.

Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, Groupama Assurances Mutuelles recueille des informations pour en mesurer l’audience, améliorer votre expérience et vous présenter des offres personnalisées. Avec votre accord, nous les utiliserons à des fins de suivi statistique intersites, de recoupement avec nos bases de données internes, de publicité ciblée, de campagnes Marketing et permettre le partage de contenu vers les réseaux sociaux.

Vous pouvez changer d’avis à tout moment en cliquant sur "Gérer mes cookies" en bas de chaque page.

Feu de sapin de Noël et de décorations : attention aux risques pendant les fêtes

Contenu mis à jour le 02/11/2023 - Partager l'article
twitter-pictofacebook-picto

Décorer sa maison pour les fêtes de fin d’année est une tradition qui émerveille petits et grands, avec notamment l’incontournable sapin de Noël. Pour ne pas gâcher la fête, il convient de prendre garde aux incendies : selon le choix des matières, des décorations ou des installations électriques, un sapin peut vite s’embraser. Découvrez comment vous prémunir contre les risques d’incendie pendant les fêtes, avec un focus sur le feu de sapin de Noël.

Sapin de Noël

Risque d’incendie à Noël : pourquoi est-il important d’en tenir compte ?


Chaque année, les sapeurs-pompiers recensent de nombreux incendies durant la période des fêtes, provoqués par des bougies, des étincelles ou des courts-circuits. Le sapin de Noël, qu’il soit naturel ou artificiel, peut très vite prendre feu : d’après les pompiers, il suffit de 30 secondes pour qu’un arbre de Noël s’embrase. Cela peut non seulement provoquer des blessures ou des intoxications causées par la fumée, mais également déclencher rapidement un incendie dans votre maison.

À savoir

Êtes-vous couvert face au feu de sapin de Noël ? Il est important de bien vérifier les détails de la couverture incendie inscrite dans votre assurance habitation en cas de dommages.

Quels sont les principaux risques d’incendie pendant les fêtes de fin d’année ?


De nombreux équipements et objets dans une habitation sont susceptibles d’augmenter le risque d’incendie en période de Noël.

Les bougies


Les bougies peuvent être à l’origine d’un incendie si leur flamme vient à atteindre un rideau ou une nappe, ou encore si elles tombent au sol sur le tapis ou près des cadeaux emballés.


Pour éviter les dangers :

  • Ne laissez jamais brûler une bougie sans surveillance.

  • Placez vos bougies sur des supports stables, hors des passages fréquents et de la portée des enfants, loin de tout objet et de toute matière inflammable.

  • Vérifiez que vos bougies sont éteintes quand vous quittez la pièce, en particulier avant d’aller vous coucher.

Les décorations de fête et guirlandes électriques


Les décorations et guirlandes électriques peuvent être à l’origine de courts-circuits ou d’échauffements susceptibles de provoquer un incendie.


Pour éviter les dangers :

  • Utilisez uniquement des décorations et guirlandes électriques aux normes NF (Norme française) ou CE (Conformité européenne).

  • Vérifiez régulièrement l’état des guirlandes : pas de fil dénudé, des ampoules correctement vissées. Assurez-vous que l’extrémité du câble et le transformateur ne sont pas endommagés.

  • Ne surchargez pas vos prises : branchez une seule guirlande électrique par prise.

  • Vous installez une guirlande lumineuse de Noël sur votre toit ou votre porche ? Contrôlez son étanchéité et son isolation.

  • Éteignez vos guirlandes lumineuses lorsque vous êtes absent ou pendant la nuit.

La cuisine qui tourne à plein régime


Avec les divers plats en préparation dans le four et sur les plaques de cuisson, les risques d’incendie en cuisine à Noël sont plus élevés. Et les risques de brûlure sur les enfants également.


Pour éviter les dangers :

  • Ne laissez pas vos plats en cuisson sans surveillance, en particulier s’ils baignent dans l’huile.

