Tout savoir sur le diagnostic termites

En matière de sécurité et d’habitation, on a bien raison de chercher la petite bête. Car, aussi petits soient-ils, les insectes peuvent parfois faire de gros dégâts. Afin de préserver la sécurité de votre habitation, il peut ainsi être judicieux de procéder à un diagnostic termites, en particulier si vous habitez une zone à risques.

immersive-diagnostic-termites

Qu’est-ce qu’un diagnostic termites ?


Le diagnostic termites est un examen réglementé par la loi n°99-471 du 8 juin 1999. Il a pour but de repérer l’existence de termites à l’intérieur d’un bien immobilier, mais également aux alentours. Le diagnostic termites est réalisé par un diagnostiqueur immobilier. Selon le Code de la construction et de l’habitation, ce professionnel doit être certifié par un organisme de certification accrédité.


Comment se déroule le diagnostic termites ?


Le diagnostiqueur peut procéder au préalable à une enquête de voisinage, afin de rechercher des termites sur les poteaux, les arbres ou les souches. Il peut également se renseigner sur les éventuels traitements anti-termites appliqués aux bâtiments voisins situés dans le quartier.


Le professionnel réalise ensuite un constat visuel minutieux, en partant des zones d’habitation en contact avec le sol, comme la cave ou le sous-sol. Il passe en revue toutes les parties en bois susceptibles d’être occupées par les termites. Il continue ensuite vers les pièces, le garage, les dépendances et les combles. L’examen concerne toutes les zones visibles et accessibles : charpentes extérieures ou intérieures, planchers, escaliers…


Le diagnostiqueur peut effectuer un sondage au poinçon ou utiliser une loupe, afin de déceler la présence de termites dans le bois. Il peut éventuellement demander la réalisation d’analyse d’échantillons. En effet, même si le logement semble en parfait état, certaines parties peuvent parfois présenter des vices cachés. Les zones infestées par les termites, parasites ou autres nuisibles risquent, à terme, de dégrader votre bien immobilier.


L’examen concerne également les zones extérieures, les espaces plantés, le jardin, les arbres, afin de déceler d’éventuels trous dans les troncs. Le professionnel examine également les éléments pouvant entraîner une humidité des bois, comme des fuites de gouttières ou une toiture abîmée.


En fin de diagnostic, le professionnel vous délivre un état relatif à la présence de termites. Y sont mentionnés : les parties visitées et les zones inaccessibles, les éléments infestés et les parties saines de votre habitation. Les facteurs favorisant la prolifération de termites sont également indiqués dans le rapport.

À savoir

Durant le passage du diagnostiqueur, vous pouvez profiter de l’occasion pour effectuer un diagnostic Mérule. Particulièrement virulent, ce champignon s’attaque aux boiseries, à la toiture et aux planchers, en passant par la charpente. Si le bien immobilier que vous souhaitez vendre est implanté dans une zone infectée par ce parasite, la loi ALUR vous impose d’informer les éventuels acquéreurs du risque d’infection.

Quand faire un diagnostic termites ?


Le diagnostic termites est réalisé dans diverses situations :

  • Vous êtes propriétaire d’un logement implanté dans une zone infestée par les termites : le maire peut vous notifier l’obligation de réaliser un diagnostic.

  • Vous êtes locataire et vous remarquez la présence de termites dans votre logement : vous devez faire la déclaration de la présence de termites en mairie et en informer le propriétaire. Par la suite, celui-ci doit faire réaliser un diagnostic termites.

  • Dans le cadre d’une vente ou de location de bien immobilier : pour compléter le Dossier de Diagnostic Technique (DDT) qui doit être annexé à la promesse de vente ou à l’acte de vente authentique.

  • Lorsque les parties communes d’un immeuble sont infestées par les termites : le syndicat de copropriété doit se charger de la déclaration en mairie et doit faire procéder au diagnostic termites.


Le diagnostic termites est-il obligatoire ?


Le diagnostic termites fait partie de la liste des diagnostics immobiliers obligatoires ou non, et qui doivent être intégrés dans le Dossier de Diagnostic Technique (DDT). La recherche de termites est obligatoire si votre logement se trouve dans une région infestée par ces petits insectes. Afin de savoir si votre zone géographique est considérée comme étant à risques, rapprochez-vous de votre mairie ou renseignez-vous en ligne.

À savoir

Les zones contaminées par les termites sont déterminées par arrêté préfectoral. Elles peuvent évoluer selon les périodes de l’année.

Combien coûte un diagnostic termites ?

Le prix d’un diagnostic termites peut varier en fonction de la taille du logement, la complexité de la construction ou l’étendue de la zone à examiner : parties privatives ou communes, grands espaces extérieurs, dépendances… Pour un appartement de surface moyenne, le tarif peut évoluer entre 100 et 200 € environ.

Qui paye le diagnostic termites ?

Les frais de réalisation des diagnostics immobiliers obligatoires relatifs aux parties privatives sont à la charge du propriétaire vendeur. Le prix du diagnostic des parties communes relève quant à lui de la copropriété.

Quelle est la durée de validité d’un diagnostic termites ?

La durée de validité d’un diagnostic est de 6 mois. Il est recommandé de négocier avec le diagnostiqueur immobilier du coût des éventuelles mises à jour, afin de limiter les frais.

Toutes nos infos et conseils habitation

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties présentées, se reporter au contrat.


Contenu publié le 09/08/2021