.

Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, Groupama Assurances Mutuelles recueille des informations pour en mesurer l’audience, améliorer votre expérience et vous présenter des offres personnalisées. Avec votre accord, nous les utiliserons à des fins de suivi statistique intersites, de recoupement avec nos bases de données internes, de publicité ciblée, de campagnes Marketing et permettre le partage de contenu vers les réseaux sociaux.

Vous pouvez changer d’avis à tout moment en cliquant sur "Gérer mes cookies" en bas de chaque page.

Rouler sans assurance, risques et sanctions

Contenu mis à jour le 19/06/2023 - Partager l'article
twitter-pictofacebook-picto

Peut-on rouler sans assurance ? Conduire sa voiture sans disposer d’une assurance valide est un délit qui est sévèrement puni par la loi. En cas de contrôle routier, le conducteur risque des sanctions pouvant aller du paiement d’une amende forfaitaire à des peines beaucoup plus lourdes. Groupama vous aide à faire le point.

Rouler sans assurance

Qu’appelle-t-on "défaut d’assurance" ?


Cette expression est utilisée par les assureurs pour signifier l’absence d’assurance alors qu’elle est obligatoire. Qui est concerné ? Tout propriétaire d’un véhicule motorisé qui n’est pas assuré par son propriétaire. Également tout conducteur d’un deux-roues motorisé, d’une moto par exemple, qui ne serait pas assuré.


Si votre assurance auto est périmée, le dépassement de la date de validité du contrat est aussi considéré comme un défaut d’assurance.

Quels sont les risques de conduire sans assurance ?


Rouler sans assurance comporte toujours des risques. Les peines encourues varient selon les circonstances, selon que le défaut d’assurance a été constaté à l’occasion d’un contrôle routier ou d’un accident.

Contrôle routier et petit accident : quelles conséquences ?


Pour un automobiliste qui choisit de rouler sans assurance, les risques sont importants, même en dehors d’un accident.


Lors d’un contrôle routier, la sanction pour la conduite sans assurance peut se résumer à une amende forfaitaire si c’est la première fois que cela se produit. Cependant, le conducteur est également passible de peines complémentaires, en plus de l’amende :

  • Peines de prison, si la conduite sans permis s’accompagne de la prise de stupéfiants ou d’une conduite sans permis.

  • Peine de jour-amende : la personne doit verser au Trésor une amende journalière pendant un certain nombre de jours, en fonction des circonstances du délit commis.

  • Confiscation du véhicule, si le conducteur en est le propriétaire.

  • Interdiction de conduire certains véhicules pendant une certaine durée pouvant aller jusqu’à 5 ans.

  • Réalisation de travaux d’intérêt général.

  • Suspension judiciaire du permis de conduire : la durée de l’interdiction de conduire peut être de 3 à 10 ans.

Défaut d’assurance et accident grave : conséquences financières très lourdes


Toute personne qui décide de rouler sans assurance auto doit avoir conscience des risques qu’elle fait prendre non seulement aux autres, mais aussi à elle-même si elle est responsable d’un accident grave. Tout d’abord, elle ne sera pas indemnisée pour ses propres dommages matériels et/ou corporels.


De plus, si des personnes sont blessées ou décédées, elles – et leur famille – seront indemnisées par le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO). Cependant, le conducteur responsable non assuré devra rembourser les sommes versées et il n’est pas rare que celui-ci s’endette alors sur des années, voire une vie entière.

À savoir

Depuis octobre 2019, les conducteurs non assurés peuvent être repérés lors du déclenchement d’un radar, soit pour excès de vitesse soit au passage d’un feu rouge grillé. En effet, dans le cadre de la loi de modernisation de la justice, les forces de l’ordre, dont les policiers municipaux, utilisent la base de données du Fichier des véhicules assurés (FVA) pour contrôler qu’un véhicule est bien assuré. Le défaut d’assurance peut être verbalisé sans interpellation, grâce aux radars, aux appareils de lecture automatique des plaques d’immatriculation et aux enregistrements d’images sur la voie publique.

Quelle amende en cas de conduite sans assurance auto ?


La conduite sans assurance est sanctionnée lors d’un contrôle de police. Pour une première verbalisation d’un automobiliste en train de rouler sans assurance, l’amende forfaitaire appliquée est de 750 €. Le montant peut être modulé selon le délai de paiement :

  • Règlement par chèque ou espèces :

    • Dans un délai de 15 jours : amende minorée de 600 € ;

    • Entre 15 et 45 jours : amende normale de 750 € ;

    • Après 45 jours : amende majorée de 1 500 €.

  • Règlement en ligne, par téléphone ou avec un timbre fiscal électronique :

    • Dans un délai de 30 jours : amende minorée de 600 € ;

    • Entre 30 et 60 jours : amende normale de 750 € ;

    • Après 60 jours : amende majorée de 1 500 €.

