.

Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, Groupama Assurances Mutuelles recueille des informations pour en mesurer l’audience, améliorer votre expérience et vous présenter des offres personnalisées. Avec votre accord, nous les utiliserons à des fins de suivi statistique intersites, de recoupement avec nos bases de données internes, de publicité ciblée, de campagnes Marketing et permettre le partage de contenu vers les réseaux sociaux.

Vous pouvez changer d’avis à tout moment en cliquant sur "Gérer mes cookies" en bas de chaque page.

Le remboursement de la pilule est-il possible ?

Contenu mis à jour le 08/02/2024 - Partager l'article
twitter-pictofacebook-picto

Il existe différentes méthodes et pratiques contraceptives disponibles pour les femmes. Les contraceptifs oraux, autrement dit les pilules contraceptives, sont un moyen très utilisé en France. Le remboursement de la pilule est-il proposé par l’Assurance maladie ? Si oui, à quel taux ? Les complémentaires et mutuelles santé proposent-elles une prise en charge complémentaire ?

Remboursement pilule

Quel est le remboursement de la pilule par l’Assurance maladie ?


Certaines pilules contraceptives font l’objet d’un remboursement par la Sécurité sociale.

Les pilules prises en charge par l’Assurance maladie


Les pilules suivantes peuvent être remboursées par l’Assurance maladie, sur prescription médicale, à raison de 65 % du tarif de base pour les femmes de plus de 26 ans (et 100 % pour les personnes mineures et jusqu’à 26 ans) :

  • Les pilules combinées de 2e génération inscrites sur la liste des produits et prestations (LPP) remboursables.

  • Les pilules microprogestatives inscrites sur la liste des produits et prestations (LPP) remboursables.

Les pilules combinées de 1re génération faisaient partie des contraceptifs remboursables par l’Assurance maladie. Elles ne sont cependant plus commercialisées depuis fin 2016.

À savoir

Il existe quatre générations de pilules hormonales combinées (estroprogestatives). Elles se différencient des pilules microprogestatives, qui ne contiennent qu’une seule hormone faiblement dosée. Toutes les pilules sont efficaces pour prévenir la grossesse, quels que soient leur type et leur génération. Votre gynécologue, sage-femme ou médecin vous recommandera la plus adaptée à votre situation.

Les pilules non remboursées par la Sécurité sociale


L’Assurance maladie ne rembourse ni les pilules combinées de 3e génération ni celles de la 4e génération.


En effet, les contraceptifs hormonaux par voie orale de 3e et de 4e génération présentent un risque accru de thrombo-embolie veineuse. D’après les données actuellement disponibles, le rapport bénéfice-risque de ces pilules ne justifie pas leur remboursement par l’Assurance maladie.

Pilule du lendemain, y a-t-il un remboursement possible ?


La contraception d’urgence hormonale, communément appelée « pilule du lendemain », est délivrée gratuitement à toutes les femmes, en pharmacie, sans ordonnance et sur présentation de la carte Vitale.


La pilule du lendemain a pour but d’empêcher les grossesses non désirées après un rapport sexuel non protégé ou mal protégé. Ce dispositif peut s’avérer utile en cas d’oubli de pilule ou de rupture du préservatif : il empêche alors de tomber enceinte et de recourir à un avortement.

À savoir

Les adolescentes mineures peuvent obtenir gratuitement et anonymement une contraception d’urgence en pharmacie, à l’infirmerie scolaire ou auprès du centre de santé sexuelle (anciennement appelé « Planning familial »), sans présenter aucun justificatif (comme une carte Vitale).

La pilule contraceptive est-elle remboursée par les mutuelles ?


Les pilules remboursées par la Sécurité sociale font l’objet d’une prise en charge par la complémentaire santé ou la mutuelle santé au même titre que les autres médicaments remboursés, à hauteur du ticket modérateur (soit 35 % de la base de remboursement de l’Assurance maladie).


Selon les contrats, les complémentaires santé peuvent également rembourser les pilules contraceptives non prises en charge par le régime obligatoire, lorsqu’elles sont prescrites par un gynécologue, une sage-femme ou un médecin. Ce remboursement se fait généralement sous la forme d’un forfait annuel, inclus dans le panier « prévention santé ».

À savoir

Après le remboursement de la Sécurité sociale et de la complémentaire santé, il vous restera la franchise médicale de 0,50 € à payer pour chaque boîte de pilule. Pour savoir combien vous serez remboursé sur vos dépenses médicales, vous pouvez recourir à la simulation de remboursement.

