Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Chirurgie réfractive, que rembourse la mutuelle ?

Vous êtes myope, astigmate ou hypermétrope, et vous aimeriez vous passer de vos lunettes et lentilles de contact ? La chirurgie réfractive peut vous permettre de profiter d’une bonne acuité visuelle sans avoir à recourir à un dispositif de correction optique. Quelles sont les techniques opératoires utilisées ? Quels sont les risques à prendre en compte ? Et combien coûte une opération des yeux et comment est-elle remboursée ?

Chirurgie réfractive

Quelles sont les techniques de chirurgie réfractive ?


Les opérations de chirurgie réfractive consistent à remodeler la cornée via un traitement au laser. L’objectif est de corriger la façon dont les rayons lumineux se concentrent dans l’œil, afin de permettre à l’image de bien se focaliser sur la rétine.


Différentes techniques opératoires sont disponibles, reposant sur l’utilisation de plusieurs sortes de lasers :

  • Le LASIK (laser in situ) : la cornée est ouverte via un capot créé dans sa partie superficielle par un laser de type femtoseconde. Un laser de type excimer est ensuite appliqué dans l’épaisseur de la cornée pour la sculpter. Le capot cornéen est refermé en fin d’intervention.

  • La PKR (photo kératectomie réfractive) : un laser excimer est employé pour remodeler la surface de la cornée, après retrait de l’épithélium cornéen.

  • Le SMILE : cette technique de dernière génération corrige la myopie et l’astigmatisme sans ouverture de la cornée ni retrait de sa couche superficielle.

La chirurgie de la myopie ou de l’hypermétropie dure une trentaine de minutes, à raison de 15 minutes par œil. Elle est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie topique (anesthésie locale obtenue par l’application d’un collyre).


La chirurgie réfractive est pratiquée par un chirurgien ophtalmologiste à l’hôpital, en clinique ou encore dans un centre de la vision.

À savoir

En complément de votre mutuelle santé, disposer d’une bonne assurance optique vous permettra de bénéficier d’un remboursement pour votre opération au laser de la myopie, mais aussi pour l’achat de vos lunettes si vous en avez toujours besoin après l’intervention.

À qui s’adresse la chirurgie réfractive ?


La chirurgie réfractive permet de corriger les troubles de la réfraction oculaire tels que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie. Elle s’adresse à vous si vous êtes touché par l’un de ces défauts visuels et souhaitez pouvoir vous passer de vos lunettes et lentilles.


Le choix du protocole de chirurgie au laser dépendra de votre cornée. Le LASIK est la technique de référence, mais il n’est pas applicable sur une cornée fine, irrégulière ou asymétrique. Dans ces cas, c’est la PKR qui sera employée.


Il existe des contre-indications à la chirurgie oculaire, dont la myopie non stabilisée, la trop forte myopie ou la cornée trop fine. Certaines pathologies comme le kératocône (déformation et amincissement progressifs de la cornée) empêchent l’opération. L’âge est aussi à prendre en compte : la chirurgie réfractive n’est pas accessible aux mineurs. Dans tous les cas, les yeux doivent avoir terminé leur croissance avant l’intervention.


Un bilan préopératoire réalisé par votre chirurgien ophtalmologue permettra de savoir si vous êtes éligible ou non à une opération des yeux.

Quels sont les risques de la chirurgie réfractive ?


Le LASIK et la PKR sont des techniques maîtrisées. L’intervention par LASIK est indolore en postopératoire et offre une récupération visuelle rapide. Suite à une opération au laser par PKR, les yeux restent douloureux pendant quelques jours. La récupération visuelle est plus progressive.


L’opération de la myopie et la chirurgie réfractive s’accompagnent de certains effets secondaires, qui sont toutefois peu fréquents. Une sécheresse oculaire peut apparaître après l’opération et parfois persister. Des halos lumineux ou une vision dédoublée peuvent être perçus en postopératoire. Dans des cas très occasionnels, la cicatrisation peut causer une opacification cornéenne. La perte totale de vision est un évènement rarissime.


La chirurgie réfractive est associée à un très bon taux de réussite. Cependant, il arrive que l’acuité visuelle corrigée soit imparfaite. La correction peut également évoluer avec l’âge, ou de nouveaux défauts visuels peuvent apparaître. Le port de lunettes reste ou redevient alors nécessaire.

Combien coûte une opération de chirurgie réfractive ?


Le prix d’une opération de correction de la myopie ou d’une chirurgie de la presbytie dépend de plusieurs facteurs, dont la technique de chirurgie employée, le centre d’ophtalmologie visité et le praticien consulté.


En moyenne, une intervention de chirurgie réfractive coûte entre 800 et 1 500 € par œil soigné, soit un tarif de 1 600 à 3 000 € pour les deux yeux(1).

La Sécurité sociale propose-t-elle le remboursement de la chirurgie réfractive ?


La chirurgie réfractive est considérée comme une chirurgie de confort personnel. À ce titre, l’opération des yeux au laser ne fait l’objet d’aucun remboursement par le régime obligatoire de l’Assurance maladie, contrairement aux actes de chirurgie essentiels.

À savoir

Vous pourrez demander une allocation financière à la CPAM pour vous aider à payer votre opération de la myopie, si celle-ci répond à un réel besoin. Par exemple : si vous pratiquez un sport à haut niveau incompatible avec les lunettes, et qu’une sécheresse oculaire vous empêche de porter des lentilles. L’attribution de ce financement est néanmoins exceptionnelle, et sujette à l’étude de votre dossier.

Quel est le remboursement de la mutuelle pour l’opération des yeux au laser ?


Certaines complémentaires santé proposent un remboursement de l’opération de la myopie, de la presbytie ou encore de l’hypermétropie. La prise en charge par la mutuelle de la chirurgie réfractive et du traitement laser pour les yeux prend souvent la forme d’un forfait, dont le montant dépend du contrat souscrit.

Assuré Groupama

La garantie optique est incluse dans votre contrat de mutuelle santé. Profitez d’un versement maximal de 460 € pour votre opération de chirurgie réfractive. Nous vous proposons également une prise en charge générale de vos soins optiques, comme le remboursement total ou partiel des dépassements d’honoraires chez l’ophtalmologue ou une couverture allant jusqu’à 100 € pour une monture de lunettes. Si vous passez par un opticien du réseau Sévéane, vous pouvez aussi bénéficier d’un remboursement sur une sélection de verres et de traitements.

Simulez votre tarif santé gratuitement en 3 minutes

150€ offerts(2)

Découvrez notre offre mutuelle santé

  • Cerise téléconsultation rebond

    Santé

    Mutuelle santé

    Pour de solides remboursements de vos frais de santé, même de certaines dépenses de soins non prises en charge par la sécurité sociale (médecine douce, implants dentaires…).

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils santé

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) D'après le site officiel de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, consulté en juillet 2022.
(2) 150 euros de réduction sur la cotisation de la première année d’assurance pour toute nouvelle souscription d’un contrat Groupama Santé Active ou Groupama Santé Active Senior entre le 29 août et le 13 novembre 2022 sous condition d’un montant minimum de prime annuelle variable selon les Caisses Régionales - Voir conditions en agence.
(3) Pour toute souscription simultanée d'une assurance Conduire formule Confort ou Mobilité et d'un crédit auto chez Orange Bank de 7 000€ minimum. Le crédit doit être toujours en cours au moment du sinistre. Offre soumise à conditions. Voir modalités d'application auprès d'un conseiller de votre caisse régionale.


Contenu publié le 18/08/2022