Assurance habitation :
quelles obligations pour un locataire ou colocataire ?

 
Aujourd’hui, la colocation devient une pratique courante. Or, cette pratique est réglementée au même titre qu’une simple location : toutes deux nécessitent des garanties d’assurance habitation solides pour éviter les mauvaises surprises.
 

> Locataire d’un logement vide : l’assurance habitation est obligatoire

Maison ou appartement, vous avez l’obligation d’assurer votre logement, a minima contre les risques locatifs : les dommages causés au logement par un incendie, un dégât des eaux ou une explosion.
Vous devez présenter votre attestation d’assurance habitation à votre propriétaire, chaque année.
Avec la loi Alur, si vous ne respectez pas cette obligation, votre propriétaire peut souscrire une assurance habitation de son côté et en répercuter le prix sur le montant du loyer.
 
À savoir
En plus de cette obligation, votre contrat d’assurance habitation propose des garanties complémentaires pour couvrir vos biens personnels.
 

> Locataire d’un logement meublé : l’assurance habitation n’est pas obligatoire mais fortement recommandée

Si vous louez un meublé, appartement ou maison, vous n’êtes pas obligé de souscrire une assurance contre les risques locatifs. Le contrat du propriétaire garantit le logement et votre responsabilité en tant que locataire.
 
À savoir
Vérifiez que vous disposez bien d’une assurance dite « responsabilité civile » pour être assuré si vous êtes responsable de dommages causés à d’autres personnes, en dehors de votre responsabilité en tant que locataire. Par exemple : un ami de votre enfant, invité à jouer chez vous, se blesse avec un outil coupant laissé à sa portée.
C’est une garantie généralement incluse dans l’assurance habitation : à vous donc de compléter l’assurance de votre propriétaire par votre propre assurance, et d’en profiter pour assurer vos objets personnels s’ils ont de la valeur, comme du matériel informatique ou des objets de valeur.

> Colocataire : les obligations d’assurance sont les mêmes que pour les locataires

Economique et conviviale, la colocation n'échappe pas à l'obligation d'assurance : les règles sont les mêmes que pour la location, pour un logement vide ou meublé. 
Vous devez informer l’assureur qu’il s’agit d’une colocation pour que votre responsabilité locative soit bien couverte en tant qu’occupant des lieux. Parfois, il peut être demandé que chacun des colocataires soit identifié dans le contrat d’assurance habitation.
 
À savoir
Selon les assureurs, la responsabilité locative peut être étendue aux colocataires mais pas forcément la Responsabilité Civile vie privée. Pensez donc à vérifier si vous êtes assuré.

> Sous-locataire : quelles sont vos obligations ?

La sous-location est en général interdite par le bail de location. Si le propriétaire autorise la sous-location, le contrat d’assurance habitation du locataire ne garantit pas naturellement le sous-locataire.
Chacun d’entre eux doit être garanti en son nom, soit par des contrats distincts, soit par un seul contrat sur lequel l’assureur mentionnera les deux bénéficiaires de l’assurance.
 
 
Découvrez nos garanties  
faites un devis assurance
 
 

Mis à jour le 6 septembre 2016