Conseils Habitation

Quelles sont vos obligations d’assurance quand vous louez ? si vous êtes propriétaire occupant ou bailleur ? Comment éviter les risques d’incendie si vous avez un insert de cheminée ? Comment rester bien assuré quand vous faites des travaux ?... Découvrez nos conseils Habitation.
 

En ce moment

Propriétaires bailleurs : 2 diagnostics immobiliers supplémentaires et obligatoires

Découvrez les conditions d'application des deux nouveaux diagnostics immobiliers, gaz et électricité ...

 

Assurance mobilier : comment êtes-vous couvert ?

Votre mobilier est-il couvert par votre assurance habitation ? Nos conseils pratiques pour être bien indemnisé en cas de sinistre ...

 

Quelle assurance habitation pour les caves, greniers et dépendances ?

Ce qu'il faut savoir pour bien assurer les différentes dépendances de votre logement ...

 


 
 
Tout comprendre
Assurance incendie : décryptage
Assurance mobilier : comment êtes-vous couvert ?
Assurance multimédia : à quoi sert-elle ?
Comment bien assurer sa résidence secondaire ?
Bailleur, propriétaire non occupant : assurance et obligations
Location : la loi Alur modifie les règles d'assurance
Assurance d'une location d'appartement : obligatoire ?
Quelle assurance pour vos objets de valeur ?
Quelle assurance habitation pour les caves, greniers et dépendances ?
Garde-meuble, stockage : quelle assurance en cas de vol ?
Quelle assurance pour un garage, parking ?
 
En cas de sinistre
Dégât des eaux : que faire ?
Chute d'un arbre sur une maison : qui prend en charge ?
Cambriolage : que faire, comment réagir ?
Téléphone portable cassé : que faire ?
Téléphone portable volé : que faire ?
Tempête ou catastrophe naturelle : que faire ?
Que faire en cas d'inondation ?
Inondation reconnue catastrophe naturelle : comment être indemnisé ?
Que faire en cas d'incendie ? 
 
Démarches en ligne
Assurance habitation : demander un devis et choisir ses garanties
 
Protéger son logement
Que faire en cas de grand froid ?
Domotique, maison connectée : avantages et risques
Sécurité incendie : conseils et prévention des risques
Ramonage : obligatoire et indispensable
Les différents systèmes de télésurveillance
 
Optimiser son budget logement
Réduire sa facture d'énergie pour faire des économies
 
Entretenir et faire des travaux
Rénovation énergétique : quelles aides financières en 2017 ?
Aménager un logement à partir d'un local commercial
Entreprendre des travaux quand on est locataire
Rénover et/ou agrandir votre logement : tout savoir sur l'assurance habitation pendant et après les travaux
Travaux de rénovation : que vérifier côté artisan et assurance ?
 
Acheter son logement
Prêt immobilier: bien choisir son prêt et ses mensualités
Assurance emprunteur : les points clés à connaître
 
Déménager
Changement d'adresse : n'oubliez personne lors de vos démarches déménagement
Quelle assurance en cas de casse lors d'un déménagement ?
Déménagement : check list et agenda des démarches
Comment préparer et assurer son déménagement entre amis?
 
Partir en vacances
Sécuriser sa maison avant de partir en vacances : serrure multipoint, gardiennage maison…
Voyage à l'étranger : formalités et assurances
 
Connaître la loi et la réglementation
Propriétaires bailleurs : 2 diagnostics supplémentaires et obligatoires
 
 

Installation du détecteur de fumée : où et comment ? 


Pour installer correctement un détecteur de fumée (ou DAAF) selon votre type de logement, voici quelques conseils pratiques :
- Les normes : le détecteur de fumée est obligatoire depuis le 8 mars 2015. découvrez quels sont les types de logements concernés, les différents modèles de détecteur de fumées et les normes à respecter.
- L'installation : identifiez les règles de bases pour l'installation de votre détecteur de fumée : combien en installer ? à quel endroit ? comment les entretenir ?
- Les gestes de prévention et votre assurance : retrouvez les bons réflexes à adopter pour prévenir les risques d'incendie et les démarches à effectuer aupèrs de votre assureur.

 

Loi Alur : quels impacts sur les contrats de location ?

