Domotique, maison connectée : avantages et risques

 
Hier on parlait de domotique. Aujourd’hui on parle de maison connectée. Le premier requiert la main de l’homme pour fonctionner. Le second désigne l’ensemble des technologies qui permettent de piloter à distance les équipements domestiques : chauffage, climatisation, ouvertures, éclairage... Explications.
 

Maison connectée : fonctionnement

Pas besoin de réaliser de gros travaux, ni de faire appel à un spécialiste. Vous pouvez tout faire vous-même, et à moindre frais :
  • en installant chez vous des objets connectés (thermostat, détecteur de fumée…),
  • en vous équipant d’un boîtier domotique (relié à votre box internet), qui pilote votre maison grâce à des capteurs et des actionneurs. 
Ensuite, c’est vous qui êtes aux commandes ! A partir de votre smartphone ou votre tablette, vous intervenez à tout moment, de chez vous mais aussi à distance.
 
A savoir : Le mot « domotique est la contraction des mots « domestique » (du latin domus = maison) et « électronique ».
 

Exemples

  • Télésurveillance connectée : vous activez ou désactivez votre alarme à distance. Vous êtes alerté en temps réel de tout ce qui se passe chez vous… En cas d’intrusion ou d’incendie, le système peut faire intervenir les pompiers, la police ou un agent de sécurité. 
  • Chauffage : il se programme à la température idéale grâce au thermostat connecté. 
  • Eclairage : il se règle automatiquement avec les ampoules connectées. Il peut simuler une présence ou faire office de réveil.
 

Avantages

  • Gain de temps (par exemple, le pilotage à distance des volets),
  • Davantage de confort (par exemple, le réglage automatique d’une lumière d’ambiance) et de sécurité dans votre maison (par exemple, la surveillance de votre domicile à distance),
  • Economies d’énergie : jusqu’à 15 % avec le thermostat connecté.
 

Risques éventuels

Le principal risque, c’est le piratage. En effet, les objets connectés utilisent le réseau Wi-Fi et internet. Si votre système présente des faiblesses en matière de sécurité, une personne expérimentée peut en prendre le contrôle. Elle peut aussi exploiter vos données personnelles (adresse, date de naissance…). 
Les hackers ne s’intéressent pas forcément à votre vie privée… Mais il vaut mieux être vigilant !
 

Nos conseils

  • Achetez des appareils certifiés respectant les normes européennes. Pour certains, il est aussi possible d’installer un logiciel de protection.
  • Effectuez régulièrement les mises à jour de sécurité et de logiciel proposées par les constructeurs.
  • Reliez entre eux seulement les objets connectés qui doivent fonctionner ensemble (l’imprimante avec l’ordinateur mais pas l’imprimante avec la télévision). 
  • Soignez vos mots de passe : évitez votre date de naissance, les prénoms de vos enfants ou les codes simples du type 123456. 
  • N’enregistrez pas vos mots de passe ni vos identifiants dans le système et changez-en souvent.
 
Astuce : créer des scénarios
Avec la domotique, votre maison devient intelligente. Elle s’adapte à votre mode de vie. Comment ? Grâce aux scénarios que vous créez vous-même, en fonction de vos besoins. Autrement dit, vous programmez un ensemble de tâches qui se coordonnent automatiquement entre elles. 
 
Par exemple, le scénario « je quitte la maison » se déclenche quand vous partez travailler.
  • les lumières s’éteignent automatiquement dans toutes les pièces.
  • le système vérifie qu’aucune fenêtre n’est restée ouverte.
  • le chauffage se règle à la température demandée.
  • les appareils électriques se mettent en veille à l’exception du réfrigérateur/congélateur.
  • le portail s’ouvre pour vous laisser passer. 
  • le système de sécurité se met en marche.
  • pendant la journée, les volets se ferment en cas de forte pluie ou de vent violent.
  • à la tombée de la nuit, les lumières s’allument aléatoirement pour simuler une présence...
 

Publié le 14 juin 2017