Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Tout savoir sur les normes des sièges auto

Comment voyager en toute sécurité avec un enfant en voiture, pour les vacances ou sur les trajets du quotidien ? Attache, coque, nacelle, baquet, normes européennes : découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les sièges auto pour enfant.

siege-auto-bebe-quelle-est-la-reglementation-en-vigueur

La loi sur la sécurité intérieure d’un véhicule


La sécurité d’un enfant en voiture étant fortement liée à son siège auto, la législation impose des normes strictes aux fabricants. Les conditions à respecter varient selon les âges : le siège auto, obligatoire jusqu’à 10 ans, doit être adapté à la morphologie de l’enfant. La réglementation distingue 5 groupes :

  • Groupe 0 : depuis la naissance jusqu’à 10 kg ou 70 cm, comprenant nacelles et sièges coques. Pour un siège auto pour bébé, les normes de sécurité prévoient une installation dos à la route, à l’avant ou à l’arrière du véhicule.

  • Groupe 0+ : depuis la naissance jusqu’à 13 kg ou 80 cm, incluant les sièges coques de grande taille. Le siège doit également être installé dos à la route.

  • Groupe 1 : de 9 à 18 kg ou jusqu’à 1 m, il s’agit de sièges baquets avec harnais ou de sièges à réceptacle avec tablette. La position frontale n’est autorisée qu’à partir de ce groupe par les normes des sièges auto, car, face à la route, l’enfant est davantage soumis aux forces qui le projettent en avant lors d’un freinage ou d’une collision.

  • Groupe 2 : de 15 à 25 kg ou jusqu’à 1,5 m, il concerne les rehausseurs avec dossier.

  • Groupe 3 : de 22 à 36 kg ou jusqu’à 1,5 m, ce sont également des rehausseurs avec dossier. Ce groupe n’est pas différencié du groupe 2 d’après le critère de la taille. Il est conseillé de garder un rehausseur pour les enfants de plus de 10 ans d’une taille inférieure à 1,5 m, dans la mesure où cet accessoire représente une sécurité supplémentaire.


À savoir

Certains sièges auto couvrent plusieurs groupes de poids ou de taille. Même si les normes de sécurité des sièges auto évoluent, vous pouvez continuer à utiliser vos anciens équipements homologués R44 ou R129.

La loi prévoit également d’autres obligations pour la sécurité des enfants :

  • Le port de la ceinture est obligatoire pour tous les occupants d’une voiture.

  • Chaque place ne peut accueillir qu’une seule personne.

  • S’il a moins de 10 ans, un enfant doit être installé à l’arrière (lorsqu’il n’est pas dans un siège auto conçu pour une installation dos à la route).

Quelles sont les normes du siège auto ?


Trois grands types de standards se sont succédé pour encadrer la sécurité des sièges auto : la norme française XP S 54-046 de juin 2005 a été remplacée par des standards européens R44 puis R129, ou i-Size.

La norme européenne ECE R44/04


Le règlement R44 est celui qui a défini les 5 groupes de sièges auto en fonction du poids de l’enfant qu’ils accueillent.


Les sièges auto de la norme R44/04 peuvent encore être utilisés aujourd’hui, mais ils ont vocation à être remplacés par les sièges auto de la norme i-Size.

La norme i-Size ou R129


En 2013, l’Europe a renforcé la protection des sièges auto avec la norme R129, qui remplace progressivement le standard R44.


Ce nouveau règlement sur les sièges auto et leurs normes de sécurité introduit le standard i-Size, qui prend en compte la taille de l’enfant et non plus son poids. Il réglemente les sièges auto pour les bébés et les enfants, de la naissance jusqu’à une taille de 150 cm, en fournissant des critères de taille pour les 5 groupes existants.

Le système de fixation Isofix


Tous les sièges normés i-Size disposent du système de fixation Isofix, qui est aussi obligatoire dans tous les véhicules neufs depuis 2011.


L’expérience montre qu’il réduit considérablement les risques que le siège auto soit mal attaché avec la ceinture de sécurité.


Vigilance cependant : certains modèles Isofix ne peuvent pas être installés dans toutes les voitures ayant des points d’ancrage Isofix, même si la compatibilité tend à devenir universelle. Vérifiez donc bien ce point avant de choisir un siège auto !

À savoir

Si votre voiture date d’avant 2011, sachez qu’il est tout de même possible qu’elle soit « compatible » Isofix. Toutefois, la réglementation n’impose pas l’utilisation d’un siège auto Isofix.

Quelles sont les dérogations aux normes pour un siège auto ?


Il est toléré de se déplacer sans équipement de retenue homologué pour enfant dans certaines situations :

  • La morphologie de l’enfant convient à l’utilisation de la ceinture de sécurité.

