Faut-il une assurance vélo pour circuler en toute tranquillité ?

Que ce soit pour se déplacer au quotidien, pratiquer une activité sportive, ou se promener entre amis, de plus en plus de Français optent pour le vélo. Mais avez-vous déjà pensé à souscrire une assurance vélo ? Si cette dernière n’est pas obligatoire, elle peut s’avérer particulièrement utile au quotidien, et vous permettre de vous déplacer l’esprit serein. Mais assurer son vélo ne doit toutefois pas vous faire oublier les mesures de sécurité indispensables…

immersive-article-faire-du-vélo-en-toute-sécurité

Quelles sont les mesures de sécurité obligatoires ?


Un vélo doit disposer d’un système de freinage et d’éclairage à l’avant et à l’arrière, d’un avertisseur sonore et de dispositifs réfléchissants. Le bon état de ces équipements obligatoires doit être vérifié avant chaque sortie. Réglez également le guidon et la selle à votre taille.

Une règle d’or : être vu et entendu


Afin d’être vu et entendu par tous les usagers de la route, un éclairage à l’avant et à l’arrière est essentiel, ainsi qu’un avertisseur sonore (sonnette) et plusieurs dispositifs réfléchissants. Des catadioptres (systèmes réfléchissant la lumière) orange et blancs doivent être présents à l’avant, à l’arrière, mais aussi sur les côtés et sur les pédales de votre vélo ; ils permettront de signaler votre présence, de jour comme de nuit.

À savoir

Engagé aux côtés des cyclistes pour leur sécurité. Dès le début de l’automne, Groupama a distribué gratuitement 10 000 kits d’éclairage à fixer à l’avant et à l’arrière des vélos.

Porter une tenue adéquate


L’équipement vestimentaire est tout aussi important : portez des vêtements réfléchissants pour être visible et notamment un gilet de haute visibilité. En effet, si vous circulez à vélo de nuit, en dehors d’une agglomération ou même de jour, lorsque la visibilité est insuffisante, le port d’un gilet réfléchissant est obligatoire.


Faut-il porter un casque à vélo ?


Bien qu’il ne soit plus obligatoire à partir de 12 ans, le port d’un casque est particulièrement recommandé. Pensez également aux gants, coudières et genouillères si le terrain est accidenté.


Respectez le Code de la route


Si vous circulez en ville, la vigilance est de mise : adaptez votre vitesse, gardez vos distances et surtout, respectez le Code de la route en toutes circonstances ! L’utilisation des aménagements pour les cyclistes permet de minimiser les risques d’accident, engagez-vous sur cette voie.

À savoir

Pour aider les cyclistes à adopter les bons gestes de sécurité, l’Équipe cycliste Groupama-FDJ a créé une formation dédiée à la pratique du vélo en ville. En ce moment, Groupama vous fait bénéficier de 40 % de réduction sur votre inscription à cette formation. Pour profiter de ce tarif avantageux, rendez-vous sur www.equipecycliste-groupama-fdj.fr.

Triple champion de France, double vainqueur d'étapes sur les routes du Tour de France, Arnaud Démare est l'un des leaders de l'Équipe cycliste Groupama-FDJ mais aussi du cyclisme français. Ecoutez ses conseils simples et concrets, pour sensibiliser chacun à partager la route et pour rouler dans le respect de la sécurité de toutes et de tous.

AP Visibilité - ArnaudDemare - Prevention routière

Les règles de conduite sont-elles différentes pour les vélos électriques ?


Que vous vous déplaciez à vélo électrique ou traditionnel, les mêmes règles de sécurité doivent être respectées : ne pas circuler sur les trottoirs, si ce n’est pour les traverser (sauf pour les enfants de moins de 8 ans), ne pas téléphoner en conduisant et respecter le Code de la route (feux de signalisation, panneaux, etc.). Si votre vélo à assistance électrique atteint 25 km/h maximum, la souscription à une assurance n’est pas obligatoire ; vous êtes aussi autorisé à circuler sur les pistes cyclables.


Depuis le début des années 2000, la réglementation concernant les vélos électriques a évolué. Au-delà d’une vitesse de 25 km/h, votre vélo à assistance électrique est assimilé à un cyclomoteur. Ceci implique de souscrire une assurance cyclomoteur, de posséder une plaque d’immatriculation et de disposer d’un permis de conduire A, B ou AM (permis « Apprenti Motard »). De plus, le port du casque devient obligatoire et il vous est interdit de circuler sur les pistes cyclables.


Quelles assurances existent pour rouler plus sereinement à vélo ?


Pour circuler à vélo, une assurance vélo n’est pas obligatoire. Mais le cycliste est confronté à de nombreux dangers, particulièrement en ville. Les accidents sont d’autant plus graves qu’il est peu protégé. Le bénéfice d’une assurance vélo et d’une assurance pour se protéger soi et ses proches est réel.


En cas de dommages causés par le vélo


Collision avec un piéton ou un autre cycliste, heurt d’une clôture : si vous êtes responsable d’un accident avec votre vélo, la responsabilité civile de votre assurance multirisque habitation intervient pour les dommages causés aux tiers. En revanche, la réparation de votre vélo sera à votre charge ; l’indemnisation de votre vélo nécessite donc une assurance spécifique.


En cas de dommage sur le vélo


Si vous circulez quotidiennement, et tout particulièrement dans une ville où la circulation est dense, une assurance vélo est fortement conseillée. Les accidents peuvent être d’autant plus graves qu’un cycliste est vulnérable face aux autres véhicules.


Si vous êtes victime d’un accident causé par le conducteur d’un véhicule motorisé (scooter, voiture, etc.), vos dommages corporels et matériels sont indemnisés par l’assureur de ce véhicule. En revanche, si le conducteur refuse de reconnaître son implication dans l’accident ou s’il s’enfuit, un contrat de protection juridique pourra vous être utile.


En cas d’accident, n’hésitez pas à recueillir le témoignage des passants et autres témoins oculaires de la scène.


Si vous ou l’un de vos proches se blesse seul (lors d’une chute de vélo par exemple), la Garantie des Accidents de la Vie de Groupama permet de couvrir les conséquences graves de cet accident. C’est l’assurance la plus protectrice en cas de blessures durables liées à un accident, entraînant une invalidité permanente.


Vol de vélo, comment s’en protéger ?


Qu’il soit garé chez vous ou dans la rue, votre vélo peut être source de convoitise. Pour le protéger d’un éventuel vol, il est recommandé d’investir dans un antivol de bonne qualité, à la fois solide et dissuasif. Si vous êtes contraint de le laisser à l’extérieur, privilégiez un lieu fréquenté et éclairé, et vérifiez que votre vélo est correctement attaché. La nuit, le vélo doit reposer dans un local fermé, toujours muni d’un antivol.


Retrouvez nos conseils en cas de vol de vélo pour savoir qui contacter et quelles assurances peuvent vous aider à faire face à la situation.

Assurés Groupama

L’assurance vélo de Groupama vous permet d’être indemnisé si votre vélo, électrique ou pas, est endommagé ou s’il est volé. Un choix recommandé si le prix d’achat de votre vélo, neuf ou d’occasion, approche voire dépasse le millier d’euros.

Obtenir un tarif en ligne

Toutes nos infos et conseils loisirs

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties présentées, se reporter au contrat.


Contenu mis à jour le 17/09/2021