Maison, appartement : que faire en cas d’incendie ?

que faire en cas d’incendie ?
 

Avec un incendie déclaré toutes les 2 minutes en France, personne n’est à l’abri. Connaître les consignes en cas d’incendie dans sa maison ou son appartement est essentiel. Mais il faut avant tout respecter les mesures de prévention contre les incendies.


3 consignes incendie à adopter

Consigne incendie 1 : réagissez avec les gestes qui sauvent

Faites sortir au plus vite, et dans le calme si possible, toutes les personnes présentes dans le logement. Fermez la porte de la pièce en feu.
 
Fermez le robinet de gaz, coupez le disjoncteur électrique si vous pouvez y accéder… sans prendre de risque. Et sortez sans essayer d’éteindre l’incendie qui se propage en présence de fumée.
 
Criez « au feu » pour alerter les autres résidents dans un immeuble. Prenez l’escalier, oubliez l’ascenseur.
 

Consigne incendie 2 : appelez les secours

Contactez les pompiers par téléphone via le 18 ou le 112 en signalant votre position et vos premières constatations du sinistre (à l’étage, en rez-de-chaussée, dans une pièce, dans une partie de l’immeuble...). Préférez le portable car l’incendie peut couper les lignes électriques.
 

Que faire si vous ne pouvez pas sortir du logement ?

Pas de panique :
  • regroupez-vous dans une pièce donnant sur la façade près d’une fenêtre,
  • protégez votre porte d’entrée en l’aspergeant d’eau : elle est votre rempart contre le feu et la fumée,
  • appelez les secours avec votre portable,
  • fermez les portes, colmatez le bas des portes avec des linges mouillés,
  • signalez votre présence derrière les fenêtres fermées pour éviter l’appel d’air qui active le feu,
  • si la fumée pénètre dans la pièce, couchez-vous au sol,
  • couvrez-vous nez et bouche avec un linge humide.
 
A savoir :
Signalez votre présence dès l’arrivée des pompiers avec des gestes derrière la fenêtre.
 

Consigne incendie maison 3 : informez votre assureur

Dans les 5 jours ouvrés, prévenez votre assureur. Établissez une liste de vos pertes, faites des photos des biens endommagés. Ne jetez rien dans la mesure du possible. Votre assureur aura besoin de tous les justificatifs en votre possession afin de vous indemniser : factures, garanties…
Le constat amiable INCENDIE, tout comme le dégât des eaux, est à compléter dans tous les cas de figure, avec présence de tiers ou non. Les informations demandées permettent une instruction plus complète du sinistre.
 
 
A savoir :
Propriétaire ou locataire, le contrat d’assurance multirisque habitation garantit votre maison, vos meubles et les dégâts causés aux tiers.
 

Prévention incendie d’une habitation : mesures obligatoires

La loi impose un certain nombre d’obligations afin de limiter les incendies.
Tout logement doit, depuis 2015, être équipé d’au moins un détecteur de fumée. L’attestation d’installation est à envoyer à l’assureur. Les détecteurs sont simples à installer.
 
A savoir :
L’assureur ne peut pas refuser l’indemnisation en cas de sinistre si le détecteur n’est pas installé(1).
 
Les propriétaires de maison dans certaines zones urbaines et rurales ont l’obligation de débroussailler autour de chez eux afin de réduire les risques de propagation des incendies, aux abords des forêts. Votre mairie peut vous indiquer si vous êtes soumis à cette obligation.
Vous avez l’obligation de faire ramoner au moins une fois par an votre chauffage au fuel, au gaz ou votre cheminée.
 
Assuré Groupama :
Si votre domicile se révèle inhabitable, Groupama prend en charge vos frais de relogement dans la limite de 2 ans à compter du jour du sinistre et pour la durée nécessaire, à dire d'expert, à la remise en état des locaux.
 

(1) Réponse ministérielle n° 78729, JO de l’Assemblée Nationale du 16 mai 2017

 

 

Mis à jour le 7 août 2018