Assurance auto à l’étranger : soyez vigilant

 
En cas de séjour à l’étranger au volant de sa voiture, il est important de vérifier comment on est assuré. Dans certains pays, le contrat d’assurance auto souscrit en France suffit, mais pas partout. Soyez vigilant.

 

Assurance auto : les pays figurant sur la carte verte

Votre assurance auto souscrite en France vous couvre automatiquement dans les pays membres de l’Union européenne ainsi que la Suisse, Andorre, la Serbie, l’Islande, la Norvège et le Liechtenstein.
Ils sont mentionnés sur votre Carte internationale d’assurance automobile ou carte verte. Dans ces pays, votre carte verte n’est pas contrôlée à la frontière.
D’autres pays sont inscrits sur votre carte verte(1) : Albanie, Bosnie-Herzégovine, Biélorussie, Israël, République islamique d’Iran, Maroc, Moldavie, FYROM (Macédoine), Monténégro, Russie, Tunisie, Turquie, Ukraine. Votre carte verte vous y est demandée à la frontière.
(1) Liste susceptible d’évoluer dans le temps pour certains pays.
 
Attention
Votre assurance vous couvre uniquement si la lettre d’identification du pays figurant au recto de la carte verte n’est pas barrée. Pensez à le vérifier avant de partir…
 

Assurance auto : les pays ne figurant pas sur votre carte verte

Si le pays ne figure pas sur votre carte verte, vous devez souscrire dans le pays en question une assurance locale spécifique avant votre entrée dans le pays. N’oubliez pas de tenir compte des pays que vous devez traverser pour rejoindre votre pays de destination.
 
À savoir
Ce type d’assurance temporaire ne couvre généralement que les garanties minimales d’assurance obligatoire applicables localement.
 

Les autres formalités selon la durée du séjour à l’étranger

  • Partir à l’étranger moins de 6 mois : dans un pays de l’Union européenne, vous êtes considéré comme résident français ; votre voiture conserve son immatriculation française et votre contrat d’assurance auto reste valable. Pour les pays hors Union européenne, il en va de même si le pays figure sur la carte verte et que sa lettre d’identification n’est pas barrée.
  • Partir à l’étranger plus de 6 mois : dans ce cas, vous devenez résident du pays d’accueil ; vous devez demander une immatriculation étrangère et assurer votre voiture dans le pays d’accueil ; contactez votre assureur qui peut vous communiquer les coordonnées d’une compagnie du pays.
 
À savoir
Si votre séjour se déroule dans le cadre de vos études, vous pouvez garder votre assurance et votre immatriculation française pendant toute la durée de vos études, même au-delà de 6 mois.
 

publié le 15 septembre 2015