Prothèse dentaire, couronne, bridge : quel remboursement ?

 
Prothèse dentaire, couronne, bridge : quel remboursement ? Contrairement aux consultations et aux soins dentaires, le tarif des prothèses dentaires est libre. Quand il faut poser des prothèses ou remplacer des dents, l’addition peut vite monter.
Le choix du niveau de garanties de la complémentaire santé est donc important pour limiter autant que faire se peut le reste à charge, sans oublier les avantages de le faire chez un chirurgien-dentiste appartenant à un réseau constitué par l’assureur.

 

Avoir à l’esprit le remboursement de l’assurance maladie

Les prothèses dentaires sont remboursées par l’assurance maladie à hauteur de 70 % d’une base fixée réglementairement, le plus souvent à un niveau très inférieur au coût réel.
 
Exemples de remboursements de l’assurance maladie
 

Prothèse dentaire

Base du

remboursement

Taux de

remboursement

Montant remboursé par l’assurance maladie

Couronne

107,50 €

70 %

75,25 €

Inlay-core

122,55 €

70 %

85,78 €

Appareil 1 à 3 dents

64,50 €

70 %

45,15 €

Appareil complet de 14 dents

182,50 €

70 %

127,75 €

Bridge de 3 éléments (1)

279,50 €

70 %

195,65 €

 
(1) 2 dents piliers + 1 élément intermédiaire pour remplacer la dent absente.
 

Le cas particulier de l’implant dentaire

L’implant dentaire n’est pas pris en charge par l’assurance maladie ; ce n’est pas à proprement parler une prothèse dentaire : c’est un pivot fixé dans l’os de la mâchoire pour permettre ensuite de poser dessus une couronne. Cette technique est utilisée quand il n’y a plus de racines sur lesquelles fixer la couronne.
Certaines complémentaires santé proposent des forfaits dont le montant varie selon le niveau de garanties choisi. En général, le forfait est utilisable une fois par an.
 
C’est le cas pour Groupama Santé Active qui prend en charge un implant par an à partir de la formule 2 de garanties.
 

Demander systématiquement un devis dentaire

La réalisation d’un devis est une obligation pour les chirurgiens-dentistes.
Il comprend notamment :
  •  la description précise et détaillée du traitement envisagé et/ou des matériaux utilisés ;
  • le montant des honoraires correspondant au traitement ;
  •  le montant remboursé par l’assurance maladie.
 

Comment choisir parmi les différents niveaux de prise en charge proposés par la complémentaire santé

La différence entre le montant des honoraires payés et le montant remboursé par l’assurance maladie est prise en charge par votre complémentaire santé, selon le type et le niveau des garanties de la complémentaire santé que vous avez souscrite.
N’hésitez pas à demander des exemples concrets de remboursements ou utilisez un simulateur pour faire votre choix parmi les différentes formules.
 

Groupama Santé Active : Exemple de remboursement pour 2 couronnes céramiques d’un coût total de 900 € (450 € x 2)

(Niveau 3 de garanties et sous réserve de consulter un professionnel de santé du Réseau Sévéane)
Groupama Santé Active: Exemple de remboursement en niveau 3 pour 2 couronnes céramiques d'un coût total de 900€
 
Coût total des 2 couronnes Base de remboursement Taux de prise en charge Montant remboursé par l'assurance maladie Reste à charge avant intervention de la complémentaire santé Remboursement Groupama Santé Active(1) Reste à charge final(1)
900,00€ 107,50€*2=215,00€ 70% 75,25*2=150,50€ 749,50€ 300,00€*2=600,00€ 149,50€
 
(1) Cas d'un patient assuré depuis plus de 2 ans chez Groupama (50€ par personne) 
 
En dehors du réseau Sévéane, le reste à charge augmente de 100,00 € , soit 249,50€

Le réseau Sévéane

Les 4 800 chirurgiens-dentistes des réseaux Sévéane se sont engagés à pratiquer des honoraires dans la fourchette moyenne de ceux pratiqués par l’ensemble de leur profession dans les départements où ils exercent.
En moyenne et par rapport aux prix constatés dans le marché, il en résulte une réduction d’environ 15 % sur le prix des prothèses dentaires.
Pour la couronne en céramique et l’implant, la prise en charge Groupama Santé Active augmente de 50 €.
Bien entendu, vous restez libre de consulter le chirurgien-dentiste de votre choix.

Publié le 15 Septembre 2015