Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Éco-conduite : définition et pratique

Intégrée au Code de la route et valorisée lors des stages de sensibilisation à la sécurité routière, l’éco-conduite vise à réduire sa consommation de carburant et à limiter les émissions de gaz à effet de serre tout en diminuant le risque d’accident. Elle présente donc des avantages considérables pour les automobilistes et l’environnement. Suivez nos conseils pour adopter une démarche de conduite citoyenne et devenir un as de l’éco-conduite. 

eco conduite

Qu’est-ce que l’éco-conduite ?


L’éco-conduite est un comportement de conduite citoyen, économique et écoresponsable que tout conducteur peut mettre en œuvre, quel que soit le type de véhicule concerné : un conducteur de deux-roues comme de poids lourd peut donc pratiquer l’éco-conduite. Il suffit d’adopter les bons gestes de conduite pour réduire sa consommation de carburant et limiter l’impact environnemental de sa voiture.

Quels sont les avantages de l’éco-conduite ?


Plus saine et respectueuse de l’environnement, l’éco-conduite permet aussi de réaliser des économies, d’améliorer la sécurité du conducteur et de l’ensemble des usagers de la route.

Des économies à la clé


En modifiant légèrement son style de conduite, il est possible de réduire son budget auto. En effet, de nombreuses études démontrent que l’éco-conduite profite au portefeuille des automobilistes, permettant, selon l’Ademe et Bison Futé, de diminuer d’environ 15 % leur consommation de carburant.

Faire du bien à l’environnement


À eux seuls, les véhicules des particuliers émettent la moitié des gaz à effet de serre produits par tout le secteur des transports. Un constat alarmant, qui nous incite à adapter notre conduite. En outre, une voiture qui consomme moins de carburant est une voiture qui pollue moins, les rejets de CO2 (en partie responsables du réchauffement climatique) étant considérablement réduits.

À savoir

Afin de réduire votre empreinte carbone, vous pouvez également opter pour un modèle de voiture plus récent. L’occasion de profiter d’une prime à la conversion, voire d’un bonus écologique (aide financière qui récompense l’achat ou la location de certaines catégories de véhicules peu polluants) si vous optez pour un véhicule électrique.

Réduire le risque d’accident


En adoptant une conduite plus souple et en restant attentif aux autres usagers, vous êtes en meilleur contrôle de votre véhicule. Anticipez les ralentissements afin d’éviter les freinages non nécessaires, limitez les accélérations et les dépassements intempestifs, respectez les distances de sécurité… Le respect des règles élémentaires de prévention et de sécurité routière permet en outre de lutter contre les accidents mortels.

Quels sont les principes de l’éco-conduite ?


L’éco-conduite consiste en un usage raisonné de votre véhicule. En outre, privilégiez d’autres modes de transport (marche, vélo, bus, trottinette électrique) si le trajet est inférieur à deux kilomètres. Veillez aussi à regrouper vos rendez-vous pour ne pas vous déplacer plusieurs fois au même endroit. Enfin, anticipez vos trajets pour éviter les embouteillages aux heures de pointe ; mieux vaut patienter ou partir plus tôt !


Gardez une vitesse stable et modérée : les changements d’allure intempestifs ont un impact direct sur la consommation d’hydrocarbure. Pour ce faire, vous pouvez vous aider du régulateur de vitesses (système permettant d’adopter une vitesse constante sur la chaussée).


Veillez à toujours être sur le rapport de vitesse le plus élevé : en 5e, la consommation d’énergie est inférieure à celle de la 3e vitesse. Par ailleurs, le passage au point mort est à proscrire, aussi dangereux que gourmand en carburant.

Comment pratiquer l’éco-conduite ?


Quelques gestes simples suffisent pour améliorer votre conduite et réduire votre impact sur l’environnement.

L’éco-conduite avant même de prendre le volant


L’éco-conduite commence avant même de démarrer votre moteur… Vérifiez régulièrement l’état de votre voiture, car un véhicule mal entretenu peut consommer jusqu’à 25 % de carburant en plus.


Contrôlez la pression des pneus au moins une fois par mois et avant chaque long trajet, notamment lors d’un départ en vacances. Sous-gonflés, ils augmentent la consommation de carburant (jusqu’à 6 % de plus). Paradoxalement, des pneus peu gonflés présentent un plus fort risque d’explosion et diminuent la tenue de route. Si vous conduisez en hiver, n’oubliez pas d’ajouter 0,2 bar en plus de la pression recommandée quand vous gonflez vos pneus à froid.


Pensez à changer vos pneus lorsqu’ils sont usés. Bien choisir ses pneus, c’est réduire d’environ 10 % la consommation en carburant de votre véhicule et réaliser entre 80 et 160 € d’économies par an selon la taille et la largeur des pneus.


En effectuant des révisions régulières de votre voiture, vous limitez les dégâts économiques et environnementaux : veillez ainsi à contrôler les niveaux d’huile, de liquide de frein, mais aussi à surveiller l’état du filtre à air, des bougies pour détecter le moindre signe d’usure. Consultez le carnet d’entretien de votre véhicule pour effectuer les contrôles et changements à temps.


Supprimez toute charge inutile. Privilégiez le coffre de toit à la galerie, moins aérodynamique. Après utilisation, n’oubliez pas de démonter ces accessoires pour éviter la surconsommation en carburant.


Soyez attentif à la charge : ne dépassez pas le poids autorisé en charge du constructeur (PTAC). Veillez aussi à équilibrer les charges correctement entre le coffre et les places arrière.