Contraception gratuite pour les femmes de moins de 26 ans


Depuis le 1er janvier 2022, la contraception est prise en charge à 100 % par l’Assurance maladie, sans avance de frais, pour toutes les femmes de moins de 26 ans. Cette mesure a pour but de faciliter l’accès à la contraception. En effet, pour certaines femmes, le prix de la pilule contraceptive (ou d’un autre moyen de contraception) peut représenter un frein et les empêcher d’utiliser une contraception médicale.


Plus précisément, pour bénéficier d’une contraception gratuite, les femmes de moins de 26 ans doivent :

  • Être affiliées à l’Assurance maladie et disposer de justificatifs à cet égard (carte Vitale à jour ou attestation de droits) ;

  • Consulter un professionnel de santé (médecin, sage-femme, gynécologue) qui va prescrire le contraceptif ;

  • Utiliser un moyen de contraception issu de la liste des contraceptifs remboursables.

En plus de la contraception elle-même, d’autres actes sont gratuits pour les jeunes femmes de moins de 26 ans, dont une première consultation en santé sexuelle, une consultation par an concernant la contraception et certains examens biologiques liés à la contraception.

À savoir

Les jeunes hommes de moins de 26 ans bénéficient eux aussi d’une première consultation gratuite de santé sexuelle, de contraception et de prévention des maladies sexuellement transmissibles (CCP).

Quel est le remboursement des autres moyens de contraception ?


Outre les pilules, d’autres méthodes de contraception peuvent faire l’objet d’un remboursement, comme le stérilet (dispositif intra-utérin ou DIU) et l’implant contraceptif.

Remboursement de l’implant


L’implant contraceptif est remboursé à 65 % par l’Assurance maladie. Le ticket modérateur est pris en charge par la mutuelle.


Cette méthode contraceptive est délivrée gratuitement, sur prescription médicale, pour les femmes de moins de 26 ans. Sa pose est également gratuite pour ces femmes.

Remboursement du stérilet


Tout comme l’implant, le stérilet est pris en charge à 65 % par la Sécurité sociale, avec un remboursement des 35 % restants par la mutuelle. Cela est valable pour le stérilet au cuivre et le stérilet hormonal.


Son achat (sur ordonnance) et sa pose sont gratuits pour les femmes de moins de 26 ans.

À savoir

Le diaphragme et les progestatifs injectables sont également remboursés par l’Assurance maladie et la mutuelle.

Quels moyens de contraception ne sont pas remboursés ?


Les moyens contraceptifs suivants ne sont pas remboursés par l’Assurance maladie, même s’ils sont prescrits par un professionnel de santé :

  • Les préservatifs masculins, sauf la délivrance d’une boite de préservatifs inscrits sur la liste des produits et prestations remboursables pour les jeunes de moins de 26 ans ;

  • Le préservatif féminin ;

  • L’anneau vaginal ;

  • La cape cervicale ;

  • Le spermicide ;

  • Le patch contraceptif.

Certains de ces dispositifs, lorsqu’ils sont prescrits par un médecin ou une sage-femme, peuvent être remboursés par la complémentaire santé, si le contrat le prévoit.

Assuré Groupama

La complémentaire santé de Groupama propose, parmi ses un pack prévention qui prend en charge les moyens contraceptifs prescrits non remboursés par le régime obligatoire. La prise en charge peut atteindre 40 à 100 € par an et s’applique dès le niveau 2 de garantie.

Simulez votre tarif mutuelle santé gratuitement en 3 minutes

100€ offerts(1)

Picto Auteurs

Les experts Santé Groupama

Cet article a été mis à jour par l'équipe de rédaction et vérifié par nos experts mutuelle santé.

Découvrez notre offre mutuelle santé

  • Cerise téléconsultation rebond

    Santé

    Mutuelle santé

    Pour de solides remboursements de vos frais de santé, même de certaines dépenses de soins non prises en charge par la sécurité sociale (médecine douce, implants dentaires…).

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils santé

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Réduction tarifaire proposée sous réserve de la souscription, en 2024, de deux nouveaux contrats : 100€ offerts sur la cotisation de la première année d'un contrat Groupama Santé Active ou Groupama Santé Active Sénior sous réserve d'un minimum de cotisation annuelle de 200€. Au minimum deux contrats différents souscrits pour bénéficier de l'offre.  Pour les clients Groupama, la réduction sur la cotisation pourra être appliquée dès la souscription d'un seul contrat. Chaque contrat peut être souscrit séparément. Voir conditions en agences.
bot placeholder

Aide et contact

Je réponds à vos questions