Grossesse : vos démarches pendant et après

Grossesse : vos démarches pendant et après
 

A partir d’une déclaration de grossesse commence une autre vie… dans tous les sens du terme. Avant même l’arrivée de bébé, les questions se bousculent : quand déclarer sa grossesse ? Quelles démarches ma grossesse m’impose-t-elle mois par mois ? Ou encore à qui envoyer l’acte de naissance ?... Respirez et suivez le guide.


Déclaration de grossesse en pratique

Quand déclarer votre grossesse ?

Votre médecin vient de confirmer votre grossesse avant la fin du 3e mois ! Il va, à l’aide de votre carte Vitale, remplir la déclaration de grossesse en ligne et la transmettre directement à votre caisse primaire d’assurance maladie et à votre Caf ou MSA. Si le professionnel de santé ne fait pas de déclaration en ligne, il vous remet le document « Premier examen prénatal ». A vous de l’adresser ensuite aux organismes concernés.

Grossesse : vos démarches médicales mois par mois

Inscrivez-vous dans une maternité ou une maison de santé.
Réalisez, a minima, les examens médicaux obligatoires :
  • 7 visites médicales chez votre médecin (ou sage-femme) ; des examens biologiques pour vous protéger, vous et l’enfant, de certaines maladies (toxoplasmose, hépatite B, rubéole);
  • 3 échographies : au cours du 3e mois pour confirmer la grossesse, son terme, le nombre d’embryons ; au cours du 5e mois pour s’assurer de la bonne formation du bébé ; celle du 8e mois permet de préciser la position du placenta, du bébé et son bon développement.
 
A savoir :
ces examens obligatoires sont pris en charge à 100 %. Seules, les deux premières échographies avant le 5ème mois sont prises en charge à 70%. D’où l’importance de souscrire une complémentaire santé.

Travail et grossesse : démarche auprès de votre employeur

Déclarez votre grossesse à votre employeur, ou à Pôle emploi, pour l’en informer et vous ouvrir droit aux avantages existants : autorisations d’absence pour les examens médicaux, réduction des horaires de travail quand c’est possible, reclassement temporaire si votre travail est incompatible avec la grossesse.
C’est l’occasion de faire le point sur votre futur congé maternité. Vous envisagez de prendre un congé parental ? Vous pouvez ne pas en informer votre employeur avant votre départ en congé maternité.
 
A savoir :
ne vous laissez pas prendre par le stress des démarches. Ne vous oubliez pas dans la grossesse. Savez-vous que le sport peut vous faire le plus grand bien ?

Grossesse : vos démarches pour faire garder bébé

En fonction de vos souhaits, commencez à faire les démarches administratives pour faire garder votre enfant dans une crèche collective, familiale, parentale. Envisagez également les solutions alternatives : garde partagée à votre domicile avec un autre enfant, au domicile d’une assistante maternelle agréée, en halte-garderie si vous prenez un congé parental.
 
A savoir :
renseignez-vous sur le complément de libre choix du mode de garde de la Paje ou la prestation d’éducation de l’enfant (PrePareE) si vous optez pour le congé. Evaluez le coût des différentes solutions de garde avec l’Urssaf.

Vos démarches administratives à la naissance

A qui envoyer l’acte de naissance ?

Dans les 3 jours suivants la naissance vous devez la déclarer à la mairie du lieu de naissance. Vous devez choisir le nom de famille de votre enfant si c’est le premier. En pratique soit c’est le père qui s’en occupe, soit la maternité dispose d’un point état civil pour faire cette déclaration.
A vous ensuite d’envoyer cet acte de naissance à :
  • votre caisse d’allocations familiales si c’est un 2e enfant,
  • la mairie, la crèche… ou tout organisme que vous avez sollicité pour garder votre enfant,
  • votre employeur et votre assureur santé pour l’informer et l’inscrire sur votre complémentaire santé.
 
A savoir :
certaines mutuelles, certains employeurs ou/et certains comités d’entreprise accordent une prime à la naissance. Renseignez-vous et adressez à qui de droit cet acte de naissance.

Congé parental et moyens de garde

Si vous voulez prendre un congé parental à la suite de votre congé maternité, vous devez avertir votre employeur au moins 1 mois avant la fin du congé maternité. Le père de l’enfant peut également en bénéficier et vous pouvez partager ce congé.
C’est le moment de relancer les organismes susceptibles de garder votre enfant à la fin de votre congé maternité. Histoire de reprendre votre travail de manière sereine… comme toute jeune maman !
 
Assuré Groupama :
avec Groupama Santé Active Famille, en cas de naissance ou d’adoption d’un enfant de moins de 11 ans, Groupama vous verse un forfait jusqu'à 200 €. Vous pouvez bénéficier de l’aide d’une auxiliaire puéricultrice à la sortie de la maternité.
 

Mis à jour le 9 août 2018