À savoir

Être un conducteur responsable et attentif à l’environnement, c’est aussi partager son véhicule. Avez-vous pensé au covoiturage ou à l’auto-partage ? Une autre manière de réaliser des économies tout en limitant ses émissions de CO2.

L’éco-conduite sur la route : quelle conduite adopter pour consommer moins ?


Les premiers kilomètres après le démarrage sont les plus gourmands en carburant. En effet, tant que le moteur n’a pas atteint sa température idéale de fonctionnement, en général durant les cinq premiers kilomètres, le taux d’émission de CO2 est important. Lors de cette phase, il est préférable de conserver une allure modérée et de passer plus rapidement aux vitesses supérieures pour éviter le surrégime, qui occasionne une surconsommation de carburant de 20 %. Une fois lancé, adoptez une conduite souple et calme, les accélérations et freinages brusques entraînant des surconsommations importantes. En cas de ralentissements anticipés (à l’approche d’un feu rouge notamment), laissez le véhicule décélérer seul en profitant du frein moteur plutôt que d’utiliser la pédale de frein.

N’hésitez pas à découvrir nos conseils pour bien conduire une voiture.


Vous disposez d’une boîte de vitesses manuelle ? Changez de rapport au bon moment : aux alentours de 2 000 tours/minute pour un diesel, et entre 2 000 et 2 500 tours/minute pour un moteur essence. Plus un moteur tourne vite, plus il utilise de carburant.


Réduisez votre vitesse. Pour un trajet de 500 km sur autoroute, 10 km/h de moins permettent d’économiser jusqu’à cinq litres de carburant, de réduire de 12,5 % vos émissions de CO2… tout en « perdant » seulement 20 minutes.


Utilisez de manière intelligente le tableau de bord et le régulateur de vitesses. Votre ordinateur de bord (si votre véhicule en est équipé) indique instantanément votre consommation ; vous pouvez ainsi contrôler votre consommation en direct, en adaptant votre conduite. Par ailleurs, la plupart des GPS permettent de programmer l’itinéraire optimal afin d’éviter les détours, les embouteillages, les travaux, etc. Il est également possible d’utiliser des applications pour prévoir le trajet le plus adapté à votre déplacement.

À savoir

Une large offre de formation à l’éco-conduite a émergé en France. En l’absence de label, prenez soin de choisir une formation comprenant à la fois un volet théorique, un volet pratique sur un véhicule équipé pour mesurer la consommation et un suivi dans le temps de la performance.

L’éco-conduite, même à l’arrêt


À un feu rouge, dans les embouteillages, le temps d’ouvrir la porte du garage… Dès qu’un arrêt dépasse 20 secondes, il est conseillé de couper puis de rallumer son moteur plutôt que de le laisser tourner inutilement. Beaucoup de voitures sont d’ailleurs aujourd’hui équipées du système « Start and Stop » : le moteur se coupe automatiquement après quelques secondes d’arrêt et redémarre en appuyant sur l’accélérateur. Ces règles simples à appliquer impactent immédiatement votre budget tout en agissant sur l’environnement et la sécurité de tous.

À savoir

Si vous le pouvez, utilisez la climatisation avec modération : elle entraîne une surconsommation de 10 % sur les routes et de 25 % en ville ! Cette option doit rester occasionnelle, notamment pendant les périodes de fortes chaleurs. En prenant l’habitude de baisser votre vitre pour vous rafraîchir, vous rejetez jusqu’à 15 % de CO2 en moins sur 100 km.

Assuré Groupama

En plus de vous sensibiliser à la sécurité routière, les stages Centaure vous permettent de vous former à l’éco-conduite. Partenaires de Groupama, les centres Centaure sont présents sur l’ensemble du territoire et proposent régulièrement des formations. N’hésitez pas à contacter un conseiller pour en apprendre plus sur notre partenariat et bénéficier d’une prise en charge de votre formation.

Simulez votre tarif assurance auto en ligne

Découvrez notre offre d’assurance auto

  • Cerise mobilité voiture rebond

    Auto

    Assurance Auto

    4 formules au choix pour s'adapter à vos besoins, à votre budget et à votre profil de conducteur (petit rouleur, etc.), que votre voiture soit neuve ou d'occasion.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils auto

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Du 28 avril au 17 juillet 2022, 50 euros offerts sur la cotisation de la première année d’assurance pour la souscription d’un contrat Groupama Habitation sous réserve d’un montant minimum de souscription de 150 euros TTC ainsi que les frais d’installation de 150 euros offerts à la souscription d’un pack ou d’une formule libre Groupama Box Habitat. Voir conditions en agence, selon les caisses régionales participantes. Chaque contrat peut être souscrit séparément.
(2) Taux de 0,90 % dès 5 000 € empruntés. Prêt remboursable sur 12 mois. Prêt personnel pour financer vos projets. Dans le cadre du prêt personnel Désirio, pour tout projet de 5 000 € empruntés sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0,90% (taux débiteur annuel fixe de 0,90%), hors assurances facultatives, vous remboursez 12 mensualités de 418,70 €. Montant total dû : 5 024,40 € (dont 24,40 € d'intérêts et sans frais de dossier). Le montant total dû au titre de l'assurance facultative (pour un client de moins de 65 ans) sur la durée totale du prêt est de 42 €, soit un coût mensuel de 3,50 € s'ajoutant à l'échéance de remboursement et un TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance) de 1,57%. Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours. Conditions en vigueur au 2 mai 2022 susceptibles de modification.


Contenu mis à jour le 26/04/2022