.

Groupama protège votre vie privée

Lorsque vous naviguez sur notre site, Groupama Assurances Mutuelles recueille des informations pour en mesurer l’audience, améliorer votre expérience et vous présenter des offres personnalisées. Avec votre accord, nous les utiliserons à des fins de suivi statistique intersites, de recoupement avec nos bases de données internes, de publicité ciblée, de campagnes Marketing et permettre le partage de contenu vers les réseaux sociaux.

Vous pouvez changer d’avis à tout moment en cliquant sur "Gérer mes cookies" en bas de chaque page.

Port du casque à vélo : est-ce obligatoire pour tous ?

Contenu mis à jour le 31/05/2023 - Partager l'article
twitter-pictofacebook-picto

Comme de plus en plus de Français, vous aimez vous déplacer en bicyclette ou en VTT ? Mais connaissez-vous bien la réglementation ? Le port du casque est-il obligatoire à vélo ? Casque de protection, sonnette, gilet réfléchissant, feux de position, éclairages : découvrez la réglementation en vigueur sur les équipements nécessaires pour circuler en deux-roues.

Casque obligatoire en vélo

La réglementation en vigueur sur le port du casque à vélo


Les enfants de moins de douze ans doivent porter un casque de vélo, qu’ils soient cyclistes ou passagers. Dès l’âge de 12 ans, cet équipement de protection n’est plus obligatoire, mais il reste fortement recommandé pour limiter les risques d’accidents graves. Le casque doit être homologué (avec un marquage « CE ») et attaché. Le non-respect de cette obligation, par exemple un adulte qui transporte un enfant non casqué, ou un accompagnateur d’enfants circulant à vélo sans équipement de protection, est passible d’une amende forfaitaire de 135 €, pouvant aller jusqu’à 750 €.

À savoir

Vous roulez avec un vélo classique ou un VAE (Vélo à Assistance Électrique) dont la puissance ne dépasse pas 250 w et dont la vitesse ne dépasse pas 25 km/h ? Vous n’avez pas l’obligation de porter de casque ou de souscrire une assurance vélo, même si celle-ci peut être très utile en cas de vol ou de casse. En revanche, le port du casque est obligatoire pour tous les VAE dont la puissance dépasse 250 w ou dont la vitesse dépasse 25 km/h. En effet, ils sont considérés comme des cyclomoteurs au regard de la loi. Vous devez par ailleurs souscrire une assurance cyclomoteur et disposer d’un permis de conduire A, AM (apprenti motard) ou B.

Quels équipements de protection sont obligatoires pour rouler à vélo ?


Lorsque vous roulez à vélo, vous devez porter certains équipements de protection individuelle :

  • Un casque homologué, obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans ;

  • Un siège enfant, obligatoire pour les passagers de moins de 5 ans ;

  • Un gilet de haute visibilité homologué pour le cycliste et son passager, pour circuler hors agglomération pendant la nuit, ou le jour en cas de visibilité faible. Le non-respect de cette obligation est puni par une amende forfaitaire de 35 € pouvant atteindre 150 € ;

  • Des signalisations (catadioptres à l’avant, à l’arrière, sur les côtés, sur les roues et sur les pédales) ;

  • Des éclairages de nuit et de jour si la visibilité est insuffisante (feux de position à l’avant et à l’arrière ainsi que sur la remorque). En roulant sans dispositif d’éclairage, vous risquez une amende forfaitaire de 11 €, pouvant aller jusqu’à 38 € ;

  • Un appareil avertisseur (sonnette) qui doit être entendu à 50 mètres au moins. Ne pas utiliser de sonnette vous expose à une amende forfaitaire de 11 €, pouvant atteindre 38 €.

De manière facultative, vous pouvez placer un dispositif écarteur de danger (bras de couleur orange), à l’arrière et à gauche du vélo.

À savoir

Si les trottinettes électriques doivent obligatoirement être assurées, il n’en est pas de même pour les bicyclettes. En cas d’accident à vélo, c’est la responsabilité civile du responsable qui entre en jeu pour indemniser les victimes.

Les risques encourus par les usagers de la route sans casque


Le port du casque lors des déplacements à vélo joue un rôle essentiel dans la prévention des traumatismes crâniens en cas d’accident. Cet équipement permet de limiter les éventuelles lésions traumatiques au niveau du crâne et du cerveau. Il représente le moyen le plus efficace et le plus sûr pour protéger la tête du conducteur.