  • Un certificat médical de dispense a été établi.

  • L’enfant est transporté dans un taxi ou un véhicule de transport en commun.

Il est exceptionnellement possible de placer un enfant à l’avant d’un véhicule, en cas d’absence de banquette arrière, lorsque les places arrière ne disposent pas de ceinture de sécurité ou lorsqu’elles sont déjà toutes occupées par d’autres enfants de moins de 10 ans.

Quelques conseils pour la sécurité d’un siège auto


Pour assurer un confort et une sécurité optimaux à l’enfant que vous transportez, suivez ces quelques recommandations :

  • Si vous installez un siège auto sur la place du passager avant, désactivez l’airbag.

  • Retirez les vêtements épais de l’enfant et n’ajoutez pas de coussin.

  • Prenez le temps de bien régler le siège et le harnais à chaque utilisation, en veillant à ce que les sangles ne fassent pas de vrilles.

  • Lors de longs trajets, prévoyez des pauses toutes les 2 heures en laissant l’enfant sortir.

  • Ne transportez pas d’objets durs non attachés : en cas de freinage brutal ou d’accident, ils se transformeraient en projectiles dangereux.

  • Changez le siège en cas d’accident de voiture, même mineur, car sa capacité à absorber les chocs peut être altérée, même si vous ne constatez pas de dégât visible. Le remplacement est parfois couvert par les contrats d’assurance auto qui incluent le contenu du véhicule.

Bien choisir son siège auto


Le premier critère de choix d’un siège enfant est sa conformité réglementaire. Vous vous demandez comment savoir si un siège auto est aux normes ? Sur chaque siège homologué se trouve une étiquette avec le standard concerné, R44 ou R129, ainsi que la lettre E encerclée et suivie d’un nombre représentant le pays. Par exemple, la norme E2 sur un siège auto indique qu’il est conforme aux exigences européennes et qu’il a été homologué en France.


Bien que cela soit financièrement intéressant, évitez d’acheter un siège auto d’occasion, car :

  • Vous ne connaissez pas son utilisation passée. Il a pu être soumis à un choc et peut présenter des défauts invisibles pouvant réduire son efficacité en cas d’accident.

  • La norme R44-04 a vocation à disparaître. Assurez-vous d’investir dans un siège auto conforme à la réglementation actuelle.

Enfin, pensez au confort de l’enfant : épaisseur et fermeté des rembourrages, conception permettant de regarder par la fenêtre, possibilité d’inclinaison du siège offrant une position plus agréable pour dormir… Vous pouvez impliquer l’enfant dans le choix en lui demandant son avis et, idéalement, en lui faisant essayer plusieurs sièges.


Découvrez également nos conseils pour choisir une voiture adaptée à vos déplacements en famille.

Assuré Groupama

Avec l’arrivée d’un nouveau-né, vous envisagez de changer de véhicule ou pensez devoir rouler plus souvent ? Le contrat d’assurance auto Groupama vous propose quatre couvertures au choix, qui s’adaptent à votre budget et votre profil.

Simulez votre tarif assurance auto en ligne

Découvrez notre offre d’assurance auto

  • Cerise mobilité voiture rebond

    Auto

    Assurance Auto

    4 formules au choix pour s'adapter à vos besoins, à votre budget et à votre profil de conducteur (petit rouleur, etc.), que votre voiture soit neuve ou d'occasion.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils auto

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Du 28 avril au 17 juillet 2022, 50 euros offerts sur la cotisation de la première année d’assurance pour la souscription d’un contrat Groupama Habitation sous réserve d’un montant minimum de souscription de 150 euros TTC ainsi que les frais d’installation de 150 euros offerts à la souscription d’un pack ou d’une formule libre Groupama Box Habitat. Voir conditions en agence, selon les caisses régionales participantes. Chaque contrat peut être souscrit séparément.
(2) Taux de 2,20 % dès 7 000€ empruntés . Prêt remboursable sur 37 à 48 mois. Prêt personnel pour financer vos projets. Dans le cadre du prêt personnel Désirio, pour tout projet de 10 000 € empruntés sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 2,20% (taux débiteur annuel fixe de 2,18%), hors assurances facultatives, vous remboursez 48 mensualités de 217,74 €. Montant total dû : 10 451,52 € (dont 451,52 € d'intérêts et sans frais de dossier). Le montant total dû au titre de l'assurance facultative (pour un client de moins de 65 ans) sur la durée totale du prêt est de 336 €, soit un coût mensuel de 7 € s'ajoutant à l'échéance de remboursement et un TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance) de 1,63%. Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours. Conditions en vigueur du 14 au 25 mai 2022 inclus, susceptibles de modification.


Contenu mis à jour le 25/01/2022