.

Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, Groupama Assurances Mutuelles recueille des informations pour en mesurer l’audience, améliorer votre expérience et vous présenter des offres personnalisées. Avec votre accord, nous les utiliserons à des fins de suivi statistique intersites, de recoupement avec nos bases de données internes, de publicité ciblée, de campagnes Marketing et permettre le partage de contenu vers les réseaux sociaux.

Vous pouvez changer d’avis à tout moment en cliquant sur "Gérer mes cookies" en bas de chaque page.

Quel est le principe du droit de préemption du locataire ?

Contenu publié le 17/08/2023 - Partager l'article
twitter-pictofacebook-picto

Vous êtes locataire d’un appartement depuis plusieurs années, mais votre propriétaire a l’intention de le mettre en vente et de vous donner congé ? Vous pouvez bénéficier du droit de préemption. Ce dispositif permet aux locataires de se porter acquéreurs du logement dans lequel ils résident en leur accordant une priorité d’achat sur toute autre personne intéressée. Sous quelles conditions peut-on exercer un droit de préemption en tant que locataire ? Quels sont les délais légaux à respecter ? Suivez nos recommandations pour que la vente se fasse en toute tranquillité.

Droit de préemption du locataire

Qu’est-ce que le droit de préemption du locataire ?


Cela fait plusieurs années que vous louez un appartement et avez tout mis en place pour y vivre paisiblement : achat de meubles, personnalisation, travaux, assurance habitation. Mais votre propriétaire vous annonce soudain son désir de le mettre en vente et de vous donner congé ?


Pas de panique, vous n’allez pas forcément quitter les lieux. Le droit de préemption du locataire est un droit légal (article 15 de la loi du 6 juillet 1989), qui offre au locataire la possibilité d’acquérir en priorité le logement qu’il occupe lorsque celui-ci est mis en vente. La loi Alur sur le logement a apporté des modifications significatives visant à renforcer ce droit et à garantir la stabilité résidentielle des locataires.


C’est peut-être l’occasion pour vous de sauter le pas et d’accéder à la propriété !

Comment notifier le congé au locataire ?


Lorsque votre propriétaire décide de vendre le bien dans lequel vous résidez, il doit vous notifier le congé pour vente par lettre recommandée avec accusé de réception ou par remise en main propre contre récépissé. La notification doit se faire au moins six mois avant la date d’échéance du bail en cours. Cette période de préavis vous permet d’être informé de la vente prochaine et d’exercer votre droit de préemption si vous désirez vous porter acheteur du logement. Le cas échéant, vous devrez quitter les lieux au plus tard le dernier jour du préavis.


Si le nouveau propriétaire souhaite à son tour vendre le logement, il doit respecter un délai spécifique avant de donner son préavis de départ au locataire en place. Tout dépend alors de la date de fin du bail au moment de l’achat du logement : si par exemple le bail prend fin moins de trois ans après l’achat, le nouveau propriétaire pourra donner son préavis à la fin de la première reconduction tacite du bail. En revanche, si le bail prend fin plus de trois ans après l’achat du logement, le propriétaire peut vous notifier le congé directement au terme du bail.

Le locataire est-il toujours prioritaire sur la vente ?


Votre propriétaire n’a pas systématiquement l’obligation de vous proposer l’achat de son logement, notamment s’il s’agit d’un logement meublé ou lorsque la vente s’effectue en cours de bail, c’est-à-dire lorsque le logement est vendu loué. Le bailleur est alors libre de vendre son logement à qui il le souhaite, sans même vous en informer. Il est seulement tenu de vous avertir avant chaque visite.


En cas de vente, vos droits de locataire ne changent pas. Vous pouvez rester dans le logement pendant toute la durée de votre bail.

À savoir

Si le logement que vous occupez est vendu à un nouveau propriétaire, ce dernier doit vous communiquer ses coordonnées et ne pourra pas modifier le contrat de location sans votre accord.

Sous quelles conditions le droit de préemption du locataire s’applique-t-il ?


Pour que vous soyez prioritaire sur les autres acheteurs lors d’une vente en cours de bail, certaines conditions doivent être réunies. Votre droit de préemption s’applique ainsi dans les cas suivants.

Vente à la découpe


Si votre propriétaire décide de vendre l’immeuble en plusieurs lots, vous bénéficiez du droit de préemption sur le bien déjà occupé. Vous pouvez ainsi faire l’acquisition du logement dans lequel vous résidez, même si le reste de l’immeuble est vendu à d’autres acquéreurs.

Vente en bloc de l’immeuble


Si le bailleur envisage de vendre l’intégralité de l’immeuble dans lequel vous habitez, vous disposez également d’un droit de préemption pour acquérir l’ensemble de l’immeuble. L’immeuble doit toutefois comporter plus de cinq logements, à usage d’habitation ou à un usage mixte d’habitation et professionnel.

