Sapin de Noël et guirlandes lumineuses : évitez les risques d’incendie

Sapin de Noël et guirlandes lumineuses : évitez les risques d’incendie

 


Un sapin de Noël qui prend feu, cela peut arriver plus souvent qu’on ne le pense. Et les conséquences sont souvent dramatiques. Alors à l’approche des festivités de fin d’année, comment se prémunir contre le feu d’un sapin de Noël ? Tout commence par le choix du sapin et se poursuit avec les guirlandes...


Comment choisir son sapin de Noël ?

Précautions à prendre avec un sapin naturel

Vous optez pour un sapin naturel ? Choisissez-en un récemment coupé ou ayant l’air le moins sec possible. Ensuite offrez-lui un pied humide à domicile (placez-le dans un seau de sable ou de terre humide) et humidifiez les branches pendant la période des fêtes.

 

Pensez à respecter une règle de base pour réduire les risques d’incendie du sapin de Noël : n’installez jamais votre sapin près d’une flamme. Trouvez-lui un emplacement loin de la cheminée, du poêle et de bougies décoratives que vous pourriez poser sur un meuble.

 

Stabilisez bien son pied pour limiter les risques de chute, surtout si vous avez des enfants et animaux domestiques. N’oubliez pas que plus vous le gardez longtemps plus il s’assèche et devient inflammable.

 

A savoir : ne décorez pas les branches du sapin avec des bougies et soyez prudent si vous voulez le décorer avec de la neige artificielle. Ce produit est hautement inflammable !

Sapin de Noël artificiel « anti feu » pour ne pas gâcher la fête

Vous avez décidé de passer au sapin artificiel cette année. Pas facile de s’y retrouver. Pour limiter les risques d’incendie d’un sapin de Noël, achetez un sapin de noël artificiel « anti-feu ». Pour cela, il doit répondre aux normes anti-feu classe M0 ou M1 et être marqué NF ou CE.

 

Savez-vous que les extrémités des branches d’un sapin artificiel sont souvent en métal et peuvent donc être dangereuses ? Voilà pourquoi ces sapins doivent répondre à la norme NF S 54-200 de décembre 2004 pour la sécurité des consommateurs. Vérifiez, lors de l’achat, que les embouts sont repliés ou solidement fixés.

 

A savoir : les distributeurs d’arbres de Noël naturels ou artificiels recouverts par flocage doivent rappeler au consommateur la mise en garde suivante sur le produit ou dans le magasin, avec en plus un pictogramme représentant une flamme. « Ne pas approcher d’une flamme ou d’un corps incandescent (bougies ou cierges magiques par exemple). Ne pas laisser de guirlandes électriques branchées sans surveillance » (1).

Feu de sapin de Noël : attention aux décorations

En général, Noël est l’occasion de ressortir du placard ou du grenier les guirlandes lumineuses et illuminations des années passées. Alors méfiance : certains modèles de guirlandes lumineuses ont fait l’objet de rappels ces dernières années auprès des fabricants, d’autres -plus anciens- ne sont même pas aux normes actuelles.

 

Pour éviter un départ de feu au niveau du sapin de Noël ou un choc électrique avec vos guirlandes électriques, voici quelques conseils :

  • Optez pour du matériel aux normes françaises (NF). A défaut, le marquage CE sur la guirlande atteste que les exigences européennes en matière de sécurité ont été respectées.

  • Privilégiez un éclairage LED, moins gourmand en énergie et produisant moins de chaleur. Attention cependant, la DGCCRF épingle régulièrement des fabricants.

  • Vérifiez l’état des guirlandes : pas de fil dénudé, des ampoules correctement vissées. Assurez-vous que l’extrémité du câble et le transformateur ne sont pas endommagés. Vous installez des guirlandes sur votre toit ou votre porche ? Contrôlez leur étanchéité et isolation.

  • La Répression des fraudes recommande : une guirlande par prise électrique pour éviter de surcharger une multiprise ! Oubliez les nombreuses rallonges entre sapin de Noël, crèches et autres décorations lumineuses.

  • Bien évidemment, éteignez vos guirlandes électriques lorsque vous êtes absent ou la nuit. Si un problème survient, vous ne pourrez pas faire face. D’où l’intérêt également d’être équipé d’un détecteur de fumée pour vous alerter d’un danger.

 

Pensez également à surveiller les bougeoirs associant bougie et branches de sapin, prenez garde aux « cierges magiques » qui font le plaisir des petits en projetant des étincelles.

 

A savoir : la façon la plus écologique de décorer son sapin est de limiter le plus possible les décorations électriques.

Si malgré toutes ces précautions, vous constatez un début d’incendie, alertez le 18 ou le 112 (sapeurs-pompiers). Coupez le courant si une guirlande électrique est à l’origine du feu. Respectez les consignes délivrées par les professionnels.

 

Assuré Groupama : vérifiez régulièrement ce que recouvre la garantie incendie de votre contrat d’assurance multirisque habitation et à quelle indemnisation vous pouvez prétendre. On n’y pense pas souvent et pourtant le jour J il est essentiel d’avoir une couverture correspondant à ses besoins. Alors si votre situation a évolué par exemple achat de mobilier, construction d’une extension...

 

Contactez votre conseiller Groupama pour faire le point avec lui.

 

<(1) Article 3 du décret n° 91-1175 du 13 novembre 1991, modifié par le décret n° 2003-1123 du 26 novembre 2003.

 

Pour les conditions et les limites des garanties, se reporter au contrat

 

Publié le 20 novembre 2019