  • Vérifiez les températures de cuisson et utilisez une minuterie pour éviter que des aliments ne prennent feu.

Les appareils électriques


Souvent utilisés pour les repas conviviaux, les appareils à raclette ou à fondue peuvent être à l’origine de surchauffes ou de courts-circuits. Ils peuvent aussi provoquer des incendies en entrant en contact avec une matière inflammable.


Il est bon de rappeler qu’en France, selon l’Observatoire national de la sécurité électrique, entre 20 et 35 % des incendies domestiques sont dus à un problème électrique.


Pour éviter les dangers :

  • Ne laissez jamais vos appareils en fonctionnement sans surveillance.

  • Vérifiez leur conformité NF/CE et assurez-vous régulièrement de leur bon état.

  • Ne branchez qu’un appareil par prise.

Le feu de cheminée


Les veillées de Noël et du Nouvel An peuvent être l’occasion d’allumer un feu dans la cheminée. Un feu de conduit de cheminée ou des braises s’échappant de l’âtre peuvent causer des incendies.


Pour éviter les dangers :

  • Faites régulièrement ramoner votre cheminée et vérifier la colonne d’évacuation de votre cheminée.

  • Ne placez aucune matière inflammable à proximité de la cheminée.

Les feux d’artifice



Tirer des feux d’artifice pour la nouvelle année est une pratique populaire. Ceux-ci peuvent toutefois provoquer des débuts d’incendie si leurs débris incandescents tombent sur des végétaux ou du bois sec.

  • Tirez systématiquement les feux d’artifice dans un environnement ouvert, éloigné des buissons et des arbres.

  • Tenez compte des conditions météorologiques comme le temps venteux.


À savoir

Les feux d’artifice présentent de multiples autres dangers, comme le risque de brûlures ou de blessures graves à la main ou au visage. N’approchez jamais immédiatement un feu d’artifice ou un pétard qui n’a pas totalement explosé.

Zoom sur l’incendie de sapin de Noël : comment éviter le drame ?


Afin d’éviter le feu de sapin et de passer un joyeux Noël, il est essentiel de bien réfléchir au choix de votre arbre de Noël, à son emplacement et ses décorations.

Les sapins coupés


Les sapins de Noël naturels ajoutent de l’authenticité à la décoration. Mais ils ont tendance à vite sécher dans les habitats chauffés en hiver, et peuvent devenir une source potentielle d’embrasement.

  • Si vous optez pour un sapin naturel, vérifiez qu’il n’a pas été coupé trop tôt et que les aiguilles ne sont pas sèches. Vous pouvez le placer dans un seau et l’humidifier de temps en temps pour qu’il reste frais.

  • Stabilisez bien son pied pour limiter les risques de chute, surtout si vous avez des enfants et animaux domestiques. N’oubliez pas que plus vous le gardez longtemps, plus il s’assèche et devient inflammable.

  • Enfin, pour réduire tout risque d’incendie de votre sapin de Noël, placez votre arbre dans un endroit à l’écart d’une source de chaleur, loin de votre cheminée, de bougies décoratives ou du poêle.

Les sapins synthétiques


Les sapins artificiels ont le grand avantage de rester intacts au fil des années, et donc de ne pas sécher. Mais ils ne sont pas pour autant sans risque.


Vérifiez bien les caractéristiques du produit lors de l’achat, et notamment la mention « anti-feu ». Votre sapin de Noël artificiel doit répondre aux normes anti-feu classe M0 ou M1 et être marqué NF ou CE.

Les sapins floqués de givre ou de neige artificielle


Ajouter une touche de neige ou de givre pour obtenir une décoration plus féerique, quoi de plus tentant ! Mais attention, le flocage fait partie des décorations les plus inflammables.


