Poêle à granulés : comment le choisir ?

Vous souhaitez réduire votre facture énergétique ? Vous recherchez un mode de chauffage écologique et peu coûteux ? Non polluant et facile à utiliser, le poêle à granulés vous offre un maximum d’avantages. Nous vous aidons à choisir l’appareil qui répond au mieux à vos besoins.

immersive-poele-a-granules

Quelles sont les différences entre un poêle à granulés et un poêle à bois ? 


Le poêle à bois et le poêle à granulés représentent des alternatives intéressantes aux appareils de chauffage classiques. Utilisés en chauffage d’appoint, l’un et l’autre permettent de réduire votre facture énergétique. Ils diffèrent toutefois au niveau de leurs caractéristiques.


Le poêle à bois


Les caractéristiques en bref :

  • L’alimentation : le poêle à bois est alimenté en bûches et la recharge de combustible s’effectue manuellement. Cet appareil de chauffage au bois offre une ambiance particulière qui s’apparente à celle d’une cheminée, avec crépitement des flammes et senteur du bois par exemple.

  • La capacité de chauffage : la diffusion de chaleur s’effectue par rayonnement et se limite généralement autour du poêle.

  • Le coût d’utilisation : le poêle à bois est moins onéreux, tant au niveau du coût de l’appareil que du prix du combustible.


Le poêle à granulés


Les particularités de l’appareil :

  • L’alimentation : fonctionnant comme une chaudière, le poêle à granulés utilise des pellets. Disposant d’un pouvoir calorifique important, ce combustible est fabriqué à partir de sciures de bois ou de chutes de menuiserie.

  • La capacité de chauffage : grâce à un faible taux d’humidité, la combustion des granulés de bois est optimale. La majorité des poêles à granulés sont programmables et possèdent un système d’alimentation automatique. Les appareils disposent ainsi d’une longue autonomie de chauffage pouvant aller jusqu’à 72 heures.

  • Le coût d’utilisation : le poêle à granulés est assez onéreux. Le prix des combustibles à l’achat est également plus élevé que celui des bûches.


À savoir

Pour bénéficier d’un bon rendement de votre appareil, privilégiez les pellets à faible teneur en eau. Un pourcentage de moins de 10 % garantit une bonne combustion, réduit la formation de cendres et assure un allumage rapide. 

Comment choisir son poêle à granulés ?


Pour choisir un poêle à granulés, vous devrez tenir compte des caractéristiques du logement à chauffer, mais également du prix de l’appareil.


Choisir son poêle à granulés en fonction de son logement


Pour un bon confort thermique, il est important de choisir un poêle à granulés adapté à vos besoins, et prendre en compte la taille de votre logement ou la configuration de la zone d’installation par exemple.

  • Le volume du logement : la surface de chauffe correspond à la taille de la pièce où se trouve le poêle. Un modèle surdimensionné risque d’entraîner des dépenses inutiles en consommation. En effet, lorsqu’il fonctionne au ralenti, le poêle s’encrasse plus vite et exige plus d’entretien. À l’opposé, un poêle aux performances insuffisantes ne pourra pas chauffer confortablement le logement.

  • La puissance thermique : pour un logement ancien rénové et bien isolé, ou une maison à basse consommation de type RT 2005(0), il faut envisager une puissance de 100 W par m², ce qui correspond à un poêle de 10 kW pour une superficie de 100 m². Pour une maison RT 2012, parfaitement isolée et économe en énergie, on choisira un appareil de 6 kW pour 100 m², soit l’équivalent de 60 W par m². Si vous habitez un logement ancien et non isolé, il est recommandé d’effectuer un bilan thermique afin de déterminer vos besoins au plus juste.

  • Le type de poêle à granulés :

- Étanche : adapté aux pièces d’une superficie de 100 m², il dispose d’un système d’évacuation et peut être utilisé dans la plupart des logements.


- Canalisable : il utilise des gaines et des ventilateurs pour distribuer la chaleur dans les pièces adjacentes. Il peut assurer le chauffage d’une surface allant jusqu’à 120 m².


- À convection naturelle : il utilise les sorties d’air pour diffuser la chaleur. Ce système silencieux est parfait pour un logement mesurant jusqu’à 100 m².


- À convection forcée : ce modèle comporte un ventilateur, ce qui lui permet d’assurer la diffusion homogène de la chaleur dans une pièce de 100 m². Il est raccordé à un conduit de cheminée.


- Hydraulique : il peut chauffer un logement d’une superficie de 200 m² et peut s’intégrer dans un système de chauffage central. Il utilise un système de chauffage au sol ou un dispositif de chauffage à l’eau chaude.



Choisir son poêle à granulés en fonction de son prix


Le prix d’un poêle à granulés varie selon le design, les options proposées et la marque du fabricant. Les tarifs peuvent ainsi évoluer entre 1 200 € et 6 000 €. En plus du prix de l’appareil, il faut également prévoir des frais de pose pouvant varier de 300 € à 1 800 €.


Comment installer un poêle à granulés ?


L’installation d’un poêle à granulés soi-même ne garantit pas la prise en charge des frais par l’assurance en cas de sinistre. Il est donc indispensable de faire appel à un professionnel : l’installateur se chargera de réaliser l’installation selon les normes en vigueur. Ceci afin de garantir le bon fonctionnement de votre matériel, et pour préserver votre sécurité lors de la pose des raccordements et les conduits d’évacuation des fumées(0). Un défaut d’installation peut en effet entraîner des risques lors de l’utilisation du poêle à granulés.


Quelles sont les obligations pour l’entretien d’un poêle à granulés vis-à-vis de l’assureur ?


Le ramonage des poêles à pellets est une obligation légale(0). Cette intervention doit être réalisée conformément à la réglementation en vigueur dans votre région, régie par arrêté municipal ou préfectoral(0).


Pour effectuer le nettoyage annuel de votre poêle à granulés, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. À la fin de son intervention, le technicien vous délivrera une attestation mentionnant les éventuelles anomalies constatées. En cas de sinistre, ce document confirmera que vous avez effectivement respecté les obligations d’entretien annuel de votre poêle à granulés. Conservez-le précieusement !


Le coût du ramonage peut varier selon certains paramètres : encrassement et taille du conduit, localisation du logement, frais d’intervention du technicien effectuant l’entretien, etc. En demandant plusieurs devis, vous pourrez avoir une estimation des tarifs pratiqués dans votre département.

À savoir

Le poêle à granulés doit être nettoyé quotidiennement, afin d’éliminer les résidus de combustion. Certains modèles intègrent une fonction de nettoyage automatique, offrant l’avantage d’espacer les entretiens. 

Quelles assurances peuvent vous couvrir en cas de sinistre avec un poêle à granulés ? 


En cas d’incendie domestique, l’assurance multirisque habitation proposée en formule essentielle ou formule confort couvre les dégâts découlant du sinistre. Ces offres garantissent la couverture des dommages de vos biens personnels. Elles comprennent également l’assurance responsabilité civile, qui est obligatoire si vous résidez en copropriété.  

Assuré Groupama

Vous souhaitez installer un système de chauffage performant ? Dans le cadre du financement des travaux de rénovation énergétique, vous pouvez bénéficier d’aides financières  : chèque énergie, éco-prêt à taux zéro, MaprimeRénov’…

  • Cerise avant dégât des eaux rebond

    Habitation

    Assurance habitation multirisque

    Locataire, propriétaire ou copropriétaire, découvrez nos 2 formules adaptées à vos besoins et votre mode de vie.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils habitation

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties présentées, se reporter au contrat.


Contenu publié le 25/08/2021