Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Les limitations de vitesse en France et à l’étranger

En France, le premier « Code de la route » date du 27 mai 1921(1), mais certaines limitations de vitesse étaient déjà en vigueur bien avant ce texte. Depuis, le code de la route a beaucoup changé, notamment pour s’adapter à l’évolution des voitures et des infrastructures routières, mais aussi pour diminuer le nombre d’accidents. Chaque pays a cependant ses propres lois ; alors mieux vaut connaître la réglementation de chacun et modérer sa vitesse au volant, que l’on soit en France ou en voyage à l’étranger !

Limitation de vitesse

Les limitations de vitesse en France


Depuis 1893, date de la première circulaire ministérielle définissant « le certificat de capacité valable pour la conduite des véhicules », et 1899, date des premières limitations de vitesse (30 km/h en rase campagne et 20 km/h en agglomération), le code de la route ainsi que les lois autour de la prévention routière ont beaucoup évolué. Et ce, en raison du nombre de décès sur les routes qui n’a cessé d’augmenter, jusqu’à atteindre 18 034 en 1972, plus forte mortalité routière jamais atteinte(2).


Tout conducteur doit adapter sa vitesse aux conditions de circulation. Ainsi, les limitations de vitesse diffèrent en fonction :

  • De la météo : quand il pleut, ou en cas de neige, de brouillard ou de beau temps.

  • Du type de voie de circulation : autoroute, route à deux chaussées séparées par un terre-plein central, route comportant au moins deux voies affectées à un même sens de circulation, route à double sens sans séparateur central et agglomération.

  • Du nombre d’années de conduite.

Limitations de vitesse en ville


En agglomération, les habitations, les commerces et les piétons sont nombreux. Ainsi, sauf indication contraire, il vous est demandé de ne pas excéder 50 km/h. Et ce, par beau ou mauvais temps, que vous soyez un conducteur débutant ou confirmé. Attention toutefois, car certaines villes, comme Paris, Montpellier ou encore Lille sont désormais limitées à 30 km/h sur la majorité de leurs axes routiers : une mesure permettant de réduire le nombre d’accidents, les nuisances sonores, mais aussi la pollution atmosphérique.

Limitations sur les routes à double sens


Sur les routes à double sens sans séparateur central, tous les conducteurs sont normalement limités à 80 km/h, par beau ou mauvais temps. Néanmoins, la vitesse maximale autorisée pour les conducteurs confirmés peut être fixée à 90 km/h par les autorités locales chargées de la circulation. Dans ce cas, la limitation de vitesse est la même que sur une route comportant deux voies (ou plus) affectées à un même sens de circulation.

Sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central, la vitesse maximale autorisée est de 110 km/h, contre 100 km/h pour les conducteurs détenant un permis probatoire (et pour tous les usagers, en cas de pluie).

Limitations de vitesse sur les autoroutes


Gardez en tête qu’un conducteur débutant devra systématiquement rouler à la même vitesse par beau temps qu’un conducteur confirmé en cas d’intempéries. En effet, la limitation habituelle de 130 km/h sur autoroute descend à 110 km/h pour les jeunes conducteurs, tous les usagers étant limités à 110 km/h par temps de pluie, de neige ou de grêle.

Tableau récapitulatif des limitations de vitesse

Conditions normales de circulation (conducteurs confirmés)
Par temps de pluie ou autres précipitations
Jeunes conducteurs
Visibilité inférieure à 50 m

Autoroute

130 km/h

110 km/h

110 km/h

50 km/h

Route à 2 chaussées séparées par un terre-plein central

110 km/h

100 km/h

100 km/h

50 km/h

Section de route comportant au moins 2 voies affectées à un même sens de circulation

90 km/h

80 km/h

80 km/h

50 km/h

Route à double sens, sans séparateur central

80 km/h

80 km/h

80 km/h

50 km/h

Agglomération

50 km/h

50 km/h

50 km/h

50 km/h

Agglomération (cas particuliers)

30 km/h

30 km/h

30 km/h

30 km/h

Autres limitations de vitesse


Vous êtes jeune conducteur (permis probatoire) ou en conduite accompagnée ? La loi fixe une limitation de vitesse particulière (hors agglomération) qu’il convient de ne pas dépasser : 110 km/h sur autoroute (au lieu de 130 km/h), 100 km/h sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central (au lieu de 110 km/h), 80 km/h sur les autres routes (au lieu de 90 km/h pour les routes comportant au moins deux voies affectées à un même sens de circulation).


En cas de pluie ou autres précipitations, la vitesse maximale autorisée est réduite à 110 km/h sur l’autoroute, 100 km/h sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central et 80 km/h sur les routes normalement limitées à 90 km/h. Ajoutons qu’en cas de brouillard, si la visibilité est inférieure à 50 m, il n’est pas permis de rouler à plus de 50 km/h, et ce, qu’importe le type de route.


Il est utile de rappeler que rouler trop lentement peut aussi entraîner une amende ! Sur autoroute, par temps sec et lorsque la circulation est fluide, le code de la route (article R413-19) indique que le conducteur utilisant la voie la plus à gauche ne doit pas abaisser sa vitesse en dessous des 80 km/h minimum requis.


Concernant les poids lourds de moins de 12 tonnes, le plafonnement est à 90 km/h. Les véhicules de transport en commun d’un PTAC (poids total autorisé en charge) n’excédant pas 10 tonnes sont quant à eux limités à 100 km/h.


Restreints à 90 km/h sur autoroute, les véhicules tractant une remorque ne doivent pas dépasser 80 km/h sur les routes départementales et nationales (la limite sera donc de 80 km/h sur les voies rapides, normalement limitées à 110 km/h). Toutefois, ces règles s’appliquent uniquement si le poids total est inférieur à 12 tonnes. Au-delà, il ne faudra pas excéder 60 km/h sur les voies rapides.