Les distributeurs d’arbres de Noël naturels et de sapins de Noël artificiels recouverts par flocage ont la responsabilité de rappeler au consommateur la mise en garde suivante : « Ne pas approcher d’une flamme ou d’un corps incandescent ». Un pictogramme représentant une flamme doit figurer sur le produit ou être affiché dans le magasin.


Pour prévenir les risques d’incendie à Noël, il est primordial d’éloigner ce type de sapin de toute source de chaleur ou d’étincelle comme les bougies et les « cierges magiques ».

Les sapins avec guirlande lumineuse et autres décorations


C’est bien sûr l’occasion de ressortir du placard les belles décorations : boules de Noël, couronnes, pommes de pin et guirlandes. Pour limiter le risque de feu de sapin de Noël, méfiez-vous de vos modèles anciens de guirlandes lumineuses, qui ne sont peut-être plus aux normes.


En plus des conseils déjà donnés plus haut concernant les guirlandes électriques, vous pouvez privilégier l’éclairage LED, produisant moins de chaleur. Vous pouvez aussi conjuguer écologie et prudence en limitant le plus possible les décorations électriques.

Bougies et sapin : à éviter


Les bougies ajoutent une touche chaleureuse typique des fêtes de Noël. Elles sont parfaites, à condition de ne pas les placer sur le sapin ou à proximité directe. Pensez également à surveiller les compositions associant bougies et branches de sapin, comme la traditionnelle couronne de Noël.

Comment réagir en cas de feu de sapin ou de décorations de Noël ?


Si, malgré les efforts de prévention pour éviter un incendie, un feu de sapin ou un incendie causé par des décorations de Noël se déclare, il vous faut agir de toute urgence.

  • Composez le 18 (pompiers) ou le 112 (numéro d’urgence européen) pour appeler les secours.

  • Si l’origine du feu est une guirlande de sapin électrique ou un appareil électrique : coupez le courant avant de tenter d’éteindre l’incendie.

  • Si l’incendie grossit et dégage beaucoup de fumée : sortez de la pièce, fermez si possible les portes pour limiter la propagation de l’incendie, puis sortez de votre logement et attendez les secours.

Comment la télésurveillance peut-elle limiter les risques d’incendie pendant les fêtes ?


Installer un système de télésurveillance dans votre habitat pourra vous aider à apprécier les fêtes de fin d’année en toute sérénité. Ces systèmes incluent notamment l’équipement d’un détecteur de fumée connecté, qui préviendra automatiquement les pompiers en cas de début d’incendie de sapin de Noël, en particulier si vous êtes absent du logement ou si cela se produit pendant la nuit.


Vérifiez régulièrement que votre détecteur de fumée, obligatoire dans tous les appartements et maisons, fonctionne (pensez à réaliser des tests réguliers). Le non-respect de cette obligation pourrait impacter le montant de votre indemnisation en cas d’incendie.

Simulez votre tarif assurance habitation gratuitement en 3 minutes

50€ offerts(1)

Picto Auteurs

Les experts Habitation Groupama

Cet article a été mis à jour par l'équipe de rédaction et vérifié par nos experts assurance habitation.

Découvrez notre offre d'assurance habitation

  • Cerise avant dégât des eaux rebond

    Habitation

    Assurance habitation

    Les solutions pour couvrir vos biens que vous soyez locataire, colocataire, propriétaire occupant ou non occupant ou bien bailleur, en copropriété ou en maison.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos sur l'assurance incendie

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Réduction tarifaire proposée sous réserve de la souscription, en 2024, de deux nouveaux contrats : 50€ offerts sur la cotisation de la première année d'un contrat Groupama Habitation sous réserve d'un minimum de cotisation annuelle de 100€. Au minimum deux contrats différents doivent être souscrits pour bénéficier de l'offre.  Pour les clients Groupama, la réduction sur la cotisation pourra être appliquée dès la souscription d'un seul contrat. Chaque contrat peut être souscrit séparément. Voir conditions en agences.​
bot placeholder

Aide et contact

Je réponds à vos questions