Comment se protéger d’une usurpation d’identité ?

Les cas d’usurpation d’identité existent depuis la nuit des temps. Se faire passer pour quelqu'un d'autre est le principe même de l'usurpation d'identité. Mais le piratage via Internet accroît les risques de vol des informations personnelles. Alors pour continuer à faire vos démarches administratives, achats en toute sécurité, suivez le guide.

usurpation d'identité

Qu’est-ce qu’une usurpation d’identité ?

Le principe de l’usurpation d’identité est simple. Un individu utilise les données personnelles d’un autre (carte d’identité, justificatif de domicile, numéro de comptes…) dans son seul intérêt. Il ouvre des comptes bancaires, réalise des opérations financières, commet des actions répréhensibles ou nuit à la réputation de sa victime.

À savoir :

l’origine de l’usurpation d’identité le vol ou la perte de documents d’identité. Savez-vous que les escrocs s’intéressent au contenu de vos poubelles (documents administratifs, relevés bancaires…) ?

Quelles sont les conséquences d’une usurpation d’identité ?

  • Pour la victime, le plus souvent un vrai cauchemar : compte bancaire vidé, souscription de prêts à la consommation, multiplication d’infractions routières, location de voiture, ouverture de ligne téléphonique, transfert de comptes dans une autre région… Il n’est pas rare de se retrouver inscrit au fichier des incidents de crédits aux particuliers, de ne plus avoir le droit d’emprunter ou d’émettre des chèques…

  • L’auteur du délit d’usurpation d’identité est passible de 15 000 € d’amende et d’1 an de prison (code pénal, art. 226-4-1). Y compris sur un réseau de communication au public en ligne via l’usage de faux comptes et le vol de comptes sur Internet.

 

L’usurpation d’identité à l’heure d’Internet

Pour les pirates du web rien de plus simple que de collecter vos informations personnelles cachées dans votre téléphone, votre ordinateur…

À savoir :

42 % des hommes en France et 31 % des femmes affirment avoir été victimes d’un piratage numérique(0) et 54 % des victimes d’usurpation d’identité(0) l’ont été suite à un achat en ligne avec vol des coordonnées bancaires.

Les assureurs aiment avoir la vision la plus juste d’une situation. En conséquence, il est préférable de présenter un relevé d’information assurance auto récent (de moins de 2 ou 3 mois selon les assureurs). Et si un nouvel élément, pouvant influer sur le tarif de votre prime, intervient après l’édition de ce document, un conseil : informez votre nouvel assureur. A défaut vous risquez la nullité de votre contrat

 

L’identité numérique c’est quoi ?

Vos nom, prénom, adresse postale ou numérique, numéro de téléphone mais aussi votre adresse IP, vos coordonnées bancaires… Sans oublier votre identifiant créé pour chaque compte associé au mot de passe spécifique. Grâce à ces informations vous êtes actif sur le web.

 

L’usurpation d’identité numérique via les réseaux sociaux, Facebook

Les réseaux sociaux, avec les flux incessants de données, sont les premiers hackés. À commencer par Facebook et plus particulièrement la tranche d’âge des 18-35 ans. 4 sur 10 d’entre eux ont déjà été victimes d’une usurpation d’identité(0) !

 

Comment protéger son identité numérique ?

Évitez le phishing ou hameçonnage de vos mails…

En ne cliquant pas sur le courriel, SMS ou la pièce jointe provenant d’un inconnu vous proposant de laisser vos coordonnées, de compléter un formulaire via un lien. Les pirates maîtrisent parfaitement le camouflage

 

À savoir : 1 senior sur 2 a déjà mordu au hameçonnage contre 1 personne sur 3 dans la tranche des 35-54 ans(0).

Optez pour des mots de passe sécurisés

Un mot de passe complexe de 8 caractères ou plus avec majuscules, minuscules, chiffres, ponctuation est idéal. Il faut autant de mots de passe que de comptes pour éviter un piratage total si l’un des mots est compromis !

 

Téléchargez des applications sur des sites connus

Utilisez exclusivement les magasins officiels des éditeurs pour votre smartphone ou portable. Vérifiez à quelles données le gestionnaire peut accéder. Refusez le partage de données externes.

 

Victime d’usurpation d’identité, que faire ?

Récupérez tout ce qui pourra étayer votre plainte contre X pour usurpation d’identité auprès de la police ou gendarmerie : captures d’écrans, adresses URL des pages concernées, justificatifs.

 

À savoir : vous pouvez faire une pré-plainte pour gagner du temps.

 

Demandez la suppression du faux compte, de vos données personnelles aux responsables du site. FacebookInstagramTwitterGoogle… proposent des formulaires de signalement. Changez les identifiants de vos comptes et prévenez vos contacts personnels, professionnels et les organismes (CAF, fournisseurs d’énergie, impôts, banque, mairie…).

 

 

Assuré Groupama : votre Protection juridique vous assure via 2 garanties(0) innovantes :

  • la garantie e-reputation pour vous protéger et obtenir réparation du préjudice après une diffamation, un dénigrement, une injure… sur internet qui porte atteinte à votre image dans le cadre de votre vie privée,

  • la garantie usurpation d’identité pour vous défendre suite à l’utilisation frauduleuse de votre identité dans le cadre de votre vie privée et obtenir réparation de votre préjudice.

  • Protection Juridique

    Habitation

    Protection juridique

    2 formules au choix pour vous aider à faire respecter vos droits en cas de litige dans beaucoup de domaines (vie quotidienne,famille, patrimoine)

    Découvrir l'offre

Mentions légales et informatives

Pour les conditions et les limites des garanties et des services présentés, se reporter au contrat.

Groupama,
toujours proche de vous

Nos conseillers à l'écoute
pour vous aider