.

Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, Groupama Assurances Mutuelles recueille des informations pour en mesurer l’audience, améliorer votre expérience et vous présenter des offres personnalisées. Avec votre accord, nous les utiliserons à des fins de suivi statistique intersites, de recoupement avec nos bases de données internes, de publicité ciblée, de campagnes Marketing et permettre le partage de contenu vers les réseaux sociaux.

Vous pouvez changer d’avis à tout moment en cliquant sur "Gérer mes cookies" en bas de chaque page.

Comment transformer un local commercial en habitation ?

Contenu mis à jour le 18/09/2023 - Partager l'article
twitter-pictofacebook-picto

Bien situé, en centre-ville, mais dans une rue qui reste calme, un local commercial peut représenter une opportunité de logement. Mais peut-on transformer un local commercial en habitation ? Sur le plan juridique et fiscal, une telle transformation s’appelle un « changement de destination ». Que ce soit dans un bien privé ou dans un local en copropriété, et selon l’utilisation finale du logement, un certain nombre de formalités sont à prendre en compte.

transformer un local commercial

Quelles différences entre local commercial et habitation ?


Tous les biens immobiliers disposent d’une finalité, qui est appelée « destination ». La destination d’un bien immobilier peut ainsi être le commerce, l’activité de service ou l’habitation.


Les locaux destinés au commerce sont consacrés avant tout à l’exercice d’une activité professionnelle, qu’il s’agisse d’un bureau, d’un entrepôt, d’une boutique, d’un restaurant ou encore d’un atelier. Les biens immobiliers d’habitation sont quant à eux destinés à loger une ou plusieurs personnes. Ces personnes peuvent être le propriétaire, le locataire ou un résident hébergé gratuitement. Certains biens immobiliers, qui disposent d’une double affectation, avec une partie à usage résidentiel et une autre à usage commercial, sont dits « mixtes ».


Transformer un local commercial en habitation demande donc un changement de destination du local et nécessite de respecter plusieurs formalités administratives. Le manquement à ces obligations peut entrainer des sanctions administratives, fiscales et pénales.


Qu’il soit loué ou habité en tant que résidence principale, votre logement devra également être couvert par une assurance habitation adaptée.

Transformer un local commercial en habitation : les démarches


L’achat d’un local commercial et sa transformation en appartement peuvent se révéler très intéressants d’un point de vue économique et foncier. Mais les questions sont nombreuses quand il s’agit de transformer un local professionnel ou commercial en habitation. Comment acheter un local commercial pour y vivre ? Comment changer la destination d’un local ? Et quelles démarches faut-il entreprendre pour transformer un local commercial en habitation ?

Bail commercial et résiliation


Si vous envisagez d’acheter un local commercial pour le transformer en habitation ou si vous disposez d’un local où vous souhaitez habiter, vous devez dans un premier temps vérifier si votre bien fait l’objet d’un bail commercial. Si c’est le cas, vous devez obligatoirement procéder à sa résiliation avant de le transformer en habitation.


Vous pouvez alors :

  • Refuser le renouvellement du bail commercial ;

  • Résilier le bail commercial de façon anticipée.

Dans tous les cas, vous devrez sans doute vous acquitter d’une indemnité d’éviction pour le préjudice causé au locataire qui doit quitter le local.

Se référer au Plan local d’urbanisme (PLU)


Deuxième point essentiel, que vous soyez en local privé ou en copropriété, il faut vérifier que la transformation d’un local commercial en logement n’est pas contraire aux règles d’urbanisme.


Pour savoir si vous pouvez faire de votre local professionnel une habitation, vous pouvez vous rendre en mairie pour consulter le Plan local d’urbanisme (PLU) et le règlement municipal. Le service d’urbanisme vous précisera si les règles qui s’appliquent n’interdisent pas une telle conversion.


Le code de l’urbanisme distingue différents types de locaux : habitation, hébergement hôtelier, bureaux, locaux commerciaux, artisanaux et industriels, etc.

Demander une autorisation d’urbanisme


Peut-on transformer un local commercial en habitation sans autorisations ? Lorsqu’il s’agit d’un « changement de destination » d’un local, il est obligatoire de procéder à une demande d’autorisation d’urbanisme, déclaration préalable de travaux ou permis de construire auprès de votre mairie avant d’entamer des travaux de transformation.


La déclaration préalable de travaux peut suffire dans les cas suivants :

  • En l’absence de modification de façade ou de structures porteuses ;

  • Si moins de 5 m² de surface de plancher supplémentaire sont ajoutés ;

  • Si le bâtiment n’est pas inscrit à l’inventaire des monuments historiques.

Dans tous les autres cas de figure, et si vos travaux modifient les structures porteuses ou la façade du bâtiment, le dépôt d’un permis de construire est nécessaire.

À savoir

Si le local commercial que vous souhaitez transformer en habitation fait plus de 150 m² de surface de plancher, le recours à un architecte pour les travaux est obligatoire.

Obtenir l’accord des copropriétaires


Avant de commencer les travaux, soyez également sûr d’obtenir l’autorisation de changement d’usage de la part des copropriétaires dans le cas de figure où le local fait partie d’une copropriété. Consulter le règlement de copropriété est dans ce cas l’une des premières choses à faire, afin de vérifier qu’il n’existe pas de clause d’interdiction de transformation ou de changement d’usage. Vous pouvez en profiter pour vous familiariser avec votre assurance copropriété.


