Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, nous recueillons des informations pour mesurer l’audience, améliorer notre site, interagir avec vous et vous présenter des offres personnalisées. En les autorisant, votre navigation sera simplifiée.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment en cliquant sur « Gérer mes cookies » en bas de chaque page Groupama.fr

Les vaccins obligatoires en France et en Europe

Quels sont les vaccins dont doit bénéficier votre nouveau-né ? Êtes-vous à jour dans votre calendrier de vaccination ? Les vaccins sont-ils les mêmes partout en Europe ? Plusieurs vaccins sont obligatoires en France et dans l’Union européenne, permettant de protéger la population contre des maladies potentiellement graves. Voici un tour d’horizon de la politique vaccinale dans l’Hexagone et des pratiques au-delà de ses frontières.

Vaccins obligatoires en France et en Europe

Quels sont les vaccins obligatoires en France ?


Avant le 1er janvier 2018, seuls 3 vaccins étaient obligatoires : il s’agissait des injections contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (autrement dit, le vaccin DTP). Plusieurs vaccins anciennement « recommandés » sont devenus des vaccinations obligatoires pour les enfants nés à compter du 1er janvier 2018.


Au total, 11 vaccins sont désormais obligatoires pour les enfants nés en France après le 1er janvier 2018. L’objectif est de réduire à néant les risques de propagation de nouvelles épidémies, dont les épidémies de rougeole et de coqueluche. Dans le détail, chaque nouveau-né ou nourrisson doit être vacciné contre :

  • La diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (vaccin DTP) ;

  • La coqueluche ;

  • Les infections à haemophilus influenzae de type b (hib) ;

  • L’hépatite B ;

  • Les infections à pneumocoque ;

  • Les oreillons, la rougeole et la rubéole (vaccin ROR) ;

  • Les infections invasives à méningocoque du sérogroupe C.

Pour qu’un enfant puisse obtenir une protection optimale contre chaque pathologie, il doit recevoir plusieurs injections de chaque vaccin, prises en charge par la Sécurité sociale et la mutuelle santé. Ces injections, au nombre de 10, sont réalisées au cours de 6 rendez-vous entre les âges de 2 et 18 mois, avec des vaccins monovalents et d’autres combinés. Les rendez-vous sont répartis conformément au parcours vaccinal obligatoire fixé par les autorités de santé publique.


Des rappels sont prévus plus tard dans l’enfance et à l’âge adulte pour certains vaccins. Le calendrier vaccinal du DTP, par exemple, prévoit des injections à 6, 11-13, 25, 45 et 65 ans, puis tous les 10 ans. Ces rappels ne sont pas obligatoires, mais ils sont nécessaires pour bénéficier d’une protection vaccinale durable et efficace contre les maladies concernées.

Vaccins
2 mois
4 mois
5 mois
11 mois
12 mois
16-18 mois
6 ans
11-13 ans
25 ans
45 ans
65 ans et +

DTP

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Tous les 10 ans

Coqueluche

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Hib

Oui

Oui

Oui

Hépatite B

Oui

Oui

Oui

Pneumocoque

Oui

Oui

Oui

ROR

Oui

Oui

Méningocoque C

Oui

Oui

À savoir

Êtes-vous à jour de vos rappels contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite ? Votre carnet de vaccination ou votre carnet de santé est votre « passeport santé », qui vous permet de faire le point régulièrement avec votre médecin.

Quels sont les vaccins recommandés en France ?


L’injection de certains vaccins est recommandée en France, chez les enfants et chez les adultes, pour tous ou en fonction de l’exposition à certains risques.

  • Le BCG (vaccin contre la tuberculose) est recommandé à partir de 1 mois et jusqu’à 15 ans, notamment chez les enfants concernés par des antécédents familiaux de tuberculose ;

  • Le vaccin contre les méningites à méningocoque b (Bexsero) est recommandé chez tous les nourrissons à partir de 3 mois ;

  • Le vaccin contre les infections à papillomavirus humain (HPV) est recommandé chez les filles et les garçons âgés de 11 à 14 ans, avec un rattrapage possible jusqu’à 19 ans ;

  • Le vaccin contre la grippe saisonnière est recommandé tous les ans chez les seniors (plus de 65 ans), chez les personnes ayant certaines maladies chroniques comme le diabète ou chez les individus ayant une personne fragile dans leur entourage. Une injection est également indiquée en cas de grossesse ;

  • Le vaccin contre le zona est recommandé pour les personnes de 65 à 74 ans ;

  • Le vaccin contre l’hépatite A est recommandé chez les personnes atteintes de mucoviscidose ou de certaines pathologies du foie, ou dès un an chez les enfants dont tout ou partie de la famille est originaire d’un pays où la maladie est très fréquente.

En outre, des vaccinations peuvent être recommandées ou obligatoires en fonction de votre métier. Certains professionnels exerçant dans le secteur médico-social, de la santé, des services à la personne ou de l’éducation nationale, entre autres, sont soumis à un calendrier vaccinal spécifique. On parle ici de professions à risques particuliers.

À savoir

Le vaccin contre la fièvre jaune vient s’ajouter à la liste des vaccins obligatoires pour les enfants nés en Guyane française (à partir de 12 mois). Il est également obligatoire pour les adultes se déplaçant vers cette destination d’outre-mer, et fortement recommandé pour les voyageurs de plus de 9 mois qui se rendent dans d’autres territoires ou pays où sévit la maladie.

