Appareil dentaire : conseils sur le remboursement d'un traitement d'orthodontie

 
L’orthodontie chez les ados fait partie des soins bien pris en charge, si on s’y prend avant les 16 ans. Encore faut-il respecter la marche à suivre et se renseigner auprès de sa mutuelle.  Conseils pour être bien remboursé d’un appareil dentaire.
 

1 – Appareil dentaire : bien choisir votre orthodontiste

Ces praticiens fixent leurs honoraires librement mais doivent le faire avec « tact et mesure ». Le tarif par semestre de traitement est généralement compris entre 600 et 1 200 €. N’hésitez pas à solliciter plusieurs professionnels et comparez les devis.
 

2 – Avant de commencer les soins d’orthodontie : la procédure à suivre

Faites une demande d’entente préalable à la CPAM avec l’aide de votre orthodontiste. En cas de refus, votre Caisse d’assurance maladie vous adresse dans les 15 jours un courrier explicatif pour des raisons qui vous seront indiquées. L’accord est valable 6 mois et sera donc à renouveler.
  • Dès réception, vous pouvez commencer les travaux.
  • Débutez impérativement les travaux avant les 16 ans de l’enfant.
 

3 –  Appareil dentaire : comment être remboursé ?

- Le remboursement de l’orthodontie par l’Assurance Maladie :
                - elle  vous remboursera le traitement à hauteur de 100 % d’un tarif de base de 193,50 € (1) par trimestre.
                - les consultations de surveillance, examens et moulages sont eux remboursés à hauteur de 70 %.
                - ce remboursement a lieu pendant 6 semestres de « soins actifs », soit 3 ans maximum.
 
- Le rôle de la complémentaire santé :
Elle peut compléter cette prise en charge. Le montant forfaitaire des remboursements qu’elle effectue est calculé en pourcentage du tarif de l’Assurance Maladie. Par exemple : 300 % de 193,50 = 580,50 €.
 
Conseil :
Préférez un paiement à la fin du semestre car l’Assurance Maladie rembourse les traitements orthodontiques à la fin de chaque période de 6 mois. La mutuelle vous remboursera ensuite le complément.
 
A savoir :
Pour les adultes, le traitement est considéré comme seulement esthétique. Il ne sera donc pas remboursé par l’Assurance Maladie. Certaines complémentaires santé prennent en charge ce type de traitement. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle.
 
(1) A date de septembre 2016

Mis à jour le 19 janvier 2017