En l’absence de clause contraire, vous pouvez, à titre de propriétaire, transformer votre local commercial pour en faire une habitation. Vous devez toutefois vous assurer que cette transformation ne porte pas préjudice à un autre copropriétaire.


En plus de ces formalités, les travaux de transformation d’un local commercial en habitation devront respecter les normes concernant l’accès à l’électricité, au téléphone, à l’eau potable et à l’évacuation des eaux usées.

À savoir

Si votre local en copropriété touche les parties communes, les travaux devront être approuvés en assemblée générale de copropriété, à la majorité des voix.

Conséquences fiscales suite à la transformation d’un local commercial en habitation


La transformation en local à usage d’habitation supprime de fait la Contribution économique et territoriale (CET) qui était associée à l’activité professionnelle exercée préalablement dans le local. Cette taxe va être remplacée par la taxe d’habitation qui sera établie en fonction de la valeur locative cadastrale. Cette valeur est calculée d’après les informations que vous aurez transmises au service des impôts fonciers, moyennant un imprimé IL n°1051702 accessible via le portail officiel.


La taxe foncière se trouvera elle-même modifiée du fait des changements de caractéristiques de valeur locative et de surface habitable (loyer d’habitation différent d’un loyer commercial, intégration des paramètres relatifs aux équipements sanitaires pour les habitations par exemple…).

À savoir

Si vous exercez une activité libérale, vous pouvez aussi considérer que votre logement est à usage mixte, en déclarant le prorata de surface affecté à l’activité professionnelle. Vous serez alors imposé à la CFE au prorata de cette surface, et pourrez intégrer dans vos charges professionnelles une partie de vos charges d’électricité, de chauffage, assurance, etc.

Quel est le coût pour transformer un local commercial en habitation ?


Différents paramètres entrent en jeu : localisation, état du bâti, modification de la structure, envergure du chantier, etc. Il est possible d’estimer un coût moyen d’une transformation d’un local commercial en habitation, mais ce sont les types de dépenses à prévoir sur certains postes qui seront primordiaux pour évaluer votre budget total.

Coût pour une habitation principale


La conversion d’un local commercial nécessite de casser des murs, d’ajouter des parois et des portes, de mettre aux normes les câbles électriques et les arrivées-sorties d’eau ou encore d’enlever les vitrines si c’est un magasin en rez-de-chaussée.


Les locaux commerciaux ne sont généralement pas équipés des installations de base, et ne disposent pas de salle de bains ou de cuisine.


Comme pour tous travaux envisagés, il est fortement conseillé de demander plusieurs devis et de comparer les prix proposés par les entreprises.

Coût pour un logement meublé


Vous envisagez de louer votre logement en meublé ? Tout d’abord, assurez-vous que le logement est habitable et respecte les normes de superficie : 9 m² minimum pour une personne seule, et 16 m² pour deux personnes ainsi qu’une hauteur sous plafond d’au moins 2,20 m.


Les obligations concernant la mise sur le marché locatif d’un logement dit décent sont de plus en plus strictes. Le respect de ces règles nécessite souvent des travaux, et donc des coûts supplémentaires.


Le logement doit assurer au minimum :

  • L’hygiène ;

  • La sécurité ;

  • Le confort : eau froide et chaude, cuisine et salle d’eau avec toilettes séparées, désinsectisation, chauffage.

De plus, les logements considérés comme des « passoires énergétiques » (étiquette G, F et E) suite à un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) sont petit à petit retirés du marché de la location. Le DPE incite les propriétaires-bailleurs à améliorer l’isolation du logement en s’engageant dans des travaux de rénovation énergétique.


Enfin, si vous souhaitez attirer l’intérêt de votre futur locataire, il peut être judicieux d’ajouter des équipements ou des rangements. Pratiques, ils augmentent cependant la facture de la transformation. Ajustez votre budget en conséquence, en prenant en compte que ces frais supplémentaires seront vite amortis.

Assuré Groupama

Vous projetez de transformer un local commercial pour en faire votre logement ? Avec le prêt Desirio, vous bénéficiez d’une solution de financement modulable et à taux fixe pour vous aider à concrétiser vos projets.

Simulez votre tarif assurance habitation gratuitement en 3 minutes

50€ offerts(1)

Picto Auteurs

Les experts Habitation Groupama

Cet article a été mis à jour par l'équipe de rédaction et vérifié par nos experts assurance habitation.

Découvrez notre offre d'assurance habitation

  • Cerise avant dégât des eaux rebond

    Habitation

    Assurance habitation

    Les solutions pour couvrir vos biens que vous soyez locataire, colocataire, propriétaire occupant ou non occupant ou bien bailleur, en copropriété ou en maison.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos sur l'assurance travaux

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Réduction tarifaire proposée sous réserve de la souscription, en 2024, de deux nouveaux contrats : 50€ offerts sur la cotisation de la première année d'un contrat Groupama Habitation sous réserve d'un minimum de cotisation annuelle de 100€. Au minimum deux contrats différents doivent être souscrits pour bénéficier de l'offre.  Pour les clients Groupama, la réduction sur la cotisation pourra être appliquée dès la souscription d'un seul contrat. Chaque contrat peut être souscrit séparément. Voir conditions en agences.​
bot placeholder

Aide et contact

Je réponds à vos questions