Les chiffres sur les traumatismes crâniens


Les blessures liées aux chocs sur le crâne demeurent la première cause de décès chez les cyclistes en France. Les risques incluent les traumatismes crâniens, les commotions cérébrales et les lésions cérébrales plus graves qui peuvent entraîner des handicaps permanents, voire la mort. Selon les chiffres officiels, en cas d’accident à vélo, la tête est touchée plus d’une fois sur trois et trois décès de cyclistes sur quatre résultent d’un traumatisme crânien. Porter un casque de vélo réduit de 80 %(1) la gravité des blessures à la tête.

Les cas de chute et les risques de blessures grave


Collision avec une voiture, glissade sur une chaussée mouillée ou dysfonctionnement des freins : les causes de chute sont variées. En tombant sur le trottoir ou sur un autre véhicule, et en cas de choc à la tête, le cycliste risque des blessures sérieuses ou un traumatisme crânien. Ce type de lésion peut entraîner une perte de connaissance ou s’accompagner de complications à types d’hématomes intra-cérébraux, d’œdème, d’ischémie…


Si le casque peut aider à prévenir les traumatismes crâniens, n’oubliez pas qu’il ne protège pas des blessures sur le reste du corps : les lésions au visage, les fractures du poignet, de la main et de la clavicule, les luxations de l’articulation entre l’omoplate et la clavicule…

La prévention des risques à vélo : les avantages du port du casque


Un accident à vélo sans casque peut avoir de graves répercussions sur la santé du cycliste. Voici les avantages du port du casque pour faire du vélo en toute sécurité :

  • Réduction des blessures à la tête et protection contre les traumatismes crâniens : le casque absorbe l’énergie de l’impact et protège la tête et le cerveau en cas d’accident ;

  • Sécurité accrue pour les enfants : les enfants sont particulièrement vulnérables en raison de leur morphologie, il est donc important de les protéger en les faisant porter un casque ;

  • Meilleure visibilité : certains casques sont équipés de bandes réfléchissantes ou lumineuses, ce qui peut améliorer la visibilité du cycliste sur la route et réduire les risques d’accident avec les automobilistes et les piétons.

Nous vous recommandons de rouler sur les pistes cyclables ou à défaut, sur des routes peu fréquentées. Respectez le code de la route en tous lieux et en toutes circonstances et signalez tout changement de direction en tendant le bras. Veillez également au bon entretien de votre bicyclette (câble de freins, pression et usure des pneus, éclairage) et allumez les phares dès la tombée de la nuit pour une sécurité routière optimale. Vous éviterez ainsi les amendes et les accidents à vélo.

Comment bien choisir son casque de vélo ?


Voici quelques conseils pour bien choisir un casque de vélo confortable et approprié au type d’usage.

  • L’usage du casque : le casque doit être adapté à son utilisation, afin d’assurer une protection optimale. Si vous roulez beaucoup le soir, un casque muni d’éléments auto-réfléchissants est recommandé. Les adeptes de balades en vélo sur les chemins pourront adopter des modèles légers, pourvus éventuellement de filet anti-moustique. Et si vous faites partie des adeptes de randonnée VTT, optez pour des casques munis de dispositifs de ventilation performants.

  • La taille : vous devez choisir une dimension adaptée à la taille de votre tête, afin que votre casque soit le plus confortable possible. Il ne doit pas gêner votre vue et rester bien en place une fois que la sangle de serrage est attachée.

  • Le matériau : la coque extérieure du casque protège votre équipement des chocs légers. Elle est souvent conçue en PVC, en polycarbonate ou en ABS. Selon les techniques de conception, la coque interne peut être composée de nylon, de carbone ou de kevlar.

Au moment de l’achat, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel. Prenez le temps d’essayer votre casque afin de vérifier son ergonomie.

Assuré Groupama

Nous vous proposons une assurance vélo avec une formule unique « vol et dommages matériels ». Elle couvre aussi bien votre deux-roues que ses accessoires fixes (porte-bagage, rétroviseur…), y compris votre casque.

Simulez votre tarif assurance vélo gratuitement en 3 minutes

Découvrez notre offre d’assurance vélo

  • Cerise pere fille velo rebond

    Assurance vélo

    Assurance vélo

    Vous venez d’acheter un vélo à assistance électrique (VAE) ? Un vélo pliant ? Ou un vélo de course pour vos sorties ? Découvrez une assurance vol et casse à souscrire en ligne !

    Découvrir l'offre

Toutes nos infos sur l'assurance vélo

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat ou voir auprès de votre conseiller Groupama.

(1) https://www.economie.gouv.fr, consulté en mai 2023.
bot placeholder

Aide et contact

Je réponds à vos questions