Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Quel est le prix d’une IRM et quel remboursement ?

Pour des migraines à répétition ou des douleurs inexpliquées, votre médecin peut vous prescrire un examen d’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM). Mais quel est le prix d’une IRM ? Cet examen est-il remboursé par l’assurance maladie et par la mutuelle santé ? Retrouverez toutes les réponses à vos questions dans notre article.

immersive-prix-irm

Combien coûte une IRM ?


L’imagerie par résonance magnétique représente l’un des actes médicaux les plus onéreux. Elle est bien plus chère que les échographies et les examens radiologiques classiques. Cela s’explique à la fois par le coût de l’appareil et la technologie utilisée. Le prix d’une IRM varie de 300 à 500 euros, voire plus, en fonction de l’analyse à mener. Sécurité sociale et mutuelle santé assurent une certaine prise en charge.


Le remboursement d’une IRM par la Sécurité sociale


Le prix de l’IRM se compose de deux éléments : un forfait technique et le tarif de l’acte médical.


La Sécurité sociale propose donc un remboursement de l’IRM. Le forfait technique, qui couvre les frais de fonctionnement et d’amortissement de l’appareil, est intégralement pris en charge. Il est directement versé au centre de radiologie ou centre d’imagerie. En ce qui concerne l’acte médical, il est remboursé à 70 % sur une base de remboursement de 69 euros. Les dépassements d’honoraires ne sont pas couverts, ce qui signifie qu’un reste à charge important peut être associé à cet examen.


Cependant, les bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire (ex-CMU) et les personnes qui effectuent une IRM dans le cadre de leur affection de longue durée (ALD) bénéficient d’un remboursement à 100 %.


Le remboursement complémentaire d’une IRM par votre mutuelle


Il est fortement recommandé de souscrire une mutuelle santé qui propose un bon niveau de remboursement. Elle complètera la faible prise en charge de votre caisse maladie par rapport au tarif de l’IRM.


En plus de l’IRM, d’autres actes sont souvent prescrits, comme :

  • les consultations des médecins (généralistes ou spécialistes), les actes de neuropsychiatrie, obstétrique, les frais de neuropsychiatrie

  • les frais de laboratoire et d’analyse

  • les frais de prothèse, d’orthopédie 

  • les dépenses liées aux pratiques médicales courantes

  • les forfaits journaliers d’hospitalisation et les actes liés aux interventions chirurgicales, comme la radiologie interventionnelle

  • les dépenses liées aux examens d’électroradiologie.

D’autres frais de soins peuvent être garantis. Selon le contrat, il peut s’agir de prestations supplémentaires, comme la prise en charge de certains soins de prévention. On pense notamment aux vaccins spécifiques pour les voyageurs (fièvre typhoïde, encéphalite japonaise…) qui ne sont pas remboursés par le régime obligatoire.


Qu’est-ce qu’une IRM ?


L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique d’imagerie médicale qui offre des résultats anatomiques très précis. Grâce à elle, on obtient des images en coupe de l’intérieur de l’organisme.


Contrairement au scanner ou à la radiologie conventionnelle, l’IRM n’a pas recours aux rayons X. Elle repose sur l’utilisation d’un champ électromagnétique et de la radiofréquence.


Concrètement, l’appareil émet des ondes électromagnétiques, grâce à un gros aimant, dans une partie du corps humain. Soumis à ces ondes, les atomes d’hydrogène qui composent les tissus commencent à vibrer. Ces signaux sont captés par une antenne et retranscrits en image sur un écran d’ordinateur. L’IRM permet ainsi de visualiser de nombreux organes, en 2D ou en 3D, de manière très précise.


Dans quels cas prescrit-on des IRM ?


Le champ d’application de ce service d’imagerie médicale est très étendu, car les indications sont nombreuses et variées. On le prescrit pour tous les problèmes qui concernent les tissus mous du corps comme le cerveau, la moëlle épinière, les viscères, les muscles, les tendons, etc.


