.

Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, Groupama Assurances Mutuelles recueille des informations pour en mesurer l’audience, améliorer votre expérience et vous présenter des offres personnalisées. Avec votre accord, nous les utiliserons à des fins de suivi statistique intersites, de recoupement avec nos bases de données internes, de publicité ciblée, de campagnes Marketing et permettre le partage de contenu vers les réseaux sociaux.

Vous pouvez changer d’avis à tout moment en cliquant sur "Gérer mes cookies" en bas de chaque page.

Conduite sur neige et verglas en hiver  : nos astuces pour rouler sereinement

Contenu mis à jour le 09/11/2023 - Partager l'article
twitter-pictofacebook-picto

Brouillard, pluie, chutes de neige ou encore verglas… La circulation en hiver requiert plus de vigilance de la part des automobilistes sur les routes devenues glissantes. Alors, comment conduire sur la neige ou la glace ? Suivez ces quelques conseils pour rouler en toute sécurité dans des conditions climatiques hivernales.

conduite hiver

Il neige : les bons gestes avant de prendre la route


La conduite sur la neige demande de prendre quelques précautions.

Vérifier la météo et le risque de chutes de neige


Informez-vous en amont sur la météo locale et sur votre trajet. Des intempéries sont annoncées ? Des alertes météorologiques ont été déclenchées dans les secteurs que vous devez traverser ? Essayez de décaler votre déplacement, car la circulation peut devenir difficile. Mieux vaut éviter les complications. Vous n’avez pas envie d’appeler votre assurance auto en pleine tempête.

Vérifier la pression des pneus pour l’adapter à la neige et au verglas


La pression des pneumatiques indiquée par le constructeur de votre voiture a été mesurée sur un véhicule à froid. C’est pourquoi hiver comme été, vous devez la vérifier lorsque le véhicule n’a presque pas roulé. La température extérieure influence aussi la pression : plus le mercure est bas, plus la pression mesurée est faible. N’hésitez donc pas à rajouter 0,2 bar à froid à la pression recommandée par le constructeur.


Assurez-vous en parallèle que vos pneus sont en bon état pour optimiser la tenue de route du véhicule. Si vous remarquez des craquelures sur les flancs, que la gomme s’arrache à certains endroits ou que le témoin d’usure de la bande de roulement est atteint, il est temps de changer vos pneus pour votre sécurité.

Équiper votre véhicule de pneu neige ou de chaîne


Il est indispensable d’adapter son comportement pour conduire sur la neige en hiver et il est parfois nécessaire de prévoir des équipements spécifiques pour son véhicule. Utiles pour rouler dans un environnement hivernal, les chaines et pneus hiver sont rendus obligatoires dans certains départements par la loi montagne II, entrée en application en 2021.


Cette réglementation concerne tous les véhicules légers et utilitaires, ainsi que les camping-cars, les poids lourds et autocars qui circulent dans les zones établies par arrêté préfectoral. Elle ne concerne pas les véhicules équipés de pneus à clous ou à crampons.


Les véhicules concernés doivent disposer au choix :

  • De quatre pneus hiver (aussi appelés pneus neige) ou pneus quatre-saisons ;

  • D’une paire de chaînes à neige métalliques dans le coffre pour équiper au moins deux roues motrices ;

  • D’une paire de chaussettes à neige dans le coffre pour équiper au moins deux roues motrices.

Les zones dans lesquelles ces équipements hivernaux sont obligatoires sont signalées par des panneaux sur la route. Les chaînes et chaussettes à neige sont à conserver dans le véhicule en l’absence de neige ou de verglas.

À savoir

Ces équipements automobiles d’hiver renforcent la motricité de votre véhicule sur les routes très enneigées. Nous vous conseillons de vous entraîner à installer les chaînes ou les chaussettes à neige sur vos pneus chez vous, avant de prendre la route. Il est interdit de rouler avec sur les autoroutes.

