rapprocher rapidement des services d’urgence en cas :

  • D’exposition à des bruits violents suivie de symptômes de perte d’audition qui ne s’atténuent pas spontanément ;

  • De baisse de l’audition accompagnant un traumatisme physique.

Quelles sont les causes possibles des problèmes auditifs ?


Quels sont les facteurs pouvant entraîner une perte de la perception auditive, voire un handicap auditif ?

Les causes de la perte d’audition


La surdité de transmission peut résulter :

  • D’une lésion du tympan ou des osselets suite à une maladie comme une otite chronique ;

  • D’un accident ;

  • D’une malformation de l’oreille externe ;

  • D’un bouchon de cérumen, etc.

La surdité de perception, quant à elle, peut s’expliquer par :

  • Une malformation d’origine génétique ;

  • Un traumatisme crânien ou sonore ;

  • Une maladie ;

  • La prise de certains médicaments ;

  • Les effets de la vieillesse, etc.

Les causes de l’hyperacousie


Les causes de l’hyperacousie sont mal définies. Cette pathologie peut apparaître suite à un traumatisme crânien ou sonore, un choc émotionnel ou un stress post-traumatique, une infection de l’oreille, etc. Une prédisposition génétique peut aussi exister.

Les causes des acouphènes


Les acouphènes peuvent survenir dans le cadre :

  • D’un traumatisme sonore ou physique ;

  • D’un accident vasculaire cérébral ;

  • De maladies comme les otites chroniques ou la maladie de Ménière ;

  • De la prise de certains médicaments ;

  • D’une mauvaise irrigation sanguine de l’oreille interne ;

  • Du vieillissement, etc.

Quelles peuvent être les conséquences d’une perte de l’audition ?


Les conséquences de la perte d’audition sont variables :

  • Chez les bébés et les enfants, une perte de l’audition non détectée à temps peut entraîner un retard dans l’apprentissage du langage, l’adaptation à l’environnement et les facultés de communication ;

  • La surdité peut également avoir des conséquences sur l’état de santé : maux de tête, tensions musculaires, fatigue, vertiges et pertes de l’équilibre peuvent apparaître et s’installer de façon permanente ;

  • La perte d’audition implique aussi des problèmes de communication qui, à la longue, peuvent provoquer une frustration et un repli sur soi. Elle peut entraîner des conséquences sur le plan professionnel ou scolaire, et sur la qualité de vie en communauté.

Quels sont les traitements envisageables face à des problèmes d’audition ?


Des traitements existent en cas de problème d’audition.

Les solutions pour traiter la perte d’audition


Face à une baisse de l’audition, le port d’un appareil auditif pourra vous aider à mieux percevoir les sons et à retrouver un bon confort de vie au quotidien.


Le remboursement de vos audioprothèses pourra être assuré par la Sécurité sociale et votre complémentaire santé. N’hésitez pas à vous renseigner sur la prise en charge de ces appareils par votre mutuelle au moment de demander votre devis.

Les solutions contre l’hyperacousie


L’hyperacousie peut se traiter par le biais d’une désensibilisation graduelle du système auditif, dont l’objectif est de rendre l’organisme plus tolérant aux sons de l’environnement. Un appareil auditif générateur de bruits d’ambiance peut également être prescrit.

Les solutions contre les acouphènes


Les acouphènes peuvent être atténués grâce au port d’un appareil générant un son blanc, modéré et continu, destiné à masquer les bruits parasites. Des stratégies basées sur la relaxation ou la restructuration des pensées peuvent aussi être mises en place avec l’aide d’un psychiatre, d’un psychologue, d’un sophrologue ou encore d’un acupuncteur.

Que faire pour prévenir une perte d’audition ?


L’oreille est un organe sensible qui mérite d’être protégé pour éviter les conséquences d’une perte d’audition. Voici quelques recommandations à suivre pour prévenir la baisse d’audition :

  • Éviter le traumatisme sonore, qui fait partie des causes principales de surdité : si possible, on évitera les lieux trop bruyants ou d’écouter de la musique à plein volume.
    On rappelle que le seuil tolérable et sans danger de l’intensité du son pour l’oreille humaine est de 85 dB. À titre d’exemple, l’intensité d’une conversation normale (son grave et aigu confondu) est évaluée à 40 ou 60 dB, tandis que dans une discothèque, le bruit ambiant peut facilement atteindre les 120 dB ;

  • Porter des accessoires pour atténuer le bruit : casque antibruit, bouchons pour les oreilles, etc ;

  • Éviter d’enfoncer le coton-tige dans le conduit auditif : cette pratique n’est pas recommandée pour le nettoyage des oreilles, sauf pour ôter le cérumen visible ;

  • Se prémunir des traumatismes physiques : si vous êtes un amateur de sports violents (arts martiaux, boxe, etc.), le port de protections est fortement recommandé.


Assuré Groupama

Chez Groupama, vous pouvez bénéficier de remboursements de vos soins en audiologie. Votre matériel auditif est pris en charge intégralement dans le cadre de la réforme 100 % santé. Les appareils concernés par l’offre doivent faire l’objet d’une prescription médicale. En outre, afin de pouvoir être remboursés, ils doivent posséder des caractéristiques techniques spécifiques. Contactez votre mutuelle santé pour plus d’informations.

Simulez votre tarif mutuelle santé gratuitement en 3 minutes

100€ offerts(1)

Picto Auteurs

Les experts Santé Groupama

Cet article a été mis à jour par l'équipe de rédaction et vérifié par nos experts mutuelle santé.

Découvrez notre offre mutuelle santé

  • Cerise téléconsultation rebond

    Santé

    Mutuelle santé

    Pour de solides remboursements de vos frais de santé, même de certaines dépenses de soins non prises en charge par la sécurité sociale (médecine douce, implants dentaires…).

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils santé

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Réduction tarifaire proposée sous réserve de la souscription, en 2024, de deux nouveaux contrats : 100€ offerts sur la cotisation de la première année d'un contrat Groupama Santé Active ou Groupama Santé Active Sénior sous réserve d'un minimum de cotisation annuelle de 200€. Au minimum deux contrats différents souscrits pour bénéficier de l'offre.  Pour les clients Groupama, la réduction sur la cotisation pourra être appliquée dès la souscription d'un seul contrat. Chaque contrat peut être souscrit séparément. Voir conditions en agences.
bot placeholder

Aide et contact

Je réponds à vos questions