Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Contrôle technique d’une voiture : quand le faire et comment le réussir ?

Quand réaliser le contrôle technique d’une voiture ? Cette obligation s’impose tout au long de la vie d’un véhicule automobile de manière régulière. Découvrez précisément à quelle date le faire, à quel prix, comment se déroulent ces contrôles et pourquoi une contre-visite s’impose parfois.

Controle technique quand et comment

Premier contrôle technique obligatoire pour tous

Quels véhicules passent au contrôle technique automobile ?

Tous les véhicules particuliers (VP) sont concernés par cette obligation. On parle ici des véhicules conçus pour le transport de personnes, ayant au plus 8 places assises avec un poids inférieur ou égal à 3,5 tonnes.

Les camping-cars sont également soumis au contrôle technique, tout comme les véhicules utilitaires.

À quelle date ce contrôle technique ?

Vous devez réaliser ce premier contrôle technique dans les 6 mois qui précèdent le 4e anniversaire de la première mise en circulation de votre voiture. À vous de ne pas oublier cette date, car personne ne vous en informera.

Ensuite, un contrôle technique tous les combien ?

Après cette visite initiale, le véhicule devra repasser au contrôle technique tous les 2 ans. La plupart du temps, le centre agréé de contrôle technique dans lequel vous avez fait la visite initiale vous adresse une lettre de rappel.

Les camionnettes de plus de 4 ans doivent subir une visite complémentaire portant sur les émissions polluantes. A réaliser entre le 11e et la fin du 12e mois suivant chaque contrôle technique favorable.



À savoir :

vous vendez votre véhicule ? Vous devez remettre à l’acheteur un certificat de contrôle technique de moins de 6 mois, en plus des autres documents.

Contrôle technique de la voiture, en pratique

Vous prenez rendez-vous auprès du centre agréé qui vous convient. Attention, les véhicules au GPL doivent être contrôlés dans des centres ayant une habilitation spéciale. Votre voiture doit être en état de marche et vous devez présenter votre certificat d’immatriculation (ex-carte grise).

Le contrôle technique est réalisé sans démontage de votre véhicule. 133 organes sont contrôlés. Il dure en moyenne 45 minutes.

Vignette et certificat du contrôle technique

A l’issue du contrôle de votre véhicule, le contrôleur établit un procès-verbal et vous en remet un exemplaire. Il appose un timbre sur votre certificat d’immatriculation avec la date limite de validité du contrôle technique. Trois types de défauts peuvent être constatés lors de votre contrôle technique :

  • les défaillances mineures (139) n’imposent pas de contre-visite : votre timbre aura la lettre A,

  • les défaillances majeures (340) entraînent obligation de réparation avec contre-visite dans les 2 mois. La lettre S est apposée sur le timbre,

  • les défaillances critiques (127) représentent un danger direct et immédiat pour la sécurité routière. Vous obtenez alors la lettre R.

 

À savoir : dans le cas d’une lettre R, la validité du contrôle est limitée au jour du contrôle. La voiture ne peut plus rouler à partir de minuit.

 

Le contrôleur appose sur la partie droite inférieure de votre pare-brise une vignette indiquant la date limite de validité du contrôle… et le mois et l’année limites de présentation à la contre-visite si besoin.

Cette vignette permet aux forces de l’ordre de s’assurer de la validité du contrôle technique sans avoir besoin de vous demander vos papiers !

Sanctions lors d’un oubli de contrôle technique

Vous risquez une amende de 135 € si vous ne procédez pas au contrôle technique automobile en temps et en heure. Et les forces de l’ordre peuvent retenir votre certificat d’immatriculation en cas de contrôle inopiné. Vous avez alors 7 jours pour effectuer le contrôle et récupérer votre carte grise.

Si vous n’avez plus le droit de conduire car vous avez une défaillance majeure sur votre véhicule, et que vous n’en tenez pas compte, vous risquez là aussi une amende de 135 €.

Contrôle technique : une contre-visite dans quels cas ?

