Tout savoir sur la valeur locative et son calcul

Vous êtes propriétaire d'un bien immobilier ? La valeur locative vous permet d'évaluer la valeur de votre appartement ou de votre maison sur le marché locatif. Cette évaluation peut vous aider à décider du niveau des loyers de votre bien, mais la valeur locative cadastrale sert surtout de base d'imposition pour fixer le montant de la taxe d'habitation et de la taxe foncière. C'est donc une donnée importante qu'il vous faudra impérativement connaître en tant que propriétaire. 

immersive-valeur-locative

Qu'est-ce que la valeur locative ?


La valeur locative est par définition l'estimation de la valeur d'un bien immobilier bâti ou non bâti par le biais du total des loyers annuels que son propriétaire pourrait recevoir s'il le louait. Cette évaluation est effectuée par l'administration fiscale sur la base de différentes données afférentes à un bien immobilier, qu'il soit loué, occupé par son propriétaire ou inoccupé. Étant donné qu'il s'agit d'une évaluation hypothétique, le montant de la valeur locative peut être plus ou moins éloigné de la valeur totale des loyers réellement perçus si vous louez votre appartement ou votre maison.


En réalité, plus qu'un loyer de référence, la valeur locative cadastrale sert de base aux services fiscaux pour calculer les impôts locaux de façon équitable. En effet, l'article 1409 du Code général des impôts précise que la taxe d'habitation est calculée d'après la valeur locative des habitations et de leurs dépendances. 


Les collectivités locales votent le taux d'imposition et prélèvent des taxes sur les biens immobiliers afin de financer des projets d'aménagement et les services du quotidien rendus aux administrés.


Votre avis d'imposition fait mention de deux types de valeur locative :

  • La valeur locative brute est évaluée en fonction des caractéristiques d'un bien immobilier et de sa superficie. Elle permet d'évaluer la valeur d'un bien en particulier.

  • La valeur locative moyenne est quant à elle, la somme des valeurs locatives brutes des locaux d'une commune divisée par le nombre de locaux. Son objectif est de donner un aperçu du niveau des loyers dans une commune.


La valeur locative moyenne et la valeur locative brute sont toutes les deux utilisées pour calculer la taxe foncière et la taxe d'habitation. 

À savoir

Si votre bien est situé dans une commune appliquant l'encadrement des loyers, le loyer de votre bien ne peut pas dépasser le loyer de référence majoré fixé par arrêté préfectoral. 

Comment estimer la valeur locative d'un bien ?


Pour estimer la valeur locative de votre bien immobilier, il vous faut être en possession d'un certain nombre de données concernant celui-ci. Les locaux sont en effet classés en 8 catégories différentes pour chacune desquelles un tarif d'évaluation au mètre carré est appliqué.  


Le calcul réalisé ensuite par l'administration fiscale est en apparence simple : le tarif au m2 de la catégorie à laquelle appartient le local est multiplié par la surface pondérée du local. Toutefois, il est difficile pour un propriétaire de connaître précisément la surface pondérée de son bien. 


Celle-ci est en effet évaluée en fonction de la situation géographique du bien, de son niveau de confort et de nombreuses autres données. Ainsi, pour vérifier le calcul de la valeur locative de votre bien immobilier, vous pouvez demander à votre administration fiscale la fiche d'évaluation de la valeur locative cadastrale de votre bien. Votre centre des finances publiques vous fournira le détail du calcul de la valeur locative de votre bien immobilier. 


Le calcul de la taxe d'habitation et de la taxe foncière sur les propriétés prend également en compte votre situation personnelle au 1er janvier de l'année d'imposition. Ainsi des abattements peuvent s'appliquer sur le montant des impôts locaux. C'est le cas de l'abattement obligatoire pour charge de famille ou d'autres abattements facultatifs.


La loi de finances n° 2019-1479 inscrit dans le code général des impôts le dégrèvement de la taxe d'habitation sur la résidence principale. En 2023, les contribuables français ne paieront plus la taxe d'habitation sur leur résidence principale. 


Le code général des impôts prévoit également le plafonnement ou l'exonération de la taxe foncière sur les propriétés bâties pour un certain nombre de catégories (personnes âgées de plus de 75 ans, revenu fiscal ne dépassant pas les plafonds...). 


Le calcul de la valeur locative d'un local professionnel ou commercial est différent de celui d'un bien à usage privé. Ce calcul tient compte en effet de l'affectation et de l'utilisation des différentes pièces d'un bien commercial. La valeur locative des locaux professionnels sert de base d'imposition à la fiscalité française pour le calcul de la cotisation foncière des entreprises. 

À savoir

Si vous êtes propriétaire d'un bien immobilier soumis à la taxe foncière sur les propriétés bâties, vous devez payer une taxe d'enlèvement des ordures ménagères pour contribuer au financement de l'enlèvement des ordures ménagères dans votre commune.

Comment évolue le calcul de la valeur locative de votre logement ?


Le calcul de la valeur locative de votre logement n'est pas définitif. En effet, à la manière du marché immobilier, la valeur locative évolue avec le temps. Chaque année, des coefficients forfaitaires d'actualisation lui sont donc appliqués. La valeur locative peut aussi être modifiée en fonction des aménagements éventuels apportés à votre bien immobilier. En tant que propriétaire, le contribuable a ainsi pour obligation de déclarer auprès du service des impôts fonciers certains changements affectant la valeur locative de votre maison ou de votre appartement  :

  • les constructions nouvelles

  • les démolitions

  • les réunions ou divisions de locaux

  • le changement d'affectation d'un bien immobilier (locaux professionnels qui deviennent locaux d'habitation par exemple).


D'autres types de changements sont susceptibles de modifier la valeur locative d'un bien, sans pour autant être soumis à une obligation de déclaration. C'est le cas des changements de caractéristiques physiques et des changements d'environnement. Les modifications apportées aux terrains non bâtis suivent les mêmes règles. En effet, la valeur locative d'une terre agricole sera recalculée si celle-ci est modifiée par des phénomènes naturels ou des travaux d'aménagement.

À savoir

 Si vous louez votre bien, certaines réparations sont à la charge du locataire, alors que d'autres travaux doivent être entrepris par le propriétaire. Avant de louer votre bien immobilier, assurez-vous de bien connaître vos droits et obligations, ainsi que ceux de vos locataires. 

Assuré Groupama 

Pour protéger vos revenus issus des loyers, il existe une assurance loyers impayés qu’il peut être prudent de souscrire. On n’est jamais à l’abri d’un défaut de paiement d’un locataire, même cet incident est ponctuel.  

Obtenir votre tarif assurance habitation en ligne

  • Couple déménagement rebond

    Habitation

    Assurance PNO

    Une solution dédiée au propriétaire bailleur non occupant pour assurer votre bien immobilier mis en location.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils pour votre habitation

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

Contenu publié le 25/10/2021