Le contrat de location type, publié le 01/08/2015, s'applique aux locations nues, meublées et aux colocations.
Le propriétaire doit désormais :
  •  faire apparaître le montant et la date du dernier loyer versé par l'ancien locataire ainsi que la nature des travaux réalisés depuis la fin du précédent contrat. 
  • remettre une notice rappelant les droits et les devoirs du propriétaire et du locataire ainsi que 5 diagnostics techniques obligatoires : diagnostic de performance énergétique (DPE), plomb, amiante, gaz, électricité.
Pour les villes où l'encadrement des loyers est mis en place, le contrat précise le montant du loyer de référence, déterminé par le préfet. La somme majorée ou minorée figure sur le bail.
 
 

L’assurance habitation est-elle toujours obligatoire ?

Depuis la loi Alur, les règles ont changé : les cas où l’assurance habitation est obligatoire sont plus nombreux. Tout dépend si vous êtes propriétaire ou locataire. Et, si vous êtes propriétaire, les obligations sont différentes selon que vous occupez vous-même le logement ou que vous le louez.
Le cas le plus fréquent où l’assurance habitation reste facultative concerne le propriétaire qui occupe son logement, à condition que celui-ci ne fasse pas partie d’une copropriété.
Elle est cependant vivement conseillée pour 2 raisons :
  • l’assurance habitation sert à protéger la valeur de votre maison : un sinistre grave, comme une tempête, peut représenter une part importante de sa valeur ;
  • elle sert aussi à ne pas avoir à payer de votre poche des dommages dont vous seriez responsable, causés à d’autres personnes : chute de tuiles sur la voiture des voisins par exemple, ou plus grave, sur la tête d’un passant gravement blessé et dont l’indemnisation peut représenter un montant très élevé.
Si vous êtes locataire, cela dépend du contrat de location : seul le locataire en meublé n’a pas l’obligation de s’assurer. Pour tous les autres : locataire classique, colocataire, sous-locataire, ou encore occupant à titre gratuit, la règle est de s’assurer. Toutefois le contrat d’assurance habitation doit être adapté à chaque cas.
Pour retrouver le détail de ces règles, consultez la rubrique « tout comprendre »  (ou demandez conseil à votre assureur).
 

Loi Alur : quels impacts sur les contrats de location ?

Le contrat de location type, publié le 01/08/2015, s'applique aux locations nues, meublées et aux colocations.
Le propriétaire doit désormais :
  •  faire apparaître le montant et la date du dernier loyer versé par l'ancien locataire ainsi que la nature des travaux réalisés depuis la fin du précédent contrat. 
  • remettre une notice rappelant les droits et les devoirs du propriétaire et du locataire ainsi que 5 diagnostics techniques obligatoires : diagnostic de performance énergétique (DPE), plomb, amiante, gaz, électricité.
Pour les villes où l'encadrement des loyers est mis en place, le contrat précise le montant du loyer de référence, déterminé par le préfet. La somme majorée ou minorée figure sur le bail.
 
 

L’assurance habitation est-elle toujours obligatoire ?

Depuis la loi Alur, les règles ont changé : les cas où l’assurance habitation est obligatoire sont plus nombreux. Tout dépend si vous êtes propriétaire ou locataire. Et, si vous êtes propriétaire, les obligations sont différentes selon que vous occupez vous-même le logement ou que vous le louez.
Le cas le plus fréquent où l’assurance habitation reste facultative concerne le propriétaire qui occupe son logement, à condition que celui-ci ne fasse pas partie d’une copropriété.
Elle est cependant vivement conseillée pour 2 raisons :
  • l’assurance habitation sert à protéger la valeur de votre maison : un sinistre grave, comme une tempête, peut représenter une part importante de sa valeur ;
  • elle sert aussi à ne pas avoir à payer de votre poche des dommages dont vous seriez responsable, causés à d’autres personnes : chute de tuiles sur la voiture des voisins par exemple, ou plus grave, sur la tête d’un passant gravement blessé et dont l’indemnisation peut représenter un montant très élevé.
Si vous êtes locataire, cela dépend du contrat de location : seul le locataire en meublé n’a pas l’obligation de s’assurer. Pour tous les autres : locataire classique, colocataire, sous-locataire, ou encore occupant à titre gratuit, la règle est de s’assurer. Toutefois le contrat d’assurance habitation doit être adapté à chaque cas.
Pour retrouver le détail de ces règles, consultez la rubrique « tout comprendre »  (ou demandez conseil à votre assureur).