Si, en plus de rouler sans assurance avec une voiture, un scooter ou un autre véhicule, vous avez commis des infractions supplémentaires, elles doivent toutes pouvoir être sanctionnées par une amende forfaitaire pour éviter des poursuites.


En cas de récidive ou si la procédure d’amende forfaitaire ne peut pas s’appliquer à l’une des infractions commises, votre sanction pénale sera fixée par le tribunal correctionnel. Elle pourra atteindre 3 750 € et vous serez passible de peines complémentaires, comme :


Assurer sa voiture : obligatoire pour tous les véhicules


Le code de la route et le Code des assurances imposent d’assurer sa voiture et tout véhicule terrestre à moteur en état de circuler pour la responsabilité civile (RC), ce qui permet d’indemniser les victimes en cas d’accident responsable. Voilà pourquoi l’assurance au tiers, autre nom de la RC, est l’assurance minimale proposée pour tout véhicule.

Peut-on rouler sans assurance après l’achat d’une voiture pour le trajet retour ?


Non, tout comme la conduite sans permis, rouler sans assurance après l’achat d’un véhicule est absolument interdit. Depuis août 2017, toute personne qui demande une carte grise doit fournir une attestation d’assurance et le nom d’une personne titulaire du permis de conduire correspondant au type de véhicule à immatriculer. En cas d’infraction constatée, si le conducteur n’est pas identifié, c’est cette personne qui sera responsable.

Que faire si je ne peux pas prouver que mon véhicule est assuré ?


Vous devez pouvoir prouver que le véhicule est assuré lors d’un contrôle. Le défaut de certificat d’assurance, c’est-à-dire le papillon vert détachable à apposer sur le pare-brise, est passible d’une amende forfaitaire de 35 €. La non-présentation de l’attestation d’assurance, c’est-à-dire la carte verte, n’est pas sanctionnée : le conducteur doit l’apporter sous 5 jours dans un commissariat de police ou une gendarmerie ; dans le cas contraire, l’amende appliquée s’élève à 135 €.

Assuré Groupama

A compter du 1er avril 2024, la Carte internationale d'assurance automobile -ou carte verte- ne sera plus nécessaire pour les véhicules immatriculés circulant en France. Assurer son véhicule reste cependant une obligation. Nous vous recommandons de conserver votre carte verte : contenant les informations essentielles de votre contrat, elle vous sera utile en cas de constat amiable à remplir.

Dois-je assurer ma voiture si je ne conduis que très rarement ?


Votre voiture ne roule plus depuis un moment ou est immobilisée ? Vous devez malgré tout l’assurer au moins au tiers, car vous n’êtes pas à l’abri d’un vol ou d’un incendie par exemple. De plus, l’assurer vous permet de conserver votre bonus pendant 3 ans. Seuls les véhicules hors d’état de circuler, sans roue, sans batterie et sans carburant, sont exemptés d’être assurés.

Accident avec une voiture non assurée : que faire ?


Votre voiture est accidentée par un véhicule non assuré ? Adoptez les mêmes réflexes que pour tout accident. Il est notamment important de remplir un constat pour déclarer le sinistre à votre assureur.


Votre prise en charge dépend de votre contrat d’assurance auto :

  • Vous êtes assuré tous risques : votre assureur indemnise les dommages matériels et corporels occasionnés ;

  • Vous êtes assuré au tiers : vous pouvez saisir le FGAO pour obtenir une indemnisation puisque le responsable de l’accident n’était pas assuré.


Assuré Groupama

Vous avez subi un accident et le responsable de la collision n’était pas assuré ? L’assurance Groupama est en mesure de vous accompagner dans cette situation. Votre conseiller peut se charger de contacter la FGAO afin d’entreprendre les démarches en votre nom et demander une indemnisation.

Simulez votre tarif assurance auto gratuitement en 3 minutes

50€ offerts(1)

Picto Auteurs

Les experts Auto Groupama

Cet article a été mis à jour par l'équipe de rédaction et vérifié par nos experts assurance auto.

Découvrez notre offre d’assurance auto

  • Cerise depart vacances rebond

    Auto

    Assurance auto

    4 formules au choix pour s'adapter à vos besoins, à votre budget et à votre profil de conducteur (petit rouleur, etc.), que votre voiture soit neuve ou d'occasion.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils auto

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Réduction tarifaire proposée sous réserve de la souscription, en 2024, de deux nouveaux contrats : 50€ offerts sur la cotisation de la première année d'un contrat Groupama Conduire sous réserve d'un minimum de cotisation annuelle de 100€. Au minimum deux contrats différents doivent être souscrits pour bénéficier de l'offre. Pour les clients Groupama, la réduction sur la cotisation pourra être appliquée dès la souscription d'un seul contrat. Chaque contrat peut être souscrit séparément. Voir conditions en agences.
bot placeholder

Aide et contact

Je réponds à vos questions