Vérifier sa quantité de carburant


Vérifiez votre jauge à carburant avant de prendre la route en hiver pour être sûr de ne pas tomber en panne. Le froid rend l’air, l’essence et le diesel plus denses. Il amène à consommer plus pour rouler. Les courts trajets sont davantage affectés puisque le moteur n’a pas le temps d’atteindre une température assez élevée pour réguler la consommation de carburant. Résultat, le véhicule consomme plus que pendant la saison chaude.

Comment bien conduire sur une route enneigée ou verglacée


Mettez toutes les chances de votre côté pour conduire sur la neige sereinement.

Voir et être vu pour rouler en toute sécurité


Brouillard, chutes de neige ou pluie sont autant d’aléas climatiques qui réduisent votre visibilité. Avant de prendre la route sous des conditions hivernales, procédez à un dégivrage complet, vérifiez vos éclairages, contrôlez vos balais d’essuie-glaces et le niveau de votre liquide lave-glace antigel. Sur la route, utilisez à bon escient vos feux de brouillard avant et arrière, même pendant la journée si c’est nécessaire. N’hésitez pas à allumer vos feux de croisement dès que la luminosité diminue. Enfin, pensez à ventiler l’habitacle pour éviter la formation de buée sur le pare-brise et les vitres.

Adopter une conduite souple


L’anticipation est le grand principe à adopter pour conduire sur la neige ou le verglas. Gardez à tout moment un œil sur le véhicule qui vous précède afin de pouvoir freiner à temps et en douceur. Essayez de garder une vitesse constante, ni trop lente, ni trop rapide.


Vous devez avant tout éviter les changements brutaux, accélérations comme freinages. Ils constituent autant de risques de perte de contrôle du véhicule.

Augmenter sa distance de sécurité


Sur une chaussée sèche, la prévention routière estime qu’avant de s’arrêter, un véhicule parcourt une distance de :

  • 28 mètres pour une vitesse de 50 km/h

  • 50 mètres pour une vitesse de 90 km/h

  • 62 mètres pour une vitesse de 110 km/h

Sur une chaussée glissante et en cas de visibilité réduite, il faudra plus de temps pour vous arrêter. Lorsque la route est mouillée, la distance de freinage est multipliée par deux par rapport à une route sèche, à cause notamment du risque d’aquaplaning. Elle est multipliée par quatre sur les routes enneigées et par huit sur les routes verglacées.


En cas de neige, à 50 km/h, vous vous arrêterez 112 mètres après avoir commencé à freiner.

Adapter sa vitesse pour conduire sur la neige


Rester prudent et rouler moins vite sont les conseils classiques à adopter pendant la période hivernale. Cela vous permet de limiter les dégâts en cas d’incident. Vous devez aussi considérer l’état de la chaussée. Nids de poule et autres aspérités doivent vous encourager à ralentir. Respecter les limitations de vitesse est essentiel, mais selon les conditions, rouler plus lentement est indispensable. Vous pouvez adopter les restrictions de vitesse en vigueur en cas de mauvais temps :

  • 110 km/h sur autoroute (au lieu de 130 km/h) ;

  • 100 km/h sur les rocades (au lieu de 110 km/h) ;

  • 80 km/h sur les routes hors agglomération (au lieu de 90 km/h).

Freiner doucement sur une route enneigée


Surtout, ne paniquez pas et évitez les coups de frein brusques qui vont provoquer une perte d’adhérence et le patinage garanti. Utilisez avant tout le frein moteur et freinez tout doucement pour éviter de bloquer les roues. Si ça glisse, tournez le volant dans le sens inverse de la glissade. Et ne freinez pas en tournant car vous risquez de perdre le contrôle et de filer tout droit.

Conduire sur la neige avec une voiture en boite automatique


La conduite sur neige avec une boîte automatique ne bénéficie pas de la même flexibilité qu’avec une boite manuelle.