Vente du logement loué après division ou subdivision de l’immeuble par lots


Dans le cas où le propriétaire divise ou subdivise son immeuble en plusieurs lots avant la vente du bien, votre droit de préemption s’applique également. Il faut toutefois que le logement concerné soit à usage d’habitation ou à usage mixte (habitation et professionnel).

À partir de quand le droit de préemption du locataire entre-t-il en application ?


Le droit de préemption du locataire entre en application dès que le bailleur vous notifie son congé (le congé pour vendre valant offre de vente). Votre propriétaire doit alors respecter un préavis de six mois avant le terme du contrat de location. Pendant cette période, vous pouvez étudier les conditions de la vente et décider si vous souhaitez ou non exercer votre droit de préemption.

Combien de temps le droit de préemption du locataire est-il valable ?


Le droit de préemption du locataire est valable pendant une période de deux mois à compter de la notification du congé par le propriétaire. Pendant ce laps de temps, le locataire peut répondre à l’offre de vente et se porter acquéreur du logement.


Si vous décidez de préempter, l’acte de vente doit être signé dans un délai de deux mois à partir de la date d’envoi de la réponse, ce délai pouvant être étendu à quatre mois en cas de recours à un prêt. Le locataire a alors droit d’obtenir la signature d’une promesse de vente afin de soumettre le prêt aux banques.

Second droit de préemption du locataire en cas de baisse de prix


En cas de baisse de prix du bien immobilier mis en vente et si le délai de deux mois n’est pas encore expiré, le locataire occupant dispose d’un second droit de préemption. Vous pouvez ainsi acquérir le logement à un prix revu à la baisse. Cet avantage est d’autant plus appréciable s’il s’agit de votre premier achat !

À savoir

Le propriétaire est tenu d’informer son locataire lorsqu’une nouvelle offre de vente est proposée à un prix inférieur au montant initial. Le cas échéant, la vente peut être annulée, car le droit du locataire d’acquérir le bien en priorité n’a pas été respecté.

Est-il possible d’éviter le droit de préemption du locataire ?


Le droit de préemption du locataire n’entre toutefois pas en vigueur dans les situations suivantes :

  • Si le logement mis en vente est déclaré insalubre ou frappé d’une interdiction d’habiter (défauts d’isolation ou d’étanchéité, fissures, etc.) ;

  • Si le bien est vendu à un parent proche du propriétaire (jusqu’au troisième degré inclus) pour l’habiter en tant que résidence principale pendant au moins deux ans ;

  • Si le logement vise à être loué en location saisonnière ou meublée ;

  • Le propriétaire ne peut pas notifier un congé pour vente à un locataire âgé de plus de 65 ans dont les ressources annuelles sont inférieures à un seuil défini.

Quelles sont les sanctions prévues en cas de non-respect du droit de préemption ?


Votre propriétaire a vendu le bien dans lequel vous résidez sans vous tenir informé ni vous proposer l’acquisition en priorité ? Vous pouvez alors intenter une action en justice pour demander la nullité de la vente réalisée. Si le tribunal constate le non-respect du droit de préemption, il peut annuler la vente et ordonner la restitution du logement au locataire.


Si vous soupçonnez votre propriétaire de vous avoir donné congé pour un motif qui ne correspond pas à la réalité, vous pouvez saisir le juge. Vous devez ainsi prouver que le propriétaire n’avait pas l’intention de vendre le logement (notamment si le prix de vente est considéré comme excessif). En cas de congé frauduleux, le propriétaire peut être condamné à vous verser des dommages et intérêts, et à payer une amende pénale de 6 000 €.

Assuré Groupama

Votre propriétaire n'a pas respecté le droit de préemption ? Vous pouvez également vous faire accompagner dans toutes ces démarches si vous avez souscrit une assurance protection juridique avec Groupama.

Simulez votre tarif assurance habitation gratuitement en 3 minutes

50€ offerts(1)

Picto Auteurs

Les experts Habitation Groupama

Cet article a été mis à jour par l'équipe de rédaction et vérifié par nos experts assurance habitation.

Découvrez notre offre d'assurance habitation

  • Cerise avant dégât des eaux rebond

    Habitation

    Assurance habitation

    Les solutions pour couvrir vos biens que vous soyez locataire, colocataire, propriétaire occupant ou non occupant ou bien bailleur, en copropriété ou en maison.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos sur l'assurance locative

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Réduction tarifaire proposée sous réserve de la souscription, en 2024, de deux nouveaux contrats : 50€ offerts sur la cotisation de la première année d'un contrat Groupama Habitation sous réserve d'un minimum de cotisation annuelle de 100€. Au minimum deux contrats différents doivent être souscrits pour bénéficier de l'offre.  Pour les clients Groupama, la réduction sur la cotisation pourra être appliquée dès la souscription d'un seul contrat. Chaque contrat peut être souscrit séparément. Voir conditions en agences.​
bot placeholder

Aide et contact

Je réponds à vos questions