cerise groupama

 

Appareil auditif : comment le choisir ?

Appareil auditif : comment le choisir ?

 


La technologie des appareils auditifs offre aujourd’hui un choix très large. C'est pourquoi, avant de se décider, mieux vaut être conseillé pour choisir le modèle le plus adapté à vos besoins. Le choix est important, d’autant qu’il représente une dépense conséquente. Se rendre chez un audioprothésiste partenaire Sévéane en réduit très sensiblement le coût.


Les composants principaux d’un appareil auditif

Chaque appareil auditif fonctionne à partir de 4 composants :

  • une pile ou une batterie pour l’énergie,
  • un ou des microphones qui captent le son,
  • une puce électronique qui analyse le son pour le rendre confortable, et permet de régler l’appareil à votre audition,
  • un écouteur qui vous restitue le son. 

 

Il existe plusieurs modèles de prothèses auditives :

Pour choisir le modèle d’appareil auditif qui sera le mieux adapté à vos besoins, l’audioprothésiste réalise un bilan auditif et analyse vos besoins. C’est une étape importante nécessitant une description des problèmes rencontrés dans votre quotidien et permettant de définir vos besoins en termes d’utilisation.

A partir de là, il pourra vous proposer l’appareil le plus adapté :

  • L’intra-auriculaire : il est placé dans le conduit auditif ; très discret, il est préconisé pour les surdités légères et moyennes, mais il ne convient pas à tous les conduits auditifs.

  • Le contour d’oreille est constitué d’une coque placée derrière l’oreille, reliée par un tube à un embout positionné dans le conduit auditif ; résistant, confortable et facile à manipuler, il convient  à toutes les formes de perte auditive.

  • Le contour à écouteur déporté comprend également une coque derrière l’oreille reliée à un embout dans lequel se trouve l’écouteur ; plus discret que le contour d’oreille, il offre un son de meilleure qualité que le contour d’oreille et convient à toutes les formes de perte auditive.

 

D’autres modèles sont équipés de récepteurs qui leur permettent d’interagir, se connecter avec les appareils qui diffusent du son, et particulièrement les téléviseurs et les téléphones portables.

Ainsi, le choix d’un appareil dépendra de votre perte auditive et du budget que vous pouvez y consacrer. Sachez que vous pouvez bénéficier d’une prise en charge de vos équipements par l’Assurance maladie et par de votre complémentaire santé. 

 

Un temps d'adaptation nécessaire

Mieux vaut le savoir : il existe un temps d’adaptation nécessaire et indispensable pour s’adapter à tout nouvel appareil auditif. Soyez patient et n’hésitez pas à solliciter votre entourage pour vous aider à vous y habituer et à l’utiliser au mieux. Vous pouvez aussi revoir votre audioprothésiste pour lui parler des difficultés que vous rencontrez.

 

Le remboursement des appareils auditifs

Le prix des appareils auditifs varie très fortement selon les modèles. Sachez que c’est un forfait qui comprend le prix de l’appareil, mais aussi l’adaptation et le suivi tout au long de la durée de vie de l’appareil. La moyenne se situe autour de 1 500 € par oreille, les plus chers peuvent aller jusqu’à 2500 € par oreille.
 
L’assurance maladie ne rembourse que très partiellement vos appareils : il est donc important de vérifier que votre assureur a constitué un réseau d’audioprothésistes vous permettant ainsi de bénéficier de services dédiés et de prix attractifs.

 

A savoir : la réforme 100 % santé entrera en vigeur en audiologie dès janvier 2021. 

 

 

Assuré Groupama : avec votre contrat Groupama Santé active senior, vous avez accès au réseau d’audioprothésistes Sévéane. Ces professionnels vous proposent des équipements de qualité à des prix négociés :

1 - Une large sélection d’appareils (intra, contour…) à des prix négociés et intégrant les dernières nouveautés ;

2 - L’adaptation de l’appareil, le réglage et l’entretien gratuit pendant toute la durée de vie de l’appareil ainsi que des contrôles réguliers du suivi auditif ;

3 - Une réduction de 5 % sur les accessoires et chargeurs.

 

Pour les conditions et limites des garanties, se reporter au contrat.

 

Mis à jour le 2 janvier 2020