L’IRM est d’ailleurs l’examen de référence pour les pathologies intra-crâniennes (AVC, malformations, maladies dégénératives du cerveau, sclérose en plaques). Il permet également d’analyser les maladies tumorales, inflammatoires ou vasculaires (qui touchent les vaisseaux sanguins). Les médecins radiologues font aussi appel à l’IRM pour rechercher une pathologie cardiaque, thoracique (ou de l’abdomen), dentaire, digestive ou encore ostéo-articulaire. Les techniques d’imagerie de dernière génération sont utilisées dans le cadre du dépistage du cancer. Il est ainsi parfois possible de réaliser une IRM à la place d’une radiographie mammaire (mammographie) en cas de cancer du sein.


Qui prescrit une IRM ?


Votre médecin traitant ou votre spécialiste est habilité à vous prescrire une IRM en première intention, pour affiner un diagnostic initial. Dans d’autres cas, elle sert d’examen complémentaire à une échographie, un scanner ou une radiographie qui n’ont pas pu déceler d’anomalie. L’IRM peut aussi être utilisée pour préparer une intervention, voire directement en salle d’opération pour visualiser l’organe durant l’acte chirurgical. L’équipe médicale peut y soumettre un patient après son admission aux urgences.


En règle générale, les examens d’imagerie par résonance magnétique durent entre 15 et 30 minutes. Ils sont effectués dans un service de radiologie générale ou un service d’imagerie au sein d’un centre hospitalier. Il faut prendre rendez-vous, en général du lundi au vendredi. Le patient est pris en charge par l’un des techniciens ou des manipulateurs en radiologie, sous la responsabilité d’un médecin radiologue qui analysera les images. Le compte-rendu de l’IRM sera envoyé au médecin prescripteur par courrier, accompagné des images imprimées (et souvent gravées sur un CD-ROM).

À savoir

Avant de vous rendre sur le lieu de l’examen, nous vous conseillons d’emporter votre carte vitale et/ou votre carte de mutuelle, l’ordonnance du médecin prescripteur de l’IRM, les ordonnances détaillant vos traitements en cours, les résultats de vos éventuels examens précédents et le compte-rendu d’intervention chirurgicale ou d’hospitalisation, le cas échéant.

Votre tarif santé régional et gratuit en 3 minutes

Découvrez notre offre mutuelle santé

  • Cerise téléconsultation rebond

    Santé

    Mutuelle santé

    Pour de solides remboursements de vos frais de santé, même de certaines dépenses de soins non prises en charge par la sécurité sociale (médecine douce, implants dentaires…).

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils santé

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Du 28 avril au 17 juillet 2022, 50 euros offerts sur la cotisation de la première année d’assurance pour la souscription d’un contrat Groupama Habitation sous réserve d’un montant minimum de souscription de 150 euros TTC ainsi que les frais d’installation de 150 euros offerts à la souscription d’un pack ou d’une formule libre Groupama Box Habitat. Voir conditions en agence, selon les caisses régionales participantes. Chaque contrat peut être souscrit séparément.
(2) Taux de 2,20 % dès 7 000€ empruntés . Prêt remboursable sur 37 à 48 mois. Prêt personnel pour financer vos projets. Dans le cadre du prêt personnel Désirio, pour tout projet de 10 000 € empruntés sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 2,20% (taux débiteur annuel fixe de 2,18%), hors assurances facultatives, vous remboursez 48 mensualités de 217,74 €. Montant total dû : 10 451,52 € (dont 451,52 € d'intérêts et sans frais de dossier). Le montant total dû au titre de l'assurance facultative (pour un client de moins de 65 ans) sur la durée totale du prêt est de 336 €, soit un coût mensuel de 7 € s'ajoutant à l'échéance de remboursement et un TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance) de 1,63%. Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours. Conditions en vigueur du 14 au 25 mai 2022 inclus, susceptibles de modification.

Contenu publié le 06/05/2022