Contrôle technique, quels sont les points à surveiller ?

Votre voiture doit bientôt passer au contrôle technique ? Réalisé aux frais du propriétaire par un organisme agréé, ce check-up périodique vise à s’assurer que les véhicules en circulation ne présentent aucun danger pour les usagers de la route. Mais quelles sont vos obligations en tant que propriétaire ? Familiarisez-vous avec les différents points du contrôle technique pour mettre toutes les chances de votre côté.

Contrôle technique automobile

133 points passés au crible lors du contrôle technique


Le jour du rendez-vous, le technicien inspecte chaque partie de votre véhicule minutieusement. Les 133 points du contrôle technique concernent différents domaines. À chaque point contrôlé, un niveau de gravité est indiqué si une défaillance est constatée :

  • Défaillance mineure : il n’y a aucune conséquence sur la sécurité du véhicule ou sur l’environnement. On vous conseille d’effectuer une réparation, mais cela n’implique pas de contre-visite.

  • Défaillance majeure : elle est susceptible de compromettre la sécurité du véhicule, d’avoir une conséquence négative sur l’environnement ou de mettre en danger les autres usagers de la route. Vous devez effectuer les réparations et vous soumettre à une contre-visite sous 2 mois.

  • Défaillance critique : elle constitue un danger direct et immédiat pour la sécurité routière ou présente une conséquence grave sur l’environnement. Une réparation doit avoir lieu sous 24 h. Parmi les points bloquants du contrôle technique, on peut citer l’absence de liquide de frein, un défaut de feu-stop ou un siège conducteur mal monté.


À savoir 

En France, le contrôle technique automobile est obligatoire pour les véhicules de plus de 4 ans dont le poids total en charge est < à 3,5 t. Lorsqu’il n’est pas effectué, on parle de défaut de contrôle technique, pouvant avoir une incidence sur votre assurance auto. Vous vous exposez par ailleurs à une amende forfaitaire de 135 euros, pouvant grimper jusqu’à 750 euros en cas de contrôle.

Points de contrôle de l’identification du véhicule


Les premiers points importants du contrôle technique concernent l’identification du véhicule. Le contrôleur technique vérifie que votre véhicule respecte la réglementation.

  • Les plaques d’immatriculation : elles doivent être visibles, bien fixées et correspondre aux documents du véhicule.

  • La plaque constructeur : il n’est pas possible de faire passer votre voiture au contrôle technique si la plaque constructeur n’est pas présente ou qu’elle n’est pas assez claire.

  • Le numéro de frappe à froid : un numéro manquant, introuvable, incomplet ou ne correspondant pas aux documents de votre voiture sera signalé comme une défaillance majeure.

  • L’état de présentation de votre voiture : il doit permettre la vérification des points de contrôle.

  • Les documents d’identification complémentaire : le contrôleur regarde également la date limite de validité d’épreuve de votre réservoir gaz, le cas échéant.

Prenez le temps de vérifier par vous-même ces points soumis au contrôle technique afin d’éviter une contre-visite.


Le contrôle technique du freinage et de la direction


Le bon fonctionnement de ces éléments est crucial pour la sécurité de la conduite. Il s’agit des équipements de freinage (plaquettes, disques, pédale, levier du frein à main…) et de la direction (volant, boîtier…). Une défaillance diagnostiquée sur la plupart de ces points entraîne une contre-visite. Ces points de vérification du contrôle technique ne peuvent être réalisés que par un professionnel.


Visibilité, feux et dispositifs réfléchissants à surveiller


Parmi les points importants du contrôle technique figurent aussi les éclairages et la signalisation. Le contrôleur vérifie donc l’état du pare-brise et des rétroviseurs, les feux, les dispositifs réfléchissants et les équipements électriques. Toute défaillance sur la quasi-totalité des points de contrôle ci-dessus est considérée comme critique et entraîne une contre-visite.


Les nuisances sonores et autres


Certains points du contrôle technique concernent les nuisances émises par le véhicule. En plus du niveau sonore, le contrôleur examine les émissions de polluants atmosphériques. Celles-ci doivent être inférieures aux seuils indiqués par les normes antipollution. Si ce n’est pas le cas, le véhicule doit subir une remise en conformité et passer une contre-visite.

À savoir

Depuis le 1er juillet 2019, le contrôle technique s’est encore plus durci pour les véhicules diesel. Si vous en possédez un, vous devrez le soumettre au contrôle d’opacité des fumées. L’objectif est de sortir de la circulation les véhicules les plus nocifs pour l’environnement avec le système des vignettes Crit’air.

Le contrôle technique de l’essieu, des roues, pneus et châssis.


Essieux, roues, pneus et suspensions représentent d’autres points à vérifier lors du contrôle technique. Le châssis et ses accessoires sont également inspectés.


Matériel annexe au véhicule pouvant être noté


Enfin, le contrôleur technique vérifie le bon fonctionnement du matériel complémentaire :

  • les ceintures de sécurité

  • le klaxon (avertisseur sonore)

  • les airbags

  • le triangle de signalisation

  • l’indicateur de vitesse

  • le compteur kilométrique

  • les serrures et l’éventuel dispositif antivol

  • le contrôle électronique de stabilité


Contre visite et points à améliorer


À l’issue du contrôle technique, le contrôleur vous remet un compte-rendu détaillé. Si aucune défaillance critique ou majeure n’est détectée, il appose une vignette mentionnant la date du contrôle sur le certificat d’immatriculation, ainsi que sur le pare-brise du véhicule. Vous êtes informé de la date du prochain contrôle technique.


En cas de défaillance majeure ou critique, le contrôleur vous explique les points de contrôle technique soumis à contre-visite. Vous devrez effectuer les réparations demandées et prendre rendez-vous dans les deux mois suivants pour un nouveau contrôle. Sachez que vous n’êtes pas obligés de faire la contre-visite dans le centre agréé où les défaillances ont été constatées. En effet, la contre-visite peut être réalisée dans n’importe quel centre agréé en France.


Le contrôle technique en 2021 : quelles règles ?


Le nouveau contrôle technique renforcé vise d’abord à éloigner des routes les véhicules les plus polluants. Il applique en cela une directive européenne. Les véhicules diesel affichant un poids inférieur à 3,5 tonnes sont particulièrement concernés par les nouvelles mesures.


Cette nouvelle réglementation s’applique donc dans le cadre du contrôle technique 2021. Elle impacte différents domaines.

  • Les points de contrôle sont plus nombreux, avec plus de défaillances potentielles

  • Les motifs de contre-visite sont plus élevés

  • Le contrôle technique de 2021 dure environ une heure, contre une trentaine de minutes auparavant

  • Le prix du contrôle technique augmente de 20 à 30 %

  • Les véhicules présentant des défaillances critiques sont interdits à la circulation dès le lendemain du contrôle technique

  • Les tests anti-pollution des véhicules diesels sont renforcés


À savoir

Un durcissement du contrôle technique pour les voitures essence est prévu pour 2022.

Assuré Groupama

Vous bénéficiez dans les centres Autosur participants d’une réduction de 15 % sur le contrôle technique obligatoire ou volontaire complet. Pour cela, présentez votre carte verte d’assuré Groupama avant le début du contrôle technique.

Nous sommes à votre écoute

  • Cerise mobilité voiture rebond

    Auto

    Assurance Auto

    4 formules au choix pour s'adapter à vos besoins, à votre budget et à votre profil de conducteur (petit rouleur, etc.), que votre voiture soit neuve ou d'occasion.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils auto

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties présentées, se reporter au contrat.


Contenu mis à jour le 20/09/2021