  • Certaines possèdent un réglage spécifique pour les routes enneigées. N’hésitez pas à l’utiliser.

  • À défaut, pensez à accélérer progressivement pour donner le temps à votre véhicule de réagir.

  • Sélectionnez les réglages qui vous permettent de circuler avec des rapports de vitesse bas.

Apprendre à conduire sur la neige avec un stage pratique


Conduire à la montagne et conduire sous la neige représentent des défis différents. En général, les routes y sont plus étroites et le déneigement plus compliqué. Un virage serré emprunté à une vitesse inadaptée peut causer un dérapage et faire un démarrage en pente surtout sur route verglacée peut s’avérer délicat.


Pour comprendre les particularités de la conduite hivernale sur route et en montagne, rien ne vaut une mise en pratique. Un stage de conduite peut vous apprendre à conduire sur chaussée glissante ou gelée. En comprenant mieux les risques, vous avez plus de chances de les maîtriser.

FAQ - Vos questions sur la conduite sur neige


Retrouvez toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur la conduite par temps neigeux.

Que faire si ma voiture est bloquée dans la neige ?


Essayez de dégager la neige qui se trouve autour des roues, mais aussi autour du véhicule afin de donner de l’espace à votre voiture pour bouger. Placez un tapis ou un morceau de carton sous les roues pour leur donner un appui stable puis essayez de démarrer votre véhicule et de le déplacer.

Que faire si ma voiture patine ?


Lorsque la voiture patine, cela signifie qu’il y a une perte d’adhérence. Afin d’améliorer le contact entre les pneus et le sol, vous pouvez utiliser du sable, du sel ou même de la litière pour chat.

Faut-il freiner sur une route enneigée ?


Il est recommandé d’éviter de freiner brusquement sur une route enneigée et de procéder à un freinage doux et progressif. Privilégiez l’emploi du frein moteur qui se base sur la perte de vitesse naturelle lorsque vous arrêtez d’accélérer.

Comment faire un démarrage en côte sur la neige ?


Enclenchez la première et commencez à appuyer tout doucement sur l’accélérateur. Puis relevez doucement le pied de la pédale d’embrayage pour démarrer dans une côte sans patiner.

Assuré Groupama

Mettez à jour vos connaissances de la conduite sur route enneigée ou verglacée avec les stages Centaure. Ces formations vous encouragent à pratiquer des manœuvres périlleuses dans un environnement sécurisé et en compagnie de professionnels de la route. En tant qu’assuré Groupama, vous profitez de tarifs avantageux. Les jeunes, enfants d’assurés, peuvent dans certains cas bénéficier d’une prise en charge totale du prix du stage. N’hésitez pas à vous renseigner au moment de demander un devis pour votre assurance auto ou plus tard auprès de votre conseiller.

Simulez votre tarif assurance auto gratuitement en 3 minutes

50€ offerts(1)

Picto Auteurs

Les experts Auto Groupama

Cet article a été mis à jour par l'équipe de rédaction et vérifié par nos experts assurance auto.

Découvrez notre offre d’assurance auto

  • Cerise depart vacances rebond

    Auto

    Assurance auto

    4 formules au choix pour s'adapter à vos besoins, à votre budget et à votre profil de conducteur (petit rouleur, etc.), que votre voiture soit neuve ou d'occasion.

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos sur la sécurité et la prévention routière

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Réduction tarifaire proposée sous réserve de la souscription, en 2024, de deux nouveaux contrats : 50€ offerts sur la cotisation de la première année d'un contrat Groupama Conduire sous réserve d'un minimum de cotisation annuelle de 100€. Au minimum deux contrats différents doivent être souscrits pour bénéficier de l'offre. Pour les clients Groupama, la réduction sur la cotisation pourra être appliquée dès la souscription d'un seul contrat. Chaque contrat peut être souscrit séparément. Voir conditions en agences.
bot placeholder

Aide et contact

Je réponds à vos questions