Permis de conduire : réduction de la période probatoire

Permis de conduire : réduction de la période probatoire

 


Depuis le 1er janvier 2019, la durée du permis probatoire peut être réduite. En suivant une formation post permis, un conducteur novice peut ramener cette durée à 2 ans au lieu de 3. Une formation qui doit intervenir entre 6 mois et 1 an après l’obtention du permis et qui vise surtout à diminuer le nombre d’accidents provoqués par les jeunes conducteurs à une période où l’excès de confiance peut être responsable d’accidents. Explications.


Les conducteurs novices et le risque routier

Les conducteurs novices désignent les conducteurs dont l'ancienneté du permis de conduire est inférieure à 3ans. Ils sont généralement âgés de 18 à 24 ans, mais l’apprentissage ou la reprise de la conduite peuvent intervenir plus tardivement (25-44 ans).

L’accidentalité est particulièrement élevée chez les conducteurs novices. En 2016, ils étaient impliqués dans près d’un quart des accidents de la route ayant entraîné des blessures ou la mort. 144 d'entre eux y ont perdu la vie(1).

En cause : un phénomène de sur-confiance, qui survient entre 6 mois et 1 an après l’obtention du permis de conduire, source d’une mauvaise appréciation des risques.

Comment fonctionne le permis probatoire ?

Depuis 2004, un permis de conduire d’une période dite probatoire est délivré aux :

  • Nouveaux titulaires du permis de conduire pour la 1ère fois.

  • Personnes qui repassent leur permis, invalidé par la perte totale des points ou annulé par un juge.

 

Dans les deux cas, vous disposez de 6 points et devez apposer le signe « A » à l’arrière de votre véhicule pendant toute la durée de votre période probatoire.

La durée de votre permis probatoire dépend de la méthode d'apprentissage que vous choisirez :

  • 3 ans en cas d'apprentissage traditionnel ou en conduite supervisée,

  • 2 ans en cas d’apprentissage anticipé en conduite accompagnée.

 

Tous les ans, votre permis est crédité progressivement si vous ne commettez pas d'infractions entraînant une perte de points :

  • 2 points par an en cas d'apprentissage traditionnel,

  • 3 points par an en cas d’apprentissage anticipé.

 

À l'issue de la période probatoire, vous n'avez aucune démarche à faire. Si vous n'en avez pas perdu(s), vous atteignez un capital de 12 de points.

Dans le cas contraire, vous disposez des points restant sur votre permis. Pour récupérer les points manquants, vous ne devez pas commettre d’infraction pendant 2 ans à partir du dernier retrait de points (3 ans si votre retrait de points est dû à un excès de vitesse ou une conduite en état d’ivresse). Vous pouvez également suivre tous les ans un stage de sensibilisation à la sécurité routière, pour récupérer jusqu’à 4 points.

 

Assuré Groupama : l’AAC, Apprentissage Anticipé de la Conduite, ou conduite accompagnée, est une solution qui présente de nombreux avantages. Accessible dès 15 ans, il permet de passer son permis 6 mois avant sa majorité, avec de meilleures chances de succès. Il offre par ailleurs aux jeunes conducteurs une minoration de la surprime jeunes conducteurs, et de fait une cotisation moins élevée. Découvrez nos garanties auto et réalisez un devis assurance auto en ligne pour connaître le montant de votre cotisation avant de souscrire à votre offre.

Nouvelle formation post permis de conduire

La Sécurité routière propose, à partir de janvier 2019, une formation complémentaire pour susciter chez les conducteurs novices un processus de réflexion sur leurs comportements au volant et leur perception des risques.

Cette formation post permis, qui relève du volontariat, est exclusivement réservée aux nouveaux titulaires d'un premier permis de conduire (A1, A2, B1 ou B) obtenu à partir du 1er janvier 2019 et doit être suivie entre les 6e et 12e mois après son obtention.

Réduction de la période probatoire : comment ça marche ?

Certifiée, la formation post permis doit exclusivement être dispensée par une école de conduite labellisée par l’État.

D’une durée de 7 h sur une journée, elle se déroule sous forme de cours collectif pour favoriser les échanges sur les expériences de conduite entre les conducteurs.

Cette formation complémentaire donne lieu à une réduction de la période probatoire (sous réserve de n'avoir commis aucune infraction donnant lieu à un retrait de points) :

  • De 3 à 2 ans pour le titulaire d'un permis B traditionnel,

  • De 2 ans à 1 an et demi pour un conducteur novice ayant suivi l'apprentissage anticipé de la conduite (AAC).

 

Cette acquisition s’effectue :

  • pour les permis traditionnels : 2 points au terme de la 1ère année et 4 points au terme de la 2ème

  • pour les permis AAC : 3 points au terme de la 1ère année et 3 points à l’issue des 18 mois.

 

Assuré Groupama : découvrez l'assurance voiture adaptée à vos besoins et à votre budget, grâce aux 4 formules et options de Groupama Conduire !

 

"Pour les conditions et limites des garanties présentées dans ce document, se reporter au contrat."

 

(1) Sécurité Routière 2019

 

Publié le 17 janvier 2019