Coup de chaleur enfants : quelles précautions prendre et comment réagir en cas de symptômes ?

Adultes et enfants ne réagissent pas de la même manière face aux températures élevées. Les plus petits sont très vulnérables : ils peuvent subir une sévère déshydratation et voir leur état de santé se détériorer très vite. Comment prévenir les coups de chaleur chez l’enfant ? Quels sont les symptômes et comment réagir ?

Coup de chaleur enfant

Quand parle-t-on de coup de chaleur ?

Avec près de 40 degrés enregistrés au mois d’août 2020, la France a connu l’un des étés les plus chauds depuis le début des relevés de températures en 1838. Pendant ces périodes caniculaires, le corps souffre et celui de nos enfants est particulièrement exposé. Malaise, vomissements, déshydratation… les conséquences sont parfois dramatiques et peuvent même entrainer la mort.

 

Le coup de chaleur appelé aussi hyperthermie maligne se caractérise par une atteinte du mécanisme de thermorégulation : notre corps ne parvient plus à contrôler la température interne. Ce phénomène s’observe après une longue exposition aux rayons du soleil mais aussi après une période prolongée dans une atmosphère confinée et surchauffée. C’est le cas de l’habitacle d’un véhicule où les températures peuvent grimper jusqu’à 50°C.

 

Quels sont les symptômes du coup de chaleur ?

Les symptômes du coup de chaleur sont multiples mais peuvent être compliqués à déceler chez un enfant ou un bébé. Les principaux signes sont :

  • Une fièvre modérée ou intense qui peut aller jusqu’à 40°C ;

  • Des vertiges ou des étourdissements ;

  • Des signes cutanés : peau rouge, sèche et chaude ;

  • Des nausées, vomissements et diarrhées ;

  • Des crampes musculaires ;

  • Des maux de tête.

Dans les cas les plus graves, les pertes de connaissance peuvent être suivies d’un coma.

 

Que faire en cas de coup de chaleur chez un enfant ?

Si votre enfant montre des symptômes qui font penser à un coup de chaleur, il faut agir vite. Le premier réflexe doit être de faire baisser la température de son corps en commençant par le placer dans un endroit frais ou à l’ombre puis lui retirer ses vêtements. Ensuite, pour accélérer le refroidissement, les médecins recommandent de le recouvrir de linges humides et de commencer à le réhydrater en lui donnant à boire de façon régulière jusqu’à l’arrivée des secours : l’eau gazeuse sera plus efficace car elle contient des sels minéraux qui permettent une meilleure fixation des liquides dans le corps.

A savoir

Si votre enfant est inconscient, allongez-le et placez-le en position latérale de sécurité (PLS). Prévenez immédiatement les secours en composant le 15. En contactant le SAMU, vous serez en contact avec un médecin régulateur qui vous indiquera les bons gestes avant l’arrivée de l’ambulance.

Comment éviter que votre enfant soit victime d’un coup de chaleur ?

Conseil n° 1 : Chez les enfants et les nourrissons, le premier conseil est d’éviter à tout prix l’exposition au soleil de manière prolongée, surtout pendant les heures les plus chaudes de la journée : entre 11 h et 16 h. Profitez de cette période pour leur faire faire des activités ou une sieste dans un endroit frais.


Conseil n° 2 : Prévoyez toujours plusieurs bouteilles d’eau que vous pouvez placer dans une glacière et hydratez régulièrement votre enfant sans attendre qu’il vous le demande (toutes les 30 minutes au minimum) : les plus petits n’expriment pas toujours la sensation de soif ! Vous pouvez aussi utiliser un brumisateur pour rafraîchir et hydrater le corps de votre enfant.


Conseil n° 3 : Habillez les enfants avec des vêtements légers et amples. Privilégiez le coton de couleur claire pour limiter les effets de la chaleur. Ne pas oublier le chapeau pour le protéger des rayons du soleil, même à l'intérieur d'une voiture.

Conseil n° 4 : Ne laissez jamais votre enfant sans surveillance dans un véhicule, même quelques minutes, même avec les fenêtres partiellement ouvertes. Circulez aux heures les plus fraîches et utilisez la climatisation sans diriger l’air froid directement sur le visage de votre enfant. A noter : Installez des stores ou pare-soleil sur les fenêtres arrières et latérales de votre véhicule pour préserver votre enfant des rayons du soleil et maintenir l’habitacle plus frais.


Conseil n° 5 : disposez toujours d’une trousse de premiers secours avec vous. Prévoyez notamment du paracétamol en cas de fièvre ou de maux de têtes.

 

Insolation vs coup de chaleur

L’insolation chez un enfant ou un nourrisson est un cas particulier du coup de chaleur. Contrairement au coup de chaleur, elle est provoquée par une exposition au soleil et se caractérise souvent par des rougeurs ou des brûlures. Il faut prendre ces coups de soleil au sérieux et les traiter avec le plus grand soin selon l’étendue et la gravité. Ils peuvent notamment entrainer une fièvre qui doit vous conduire à consulter rapidement un médecin afin d’éviter la déshydratation.

Important

Pour protéger efficacement votre enfant de l’insolation, utilisez systématiquement une crème solaire indice 50+ qui protège contre les UVA et les UVB. Renouvelez fréquemment l’application et retenez qu’une surexposition solaire, même indirecte, reste dangereuse pour la santé. Pour l’éviter, privilégiez l’ombre et n’oubliez pas le chapeau !

Obtenir un tarif en ligne

  • Cerise téléconsultation rebond

    Santé

    Groupama Santé Active

    Pour de solides remboursements de vos frais de santé, même de certaines dépenses de soins non prises en charge par la sécurité sociale (médecine douce, implants dentaires…).

    Découvrir l'offre