La contre-visite s’impose en cas de défaillance majeure ou critique. Elle doit être réalisée dans les 2 mois. A défaut, vous devez repasser un contrôle technique initial (avec les frais).

Le prix de la contre-visite est libre. Jusqu’en 2018 elle n’était pas facturée lorsqu’un simple contrôle visuel suffisait. La tarification pour le nouveau contrôle de certains organes essentiels était de 20 à 40 €. Les durées de contre-visite sont désormais plus longues... d’où une facturation de certains centres. D’où l’importance de s’informer avant de réserver.

Combien coûte un contrôle technique ?

Les tarifs sont libres et varient selon les centres de contrôle agréés et les départements. Les prix se situent entre 80 € et 85 €, montant majoré dans certains cas (gros utilitaire, 4x4 notamment).

Pour réduire le prix du contrôle technique, n’hésitez pas à profiter du partenariat entre des centres agréés et votre assurance automobile, à prendre rendez-vous pendant les heures creuses (des tarifs avantageux peuvent être proposés), et à faire jouer la concurrence. Vous pouvez également faire un pré-contrôle pour éviter le prix d’une contre-visite, à réaliser vous-même ou en passant par votre garage.

Assuré Groupama :

Groupama est partenaire d’Autosur, centre agréé présent partout en France. Les assurés Groupama bénéficient d’une réduction de 15 % sur leur contrôle technique obligatoire ou volontaire, dans certains centres Autosur, sur présentation de la carte verte d’assuré Groupama.

Quel contrôle technique pour une voiture de collection ?

Un véhicule de collection est un véhicule de plus de 30 ans d’âge. Il est soumis au contrôle technique tous les 5 ans s’il est immatriculé en « véhicule de collection ». S’il n’a pas cette mention sur la carte grise il passe au contrôle technique tous les 2 ans.

Un véhicule de collection est considéré, depuis le décret n° 2017-208 du 20 février 2017, comme un « véhicule présentant un intérêt historique » s’il :

  • a été immatriculé il y a au moins 30 ans,

  • n’est plus produit,

  • et s’il est préservé sur le plan historique et maintenu dans son état d’origine.


À savoir :

les véhicules de collection immatriculés avant 1960, dont le poids est inférieur ou égal à 3,5 tonnes, ne passent plus au contrôle technique s’ils ont une carte grise « véhicule de collection ».

Simulez votre tarif assurance auto en ligne

  • Cerise mobilité voiture rebond

    Auto

    Assurance Auto

    4 formules au choix pour s'adapter à vos besoins, à votre budget et à votre profil de conducteur (petit rouleur, etc.), que votre voiture soit neuve ou d'occasion.

    Découvrir l'offre

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Du 28 avril au 17 juillet 2022, 50 euros offerts sur la cotisation de la première année d’assurance pour la souscription d’un contrat Groupama Habitation sous réserve d’un montant minimum de souscription de 150 euros TTC ainsi que les frais d’installation de 150 euros offerts à la souscription d’un pack ou d’une formule libre Groupama Box Habitat. Voir conditions en agence, selon les caisses régionales participantes. Chaque contrat peut être souscrit séparément.
(2) Taux de 0,90 % dès 5 000 € empruntés. Prêt remboursable sur 12 mois. Prêt personnel pour financer vos projets. Dans le cadre du prêt personnel Désirio, pour tout projet de 5 000 € empruntés sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0,90% (taux débiteur annuel fixe de 0,90%), hors assurances facultatives, vous remboursez 12 mensualités de 418,70 €. Montant total dû : 5 024,40 € (dont 24,40 € d'intérêts et sans frais de dossier). Le montant total dû au titre de l'assurance facultative (pour un client de moins de 65 ans) sur la durée totale du prêt est de 42 €, soit un coût mensuel de 3,50 € s'ajoutant à l'échéance de remboursement et un TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance) de 1,57%. Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours. Conditions en vigueur au 2 mai 2022 susceptibles de modification.


Contenu mis à jour le 04/06/2020