Les limitations de vitesse à l’étranger


Si vous prévoyez de louer un véhicule lors de votre prochain séjour à l’étranger, il est impératif de vous renseigner au préalable sur la réglementation du pays en question. En effet, les limitations de vitesse peuvent s’avérer très différentes d’un pays à l’autre, même au sein de l’Union européenne. Préparez-vous donc en amont pour éviter les surprises !

Les limitations de vitesse en Europe


Chaque pays de l’Union européenne dispose de son propre « code de la route », une réglementation que vous devez impérativement respecter. En cas d’infraction, vous êtes passible des mêmes sanctions que celles qui peuvent être prononcées à l’encontre des conducteurs du pays concerné.


Voici quelques exemples pour les pays de l’Union européenne :

  • En ville, la vitesse est limitée à 50 km/h pour tous les pays.

  • Sur la route, les vitesses maximales autorisées sont comprises entre 70 et 100 km/h (100 km/h en Allemagne ou en Autriche, 70 km/h en Suède ou dans les Flandres). En Irlande, la limite de vitesse est de 80 km/h sur les routes secondaires avec panneaux blancs et 100 km/h sur les routes nationales avec panneaux verts.

  • Sur autoroute, les vitesses maximales autorisées sont comprises entre 100 km/h à Chypre et 130 km/h en Italie ou même 140 km/h en Pologne (mais pas sur tous les axes autoroutiers). Fait surprenant, il n’y a aucune limitation de vitesse sur les autoroutes allemandes, qui sont considérées comme sûres, mais il est toutefois recommandé de ne pas dépasser les 130 km/h. En Finlande, la limitation de vitesse est différente en été (120 km/h) et en hiver (100 km/h) à cause des conditions climatiques extrêmes.

Les limitations de vitesse hors Europe


Pour les territoires en dehors de l’Europe, il est préférable de s’informer sur les sites Internet des autorités de chaque pays. Lors de la planification de votre voyage, renseignez-vous sur les limitations de vitesse pour éviter d’enfreindre la loi !

Les risques de ne pas respecter les limitations de vitesse


Les excès de vitesse sont sévèrement punis par la loi, en ce qu’ils nuisent à la sécurité de tous. Divers dispositifs sont donc mis en place pour veiller au respect des règles du code de la route.

Les risques de poursuite


En cas d’infraction, les sanctions varient en fonction de l’ampleur de l’excès de vitesse et de la vitesse maximale à laquelle le conducteur est autorisé à rouler. Elles peuvent aller de l’amende pour excès de vitesse et du retrait de points à la peine de prison(3), auxquels peuvent s’ajouter la suspension et la rétention immédiate du permis, l’obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière et la confiscation du véhicule.


Un excès de vitesse est également sanctionné au niveau du coût du contrat d’assurance auto : argument convaincant, qui peut dissuader un conducteur d’enfreindre les limitations de vitesse.

Les risques d’accident


La vitesse est la première cause de mortalité routière en France. Elle est à la fois un facteur déclencheur de l’accident, mais aussi un facteur aggravant.


Les limitations de vitesse, ainsi que l’ensemble des règles promulguées par le code de la route, ont un objectif commun : assurer votre sécurité et vous protéger face aux nombreux risques de la route. Commettre un excès de vitesse, c’est donc mettre en danger tous les autres usagers et soi-même.

À savoir

La consommation d’alcool et de stupéfiants, ainsi que le non-respect des priorités, sont aussi responsables d’un grand nombre d’accidents mortels en France.

Simulez votre tarif assurance auto en ligne

Découvrez notre offre d’assurance auto

  • Cerise mobilité voiture rebond

    Auto

    Assurance Auto

    4 formules au choix pour s'adapter à vos besoins, à votre budget et à votre profil de conducteur (petit rouleur, etc.), que votre voiture soit neuve ou d'occasion.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils auto

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Décret concernant la réglementation de l’usage des voies ouvertes à la circulation publique promulgué le 27 mai 1921.
(2) Source ONISR, fichier des accidents (tués à 30 jours) : [https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/184000252.pdf](https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/184000252.pdf)
(3) En cas de peine de prison, l’amende et le retraite de points sont également appliqués.
(4) Du 28 avril au 17 juillet 2022, 50 euros offerts sur la cotisation de la première année d’assurance pour la souscription d’un contrat Groupama Habitation sous réserve d’un montant minimum de souscription de 150 euros TTC ainsi que les frais d’installation de 150 euros offerts à la souscription d’un pack ou d’une formule libre Groupama Box Habitat. Voir conditions en agence, selon les caisses régionales participantes. Chaque contrat peut être souscrit séparément.
(5) Taux de 2,20 % dès 7 000€ empruntés . Prêt remboursable sur 37 à 48 mois. Prêt personnel pour financer vos projets. Dans le cadre du prêt personnel Désirio, pour tout projet de 10 000 € empruntés sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 2,20% (taux débiteur annuel fixe de 2,18%), hors assurances facultatives, vous remboursez 48 mensualités de 217,74 €. Montant total dû : 10 451,52 € (dont 451,52 € d'intérêts et sans frais de dossier). Le montant total dû au titre de l'assurance facultative (pour un client de moins de 65 ans) sur la durée totale du prêt est de 336 €, soit un coût mensuel de 7 € s'ajoutant à l'échéance de remboursement et un TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance) de 1,63%. Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours. Conditions en vigueur du 14 au 25 mai 2022 inclus, susceptibles de modification.


Contenu mis à jour le 28/01/2022