Assurance maladie :
les soins non pris en charge  par la Sécurité sociale

 
Certaines dépenses de santé ne sont pas prises en charge par l'Assurance Maladie. La complémentaire santé peut choisir d'intervenir pour limiter le "reste à charge". Exemples.

 

Assurance maladie : quelles sont les dépenses de santé non remboursées ?

Le remboursement des frais de santé est précisé dans les nomenclatures de l'Assurance maladie. Certains actes portent la mention "NPC" ce qui signifie "non pris en charge". 
Quelques exemples :
  • en remboursement dentaire : l'orthodontie pour les adultes, au-delà de l’anniversaire des 16 ans, date butoir pour le démarrage d’un traitement « non adulte » ; et aussi, les implants et la parodontologie (traitement des gencives)…
  • en remboursement optique : la plupart des lentilles, la chirurgie de la myopie…
  • les médecines douces : la phytothérapie, l'acupuncture, l'ostéopathie, la chiropractie …
  • certains vaccins, certaines formes de contraception, l’automédication, etc.
  • la chambre particulière à l'hôpital.
 

Complémentaire santé : quel est son périmètre d'intervention ? 

Elle peut intervenir même sans prise en charge de l'Assurance maladie. La plupart du temps, les complémentaires santé proposent des forfaits en euros pour : 
  • la médecine douce,
  • les implants,
  • la chirurgie de la myopie,
  • les lentilles…
 
Conseil
Vous cherchez une complémentaire santé ? Regardez bien ce qu’elle propose pour ces dépenses non prises en charge : c’est un critère à prendre en compte dans le choix d’une complémentaire santé.
 
Le simulateur de remboursements Groupama Santé Active vous aide à calculer ce qui reste à votre charge pour certaines dépenses non prises en charge, en fonction de la formule que vous avez souscrite.
 

Mis à jour le 26 septembre 2016