L’assurance propriétaire non occupant (PNO) est-elle obligatoire ? Toutes nos réponses

Vous possédez, en plus de votre résidence principale, un bien que vous louez ? L’assurance propriétaire non occupant (PNO), obligatoire ? La règlementation diffère selon votre bien : un immeuble locatif ou une maison individuelle. Prendre une assurance PNO, autrement appelée assurance propriétaire bailleur, est indispensable pour vous protéger.

assurance PNO proprio non occupant-

Qu'est-ce que l'assurance PNO ?


C’est une assurance qui permet au propriétaire d’un logement de s’assurer contre les risques de responsabilité civile dont il doit répondre vis-à-vis de son locataire éventuel et des tiers.

Elle est obligatoire pour les propriétaires de biens en copropriété, occupants ou non-occupants.

Cette obligation d’assurance est indépendante de celle du locataire et du syndicat des copropriétaires.

Pour autant, l’assurance du syndicat de copropriété couvre les dégâts dans les parties communes. Il peut donc être intéressant de faire le point avec le syndic sur le contenu des assurances pour éviter les garanties en double.


Pourquoi prendre une assurance propriétaire non occupant ?


L’assurance propriétaire non occupant permet :

  • de répondre à l’obligation légale d’assurance responsabilité civile pour les copropriétaires,

  • de compléter si besoin les garanties de l’assurance d’un locataire éventuel qui pourraient s’avérer insuffisantes,

  • d’assurer la prise en charge d’un sinistre en cas de vacance du logement (ex. entre deux locataires).


Renseignez-vous sur les formules et options qui s’offrent à vous pour protéger aussi votre bien immobilier.

Même si vous êtes propriétaire d’une maison individuelle, il est fortement recommandé d’assurer au minimum votre responsabilité civile.


Quelle assurance choisir pour un propriétaire bailleur ?


Quelle que soit la formule d’assurance PNO choisie, vous devez vous assurer qu’elle répond à l’obligation d’assurance responsabilité civile introduite par l’article 9-1 de la loi ALUR.

Souscrire une assurance PNO vous permet de compléter les carences potentielles de l’assurance contractée par le locataire. De plus, elle doit couvrir les frais découlant d’éventuels dégâts, sinistres et autres dommages causés à l’intérieur du logement quand celui-ci est vacant.

Normalement, votre locataire doit prendre une assurance multirisque habitation avant d’emménager. Mais il arrive que certains locataires présentent un défaut d’assurance habitation. Si, par exemple, un dégât des eaux survient suite à un problème de canalisations, votre assurance peut alors intervenir pour indemniser le locataire.

Découvrez l’assurance propriétaire bailleur non occupant de Groupama, qui vous permet d’être bien couvert, quelle que soit la situation. Groupama, en partenariat avec Amassur, vous propose une assurance loyers impayés(0) qui protège votre revenu locatif en cas de litige avec votre locataire.


Quelles sont les obligations d’un locataire ?


Que vous louiez l’appartement ou la maison vide (location nue) ou meublée, le locataire doit l’assurer et vous présenter l’attestation d’assurance tous les ans. S’il ne le fait pas, vous pouvez souscrire à son nom une assurance responsabilité locative.

À savoir

Si l’occupant de votre logement l’est à titre gratuit, il est soumis aux mêmes règles que s’il payait un loyer, selon que le logement est nu ou meublé.

Quels sont les diagnostics obligatoires pour le bailleur ?

Les obligations à la charge des propriétaires bailleurs se multiplient. Désormais vous devez faire réaliser 6 diagnostics immobiliers pour présenter l’état de votre logement à votre locataire avant toute mise en location :

  • le diagnostic de performance énergétique (DPE),

  • une copie de l’état indiquant la présence ou l’absence d’amiante,

  • le constat de risque d’exposition au plomb (CRE),

  • l’état de l’installation intérieure de l’électricité, lorsque l’installation a plus de 15 ans,

  • l’état de l’installation intérieure du gaz, lorsque l’installation a plus de 15 ans,

  • l’état des servitudes « risques » et d’information sur les sols, lorsque le logement se trouve dans une zone à risques.

 

Ces diagnostics, réalisés par un organisme agréé, font partie du Dossier de diagnostic technique (DDT) remis au locataire lors d’une première location ou lors d’une reconduction. Certains sont valables 6 ou 10 ans et ne nécessitent pas d’être renouvelés lors d’un changement de locataire. Vérifiez ce point lorsque le sujet se présente.

En cas d’anomalie, le propriétaire s’engage à réaliser les travaux pour mettre aux normes le logement.

Obtenir votre tarif assurance habitation en ligne

  • Cerise avant dégât des eaux rebond

    Habitation

    Assurance habitation

    Les solutions pour couvrir vos biens que vous soyez locataire, colocataire, propriétaire occupant ou non occupant ou bien bailleur, en copropriété ou en maison.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils habitation

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties présentées, se reporter au contrat.


Contenu mis à jour le 20/09/2021