Comment sont remboursés les vaccins obligatoires et recommandés en France ?


Le remboursement des vaccins obligatoires est assuré par la Sécurité sociale et la MSA à hauteur de 65 % du tarif de base pour la plupart des maladies. Le reste à charge (ticket modérateur) est remboursé par les complémentaires santé en fonction des contrats souscrits.


Les vaccins recommandés sont remboursés par l’Assurance maladie et par la mutuelle à condition d’avoir été prescrits par un médecin. Pour certains vaccins, comme celui contre la grippe, la prise en charge est réservée à certaines catégories de personnes. L’assurance complémentaire peut proposer le remboursement des vaccins recommandés lorsqu’ils ne sont pas couverts par la Sécurité sociale, pour les individus non inclus dans les catégories à risques.

À savoir

Le ROR est pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie jusqu’à l’âge de 17 ans. Le vaccin contre la grippe saisonnière est remboursé à 100 % pour les personnes de 65 ans et plus et pour celles ayant certaines maladies chroniques. Il est non remboursé par le régime obligatoire pour les autres patients.

Vaccination en Europe : l’obligation vaccinale est-elle une spécificité française ?


Si la vaccination est obligatoire en France pour un certain nombre de maladies, ce n’est pas le cas dans tous les pays européens. La vaccination des enfants contre une liste de pathologies est obligatoire uniquement dans 12 États membres de l’Union européenne (y compris la France). Dans les autres pays, la vaccination est une simple recommandation.


Pour autant, l’objectif des vaccins est toujours le même : protéger un individu contre une maladie en stimulant son système immunitaire et par là même réduire le nombre de personnes pouvant contracter et contribuer à disséminer cette maladie. La vaccination obligatoire ou recommandée a permis d’atteindre une couverture vaccinale élevée sur l’ensemble du territoire de l’UE.

À savoir

L’Italie a une politique vaccinale très proche de celle de la France avec 10 vaccins obligatoires pour les enfants entrant à l’école : rougeole, rubéole, diphtérie, poliomyélite, tétanos, coqueluche, haemophilus B, hépatite B, oreillons et varicelle.

Quels vaccins sont recommandés en Europe ?


Les vaccins pouvant être recommandés en Europe chez l’enfant jusqu’à 2 ans permettent de lutter contre les maladies suivantes, entre autres : infections à rotavirus, poliomyélite, diphtérie, tétanos, coqueluche, haemophilius influenzae B, hépatite B, hépatite A, rougeole, oreillons, rubéole, pneumocoque, varicelle, tuberculose, méningocoque B et C, grippe saisonnière, virus de la méningo-encéphalite à tiques.


L’Autriche, par exemple, recommande l’ensemble de ces vaccinations pour les enfants jusqu’à 2 ans, à l’exception de la tuberculose, sans les rendre obligatoires. Certains vaccins dans cette liste sont financés par le système de santé national, d’autres non.

À savoir

N’oubliez pas, avant un départ à l’étranger, de vous informer sur les vaccins recommandés et de vérifier que vous êtes à jour des vaccins obligatoires en France. Les vaccins contre l’hépatite A, la fièvre jaune, la fièvre typhoïde, la rage ou encore l’encéphalite à tiques peuvent être indiqués. Échangez avec votre médecin. Découvrez également les conseils de santé par pays sur le site du ministère des Affaires étrangères, et les recommandations de vaccination sur celui de l’Institut Pasteur. Les vaccins pour le voyage ne sont habituellement pas remboursés par la Sécurité sociale française. Ils peuvent être pris en charge par votre mutuelle santé.

Assuré Groupama

Sauf dans certains cas, l’Assurance maladie ne prend en charge les vaccins qu’en partie. Votre assurance santé Groupama complète le remboursement de l’Assurance maladie pour les vaccins obligatoires. Vous pouvez également bénéficier d’une prise en charge de certains vaccins non remboursés par la Sécurité sociale, notamment les vaccins parfois obligatoires à l’étranger (choléra, fièvre jaune, etc.), lorsqu’ils sont prescrits par votre médecin.

Simulez votre tarif santé gratuitement en 3 minutes

100€ offerts(1)

Découvrez notre offre mutuelle santé

  • Cerise téléconsultation rebond

    Santé

    Mutuelle santé

    Pour de solides remboursements de vos frais de santé, même de certaines dépenses de soins non prises en charge par la sécurité sociale (médecine douce, implants dentaires…).

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos et conseils santé

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) Pour toute nouvelle souscription du 2 janvier 2023 au 31 mars 2023, jusqu'à 350€ offerts sur la cotisation de la première année de vos contrats : 100€ offerts sur les contrats Groupama Santé Active et Groupama Santé Active Sénior sous réserve d'un minimum de cotisation annuelle de 200€. 50€ sur la Garantie Accident de la vie, 50€ sur Groupama Conduire, 50€ sur Groupama Habitation sous réserve d'un minimum de cotisation annuelle de 100€. Au minimum deux contrats différents doivent être souscrits pendant la période du 2 janvier au 31 mars, pour bénéficier des offres. Pour les clients Groupama, la réduction sur la cotisation pourra être appliquée dès la souscription d'un seul contrat, parmi ceux énoncés précédemment. Jusqu'à 200€ d'abondement sur les contrats Groupama Nouvelle Vie et Groupama Modulation, voir conditions en agences. Chaque contrat peut être souscrit séparément.


Contenu mis à jour le 22/12/2022